Extension Factory Builder
02/09/2012 à 16:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le prix Nobel de la paix, l'archevêque, Desmond Tutu à New Delhi le 9 février. Le prix Nobel de la paix, l'archevêque, Desmond Tutu à New Delhi le 9 février. © AFP

L'archevêque noir sud-africain et prix Nobel de la paix Desmond Tutu a estimé dimanche 2 septembre dans l'Observer britannique que les anciens dirigeants américain et britannique George Bush et Tony Blair devraient être jugés à la Haye pour la guerre en Irak, basée selon lui sur "un mensonge". "Une vieille antienne", lui a rétorqué M. Blair immédiatement dans un communiqué.

Mgr Tutu expliquait dans une tribune les raisons pour lesquelles il a renoncé, cette semaine, à participer à Johannesburg à une conférence à laquelle assistait aussi l'ancien Premier ministre britannique.

L'archevêque reproche à MM. Bush et Blair d'avoir menti en prenant pour prétexte à l'invasion de l'Irak la possible présence dans le pays d'armes de destruction massive, alors qu'ils voulaient uniquement "se débarrasser de Saddam Hussein", son ancien président.

Mgr Tutu estime que MM. Blair et Bush ont ainsi "déstabilisé et polarisé le monde à un degré jamais atteint par aucun autre conflit dans l'histoire", "avec le spectre de la Syrie et de l'Iran devant nous".

Il cite des chiffres selon lesquels leur décision a abouti à ce que, rien qu'en Irak, "6,5 personnes meurent quotidiennement dans des attaques-suicides et des explosions de véhicule". "Plus de 110.000 irakiens sont morts dans ce conflit depuis 2003, des millions ont été déplacés", et fin 2011, "près de 4.500 soldats américains avaient été tués et plus de 32.000 blessés", ajoute-t-il.

"Rien que pour ces faits, dans un monde cohérent, les responsables de ces souffrances et de ces pertes de vies humaines devraient suivre le même chemin que certains de leurs pairs africains et asiatiques qui ont eu à répondre de leurs actes (devant la cour internationale de Justice de) la Haye", soutient-il.

"Les bons dirigeants, conclut Mgr Tutu, sont les gardiens de la morale", et "la question n'est pas de savoir si Saddam Hussein était gentil ou méchant, ou combien de personnes de son peuple il a massacré. La question est que M. Bush et M. Blair n'auraient jamais dû s'abaisser à ce niveau d'immoralité".

"Vieille antienne"

Tout en professant "un grand respect pour le combat contre l'apartheid" de l'archevêque, M. Blair a qualifié sur son site internet de "vieille antienne" ses accusations de mensonge, alors que "toutes les analyses indépendantes ont démontré" le contraire, selon lui.

Il juge aussi "bizarre" de la part de Mgr Tutu de considérer que "le massacre par Saddam de centaines de milliers de ses concitoyens est sans rapport avec la moralité" dans la décision de le renverser.

M. Blair considère plutôt que le massacre de 5.000 personnes à l'arme chimique dans la ville d'Halabja en 1988, ou "le million de morts de la guerre Iran-Irak", "en partie avec des armes chimiques" également, l'assassinat par Saddam de ses opposants politiques, ou encore "la torture systématique de son peuple", "rendent au contraire très moral" de l'avoir renversé.

"En gros c'est toujours le même débat, que nous avons eu de nombreuses fois, avec rien de nouveau à ajouter. Mais "dans une démocratie bien portante, les gens peuvent être d'accord pour ne pas être d'accord", ironise-t-il.

"En dépit des problèmes, l'économie de l'Irak est aujourd'hui au moins trois fois ce qu'elle était, et la mortalité des enfants a été réduite d'un tiers", note enfin M. Blair.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Les Africains 'joueront leur rôle' pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions profond[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

France : crispations dans le monde de l'art après l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Après les attentats des 7 et 9 janvier à Paris, plusieurs oeuvres d'art ayant trait à l'islam ont été censurées en France. Le phénomène n'est pas nouveau : art et religion[...]

"American Sniper" : quand Eastwood se tire une balle dans le pied

Annoncé en grande pompe, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood, "American Sniper", relate le parcours d'un tireur d’élite de l'armée américaine connu pour ses exploits[...]

RDC : Kinshasa fustige les critiques du ministre belge De Croo envers le régime de Kabila

Le gouvernement congolais s'est dit "choqué" et  "fatigué des donneurs de leçons" après avoir essuyé les critiques frontales d'Alexander De Croo, le ministre belge de la[...]

Le gouvernement Valls lance une grande réforme de l'islam de France

Le gouvernement français a annoncé mercredi le lancement d’une grande réforme de l’islam de France autour d'une "instance de dialogue" censée mieux représenter les musulmans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120902162532 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120902162532 from 172.16.0.100