Extension Factory Builder
02/09/2012 à 16:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président angolais Jose Eduardo dos Santos vient de voter, le 31 août 2012 à Luanda. Le président angolais Jose Eduardo dos Santos vient de voter, le 31 août 2012 à Luanda. © AFP

La presse gouvernementale a annoncé dimanche la réélection de José Eduardo dos Santos à la présidence de l'Angola après la victoire de son parti aux élections de la semaine dernière alors que l'opposition évoquait des fraudes.

Le président dos Santos, âgé de 70 ans et au pouvoir depuis bientôt trente-trois ans, était le grand favori du scrutin, le troisième seulement depuis l'indépendance de 1975.

Son parti, "le MPLA est le grand gagnant des élections générales de 2012 et tout montre une victoire avec plus de 75% des suffrages exprimés", a écrit le quotidien gouvernemental Jornal de Angola sur son site internet, ajoutant que "la tête de liste du parti, José Eduardo dos Santos, est élu président de la République."

Le quotidien souligne que l'Unita confirme sa place de seconde force politique du pays, alors que le nouveau parti d'opposition Casa enregistre une "grande défaite".

Les Angolais renouvelaient les 220 membres de leur Parlement. La Constitution modifiée en 2010 prévoit que le chef du parti qui remporte les législatives devient automatiquement président de la République pour cinq ans.

Selon les derniers résultats partiels diffusés par la Commission nationale électorale (CNE), qui portent sur 72,5% des électeurs, le MPLA a remporté 74,1% des suffrages au scrutin de vendredi, contre 81% lors des dernières élections en 2008.

L'Unita, qui avait obtenu 10% des voix en 2008, en a recueilli cette fois 17,8% et le tout récent parti Casa, créé en mars dernier pour proposer une troisième voie, 4,7%.

L'opposition dénonce des fraudes

L'opposition a parallèlement annoncé qu'elle rassemblait des preuves de fraudes qui auraient été commises lors du scrutin de vendredi.

"L'Unita se prépare à présenter des documents montrant que les résultats diffusés par la Commission nationale électorale ne sont pas identiques à ceux relevés par les scrutateurs dans les bureaux de vote", a indiqué le principal parti d'opposition angolais sur son site internet.

"Le parti Casa s'apprête à faire la même chose et à contester les élections", a ajouté l'Unita.

Le mouvement a ajouté qu'il ferait bientôt une déclaration publique afin de préciser sa position.

Depuis janvier, l'Unita dénonce des irrégularités dans l'organisation du scrutin, pointant notamment des problèmes dans la constitution des listes d'électeurs et avec l'accrédidation des scrutateurs des partis.

Malgré ces critiques, le vote de vendredi s'est déroulé dans le calme et les observateurs interrogés par l'AFP se sont dits satisfaits du déroulement du scrutin.

L'opposition avait aussi déploré l'absence d'observateurs européens, mais de nombreux observateurs africains ont assisté au vote.

Les différentes missions d'observation, de la Communauté des pays lusophones, de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) et de l'Union africaine, devaient rendre leurs conclusions dans la journée.

Ce scrutin était le deuxième depuis la fin de la guerre civile en 2002.

Deuxième producteur de pétrole d'Afrique derrière le Nigeria, l'Angola a enregistré une croissance moyenne de 10% sur la dernière décennie mais la grande majorité de la sa population vit dans la pauvreté.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Angola

Moi, Batista, immigré angolais, la France m'a jeté en prison après des tests osseux

Moi, Batista, immigré angolais, la France m'a jeté en prison après des tests osseux

Batista, immigré angolais, dit être né en 1996. Arrivé en France en 2012, il a bénéficié, en tant que mineur et durant deux ans, de l'aide sociale à l'enfance. Avant que l'adm[...]

Angola: le bilan des fortes pluies s'alourdit à 69 morts

Les fortes pluies qui se sont abattues sur Lobito, ville située à 500 kilomètres au sud de la capitale angolaise Luanda, ont fait 69 morts, dont 36 enfants, selon un nouveau bilan provisoire communiqué[...]

Angola : 62 morts à Lobito après de fortes pluies

Au moins 62 personnes sont mortes dans la nuit du mercredi à jeudi, après de fortes pluies qui ont frappé la ville de Lobito située à 500 kilomètres au sud de Luanda. On compte 35 enfants[...]

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le magazine "Forbes" a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Angola : un baiser entre hommes qui ne passe pas

Deux hommes en train de s'embrasser en "prime time" dans une série téléviée ? La polémique née de ce baiser a fait des vagues en Angola.[...]

Angola : Luanda serre les dents

"Certaines dépenses publiques seront réduites, notamment les subventions aux prix des carburants. Des projets seront reportés, et le contrôle des dépenses de l'État comme la[...]

Angola : le président dos Santos en visite en RDC pour signer des accords de coopération

Le président angolais José Eduardo dos Santos va rencontrer lundi à Kinshasa son homologue congolais Joseph Kabila pour signer des accords de coopération, notamment dans le domaine des transports,[...]

Angola : Isabel dos Santos, femme d'affaires et "fille de"

Lancée en novembre, son offre publique d'achat de 1,2 milliard d'euros sur le holding Portugal Telecom n'a pas abouti. Mais peu importe : cette initiative continue de forger le mythe. Deux ans seulement se sont[...]

Angola : Titica, chanteuse et icône des transgenres

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120902164430 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120902164430 from 172.16.0.100