Extension Factory Builder
03/09/2012 à 11:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Sud-Africain Oscar Pistorius au départ du 200 m aux jeux Paralympiques, le 2 septembre 2012. Le Sud-Africain Oscar Pistorius au départ du 200 m aux jeux Paralympiques, le 2 septembre 2012. © AFP/Glyn Kirk

Le Sud-Africain Oscar Pistorius, qui a perdu son titre sur 200 m aux jeux Paralympiques, a présenté des excuses lundi pour avoir dénoncé, dans la foulée immédiate de l'épreuve, une course inéquitable, mais il a de nouveau mis en cause la longueur des lames de ses adversaires.

Le Sud-Africain Oscar Pistorius, qui a perdu son titre sur 200 m aux jeux Paralympiques, a présenté des excuses lundi pour avoir dénoncé, dans la foulée immédiate de l'épreuve, une course inéquitable, mais il a de nouveau mis en cause la longueur des lames de ses adversaires.

"Je ne souhaite jamais assombrir cet instant où un athlète triomphe et je souhaite présenter mes excuses pour le moment que j'ai choisi pour faire mes commentaires", a déclaré Oscar Pistorius dans un communiqué.

"Je pense qu'il y a un problème (concernant les prothèses, ndlr) et je salue l'occasion qui m'est faite d'en discuter avec le CIP (Comité international paralympique,) mais je reconnais que soulever ce débat immédiatement après la course était inapproprié", a-t-il ajouté.

"Je crois en l'équité du sport"

"C'était le moment d'Alan (Oliveira, médaille d'or, ndlr) et je voudrais insister sur le respect que j'ai pour lui. Je suis un athlète paralympique fier et je crois en l'équité du sport. Je suis heureux de travailler avec le CIP qui partage évidemment ce but", a-t-il encore dit.

Aux jeux Paralympiques de Londres dimanche soir, le Brésilien Alan Oliveira a remporté le 200 mètres, devant Oscar Pistorius. A peine la course terminée, le Sud-Africain a dénoncé les lames utilisées par certains de ses concurrents, qu'il juge trop longues, et mis en cause les instances paralympiques.

"Je ne veux rien enlever à la performance d'Alan, c'est un grand athlète, mais ces gars sont beaucoup plus grands (à cause de leurs prothèses, ndlr), vous ne pouvez pas rivaliser avec la longueur de leurs enjambées", a-t-il argué. "Vous avez vu comme il est revenu de loin. Nous ne sommes pas face à une course équitable. J'ai fait de mon mieux", a-t-il ajouté.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : une mosquée ouverte aux homosexuels inaugurée au Cap

Afrique du Sud : une mosquée ouverte aux homosexuels inaugurée au Cap

Une mosquée ouverte aux homosexuels, traitant les femmes et les chrétiens sur un pied d'égalité, a été inaugurée vendredi au Cap, sans aucun incident majeur, malgré des men[...]

Afrique du Sud : Jacob Zuma rattrapé par ses démons

Rien ne va plus pour le chef de l'État sud-africain. Alors que les scandales se multiplient, la justice exhume l'affaire dite de l'Arms Deal, qui poursuit Jacob Zuma depuis plus de dix ans. Tiendra-t-il jusqu'à[...]

À quoi sert Mme Zuma ?

Si Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), était japonaise, elle se confondrait en kokaishiteimass (excuses publiques) et courbettes contrites, avant de [...]

Afrique du Sud : une ministre espère que Pistorius sera rejugé

La ministre sud-africaine de l'Éducation et présidente de la Ligue des femmes du parti au pouvoir, Angie Motshegka, a déclaré ce week-end qu'elle espérait qu'Oscar Pistorius serait[...]

Afrique du Sud : Oscar Pistorius reconnu coupable d'homicide involontaire

Oscar Pistorius a été reconnu vendredi coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie, Reeva Steenkamp, en 2013.[...]

Afrique du Sud : la juge va prononcer la fin du verdict du procès Pistorius

Oscar Pistorius saura vendredi s'il est reconnu coupable d'homicide involontaire pour la mort de sa petite amie, Reeva Steenkamp, en 2013. La juge sud-africaine Masipa a écarté, jeudi, la préméditation[...]

Procès Pistorius : la juge écarte la thèse du meurtre avec préméditation

La dernière étape du procès du champion sud-africain Oscar Pistorius, accusé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, en février 2013, a débuté jeudi avec la lecture du[...]

Afrique du Sud : des quotas de joueurs noirs pour sauver un rugby en péril ?

En Afrique du Sud, la fédération de rugby a choisi de mettre en place une politique de quotas afin de favoriser l'intégration des joueurs et entraîneurs noirs dans les effectifs. Une question de[...]

Livres : un long chemin vers la liberté

Dans un roman saisissant, André Brink se penche sur son histoire familiale. Et narre l'horreur de l'esclavage tel qu'il se pratiquait au XIXe siècle en Afrique du Sud. Un système qu'ont combattu[...]

Afrique du Sud : le dalaï-lama, persona non grata ?

Le dalaï-lama est-il toujours persona non grata en Afrique du Sud ? Pour la troisième fois en seulement cinq ans, le leader tibétain se serait vu refuser un visa d'entrée alors qu'il devait participer[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex