Extension Factory Builder
03/09/2012 à 11:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Sud-Africain Oscar Pistorius au départ du 200 m aux jeux Paralympiques, le 2 septembre 2012. Le Sud-Africain Oscar Pistorius au départ du 200 m aux jeux Paralympiques, le 2 septembre 2012. © AFP/Glyn Kirk

Le Sud-Africain Oscar Pistorius, qui a perdu son titre sur 200 m aux jeux Paralympiques, a présenté des excuses lundi pour avoir dénoncé, dans la foulée immédiate de l'épreuve, une course inéquitable, mais il a de nouveau mis en cause la longueur des lames de ses adversaires.

Le Sud-Africain Oscar Pistorius, qui a perdu son titre sur 200 m aux jeux Paralympiques, a présenté des excuses lundi pour avoir dénoncé, dans la foulée immédiate de l'épreuve, une course inéquitable, mais il a de nouveau mis en cause la longueur des lames de ses adversaires.

"Je ne souhaite jamais assombrir cet instant où un athlète triomphe et je souhaite présenter mes excuses pour le moment que j'ai choisi pour faire mes commentaires", a déclaré Oscar Pistorius dans un communiqué.

"Je pense qu'il y a un problème (concernant les prothèses, ndlr) et je salue l'occasion qui m'est faite d'en discuter avec le CIP (Comité international paralympique,) mais je reconnais que soulever ce débat immédiatement après la course était inapproprié", a-t-il ajouté.

"Je crois en l'équité du sport"

"C'était le moment d'Alan (Oliveira, médaille d'or, ndlr) et je voudrais insister sur le respect que j'ai pour lui. Je suis un athlète paralympique fier et je crois en l'équité du sport. Je suis heureux de travailler avec le CIP qui partage évidemment ce but", a-t-il encore dit.

Aux jeux Paralympiques de Londres dimanche soir, le Brésilien Alan Oliveira a remporté le 200 mètres, devant Oscar Pistorius. A peine la course terminée, le Sud-Africain a dénoncé les lames utilisées par certains de ses concurrents, qu'il juge trop longues, et mis en cause les instances paralympiques.

"Je ne veux rien enlever à la performance d'Alan, c'est un grand athlète, mais ces gars sont beaucoup plus grands (à cause de leurs prothèses, ndlr), vous ne pouvez pas rivaliser avec la longueur de leurs enjambées", a-t-il argué. "Vous avez vu comme il est revenu de loin. Nous ne sommes pas face à une course équitable. J'ai fait de mon mieux", a-t-il ajouté.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Nadine Gordimer l'Africaine

Nadine Gordimer l'Africaine

Décédée à l'âge de 90 ans le 13 juillet, la Prix Nobel de littérature aura été une militante antiapartheid de la première heure. Elle laisse une oeuvr[...]

Nadine Gordimer : disparition d'une voyante

Cette femme déterminée représentait une face de l'Afrique du Sud dont elle donnait une vision sans concession. Tout en défendant une conception exigeante de l'écrivain.[...]

Nadine Gordimer : un si long chemin

L'auteure du Conservateur, Booker Prize 1974, a porté jusqu'au bout un rêve : celui du premier jour après le racisme.[...]

Nadine Gordimer, celle qui tient tête

Frêle mais jamais fragile, l'écrivaine engagée aura affiché une volonté à toute épreuve, refusant les faux-fuyants. Portrait.[...]

Omedeto Fugard, l'Afrique et la Fondation Zinsou !

Ou "bravo", en japonais... Pour la première fois, un créateur du continent, Athol Fugard, reçoit le "prix Nobel des arts". La Fondation Zinsou, au Bénin, est elle aussi[...]

Quand Nadine Gordimer invitait Jeune Afrique à dénoncer la pauvreté

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. Une figure de l'engagement contre l'appartheid dont[...]

L'Afrique du Sud honore son premier Mandela Day depuis la mort de l'icône

L’Afrique du sud fêtait vendredi l’anniversaire de Nelson Mandela, qui aurait eu 96 ans. Comme c’est désormais la tradition depuis 2010, chaque citoyen était invité à donner 67[...]

Afrique du Sud : Nadine Gordimer et la transition postapartheid

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. "Jeune Afrique" réedite une interview de[...]

Afrique du Sud : premier "Mandela Day" sans Madiba

67 minutes. C’est le temps que chaque Sud-Africain, et de nombreux autres citoyens du monde, doit consacrer pour aider son prochain à l’occasion du "Mandela Day", une journée en l’honneur[...]

Praemium Imperiale : le Nobel des arts pour le Sud-Africain Athol Fugard et la Fondation Zinsou

Les lauréats 2014 du Praemium Imperiale - qui se veut le "Nobel des arts" -  ont été présentés le 16 juillet, à Paris. Pour la première fois un artiste du continent[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers