Extension Factory Builder
08/09/2012 à 09:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des immigrants maliens sont escortés à l'aéroport d'Oujda, au Maroc. Des immigrants maliens sont escortés à l'aéroport d'Oujda, au Maroc. © AFP

Les migrants d'Afrique subsaharienne sont victimes d'actes de racisme au Maroc, ainsi que de violences lors de leur expulsion, a affirmé jeudi l'Association marocaine des droits humains (AMDH), qui a demandé au gouvernement l'ouverture d'une enquête.

Les clandestins sont victimes "d'attaques" et de "racisme", écrit dans un communiqué l'AMDH, principale organisation de droits de l'Homme du royaume. Elle demande au gouvernement "l'ouverture d'une enquête sérieuse sur toutes les violations commises afin de traduire les responsables en justice" L'association condamne "les vagues d'expulsion et de répression à l'encontre des migrants d'origine subsaharienne". Selon elle, ces expulsions s'accompagnent de violences entraînant des "blessures (...) en plus des injures et autres formes d'humiliation ainsi que de la privation de soins médicaux".

Dans son dernier rapport sur la situation à Oujda, dans l'extrême est, l'AMDH évoque une nouvelle vague d'expulsion de 35 migrants dans la nuit de mercredi à jeudi, via la frontière algérienne, et la présence de blessés dans l'hôpital de la ville et un centre tenu par Médecins sans frontières (MSF). Dans un communiqué distinct, MSF a aussi exprimé son inquiétude "au regard de la hausse des violences contre les migrants sans papiers d'origine subsaharienne dans l'est du Maroc".

20 à 25 000 clandestins

Dans une réaction à l'AFP, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, a assuré être ouvert au "dialogue avec les associations" face au "défi" que représente la gestion de l'immigration clandestine. "S'il y a des cas à étudier, on les examinera dans le dialogue", a-t-il souligné, affirmant que le gouvernement respectait ses "obligations" sur ce dossier. M. Khalfi a par ailleurs relevé que le Maroc n'était "plus seulement un pays de transit mais aussi d'accueil, ce qui a des implications sociétales".

Rabat a multiplié ces derniers jours les expulsions d'étrangers en situation irrégulière. Généralement, ceux-ci sont renvoyés en Algérie, pays par lequel, d'après les services marocains de lutte contre l'immigration clandestine, ils transitent avant d'arriver dans le royaume. Une opération conjointe a par ailleurs été menée dans la nuit de lundi à mardi par Madrid et Rabat pour déloger plusieurs dizaines de migrants d'un îlot espagnol situé à 30 mètres des côtes marocaines.

La plupart de ces migrants ont été expulsés mercredi via l'Algérie, mais un responsable du Groupe antiraciste d'accompagnement et de défense des étrangers et des migrants (Gadem) a souligné qu'ils allaient "sans doute revenir". Selon des associations de droits de l'Homme, entre 20.000 et 25.000 clandestins d'origine subsaharienne se trouvent actuellement au Maroc.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

Football : le Mondial des clubs 2014 maintenu au Maroc par la Fifa

Football : le Mondial des clubs 2014 maintenu au Maroc par la Fifa

Le Mondial des clubs 2014, avec entre autres le Real Madrid vainqueur de la Ligue des champions, pourra se tenir en décembre comme prévu au Maroc, le pays n'étant pas touché par l'épidém[...]

Mohammed VI : le Maroc peut intégrer "le concert des pays émergents"

Lors de son discours, mercredi, à l'occasion de la "Fête de la révolution, du roi et du peuple, Mohammed VI a estimé que le Maroc avait vocation à intégrer "le concert des pays[...]

Maroc : Rachid Andaloussi, horizon CasArts

L'architecte marocain Rachid Andaloussi a dessiné, avec Christian de Portzamparc, le projet CasArts, à Casablanca. Un théâtre conçu comme une "medina culturelle" qui vise à[...]

Au Maroc, le combat d'une mère célibataire contre l'exclusion

"Je me bats pour mon fils malgré les regards et les jugements impitoyables", lance avec détermination Khadija, une mère célibataire de 27 ans, dans un rare témoignage sur le combat[...]

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les[...]

Maroc : nouvel assaut massif de migrants subsahariens sur la barrière de Melilla

Plusieurs centaines de migrants subsahariens ont tenté mardi d'entrer dans l'enclave espagnole de Melilla depuis le Maroc. Par ailleurs, 470 autres ont été secourus dans le détroit de Gibraltar.[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

L'Algérie et le Maroc intensifient la lutte contre le trafic d'essence transfrontalier

Depuis le début de l'année, quelque 500 000 litres de carburant algérien destinés à l'exportation frauduleuse vers le Maroc ont été saisis par les gendarmes. La lutte s'intensifie[...]

Maroc : quand le PAM fait sa mue

Créé en 2008 par Fouad Ali El Himma, un proche du roi du maroc, le Parti Authenticité et Modernité (PAM) tente de se donner une nouvelle image. Notamment en multipliant les incursions sur le[...]

Sahara : l'autonomie, sinon rien

L'arrivée au pouvoir en 1999, à trois mois d'intervalle, d'Abdelaziz Bouteflika et de Mohammed VI avait suscité l'espoir raisonné d'un new deal entre les deux frères ennemis du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers