Extension Factory Builder
02/09/2012 à 16:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des combattants du groupe islamiste du Mujao, près de Gao, dans le nord du Mali, le 7 août 2012. Des combattants du groupe islamiste du Mujao, près de Gao, dans le nord du Mali, le 7 août 2012. © AFP

Les autorités algériennes ont annoncé dimanche qu'elles vérifiaient des informations de presse annonçant l'exécution d'un diplomate algérien aux mains des islamistes du Nord du Mali.

Un communiqué attribué au Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest (Mujao), et relayé par des sites internet algériens, a affirmé que le diplomate, Tahar Touati, avait été exécuté.

"L'exécution du diplomate algérien est intervenue après l'expiration de l'ultimatim fixé au gouvernement algérien. Les négociateurs algériens ont renoncé à conclure un accord pour libérer les otages à la dernière minute", selon ce texte.

Le 24 août, un message du Mujao avait menacé les autorités algériennes de représailles si elles ne libéraient pas dans les cinq jours trois jihadistes arrêtés le 15 août, dont un dirigeant d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Necib Tayeb, dit Abderrahmane Abou Ishak Essoufi.

Le texte auquel se réfèrent des sites algériens est "actuellement l'objet de vérifications nécessaires pour s'assurer de son authenticité", a annoncé le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué diffusé par l'agence APS.

"Les contacts ne sont pas rompus" avec les ravisseurs, a précisé le ministère, ajoutant que les familles des quatre fonctionnaires consulaires retenus en otage avaient "été reçues samedi matin" au ministère.

L'épouse de l'un des otages lance un appel

Au total, sept diplomates du consulat algérien de la ville de Gao, dans le nord du Mali, ont été enlevés le 5 avril par le Mujao.

L'organisation islamiste avait exigé en mai la libération de combattants islamistes prisonniers en Algérie et 15 millions d'euros pour les relâcher, avant de libérer trois otages en juillet.

Le 26 août, une vidéo envoyée par le Mujao avait montré l'un des quatre otages restant demandant aux autorités algériennes de lui "sauver la vie".

L'épouse de l'un des quatre otages, Mourad Guessas, a appelé le Mujao à les libérer, dans une déclaration publiée dimanche par le quotidien Liberté.

Ils ne sont que "de simples fonctionnaires innocents", dit-elle plaidé en pressant le président Abdelaziz Bouteflika d'oeuvrer à la libération de ces Algériens enlevés alors qu'ils étaient au "service de l'Etat algérien".
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : 'Boko Haram nous concerne tous'

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant qu’[...]

Mali : au moins trois morts dans une manifestation anti-Minusma à Gao

Au moins trois personnes ont été tuées mardi à Gao, dans le nord du Mali, pendant une manifestation contre la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), accusée de tenter d'affaiblir des groupes[...]

Mali : que viennent faire les leaders de la société civile en Europe ?

Une délégation de la société civile malienne est attendue lundi à Paris où elle doit avoir des échanges avec les autorités françaises, avant de se rendre en Allemagne[...]

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui[...]

La malédiction de la CAN 2015 frappe le Mali

La Côte d'Ivoire a égalisé en toute fin de match face au Mali (1-1) après avoir pris tous les risques. Les deux équipes sont au coude à coude dans un groupe qui n'a accouché que de[...]

Deux ans après l'opération Serval, où en est l'armée malienne ?

Le 11 janvier 2013, l'armée française intervenait au Mali pour aider les militaires maliens à défendre leur territoire face à l'assaut des groupes jihadistes vers le sud du pays. Deux ans plus[...]

Le Mali refuse d'inhumer Amédy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher à Paris

Amédy Coulibaly, le preneur d'otages du supermarché casher de Paris, devait être enterré au Mali, pays où ses parents sont nés. Mais, selon le quotidien français "Le[...]

CAN 2015 : Le Mali et le Cameroun dos à dos

 Pas de vainqueur dans le choc entre le Mali et le Cameroun dans le groupe D (1-1). Les Aigles pensaient tenir leur victoire mais les Lions Indomptables ont égalisé en fin de partie. La "poule de la[...]

Mali : Modibo Keïta, un nouveau Premier ministre cool et old school

À peine nommé Premier ministre du Mali, Modibo Keïta a déjà réussi un exploit : contenter simultanément le gouvernement, l'opposition et les groupes armés. Cela[...]

Fin de l'épidémie d'Ebola au Mali

Après plus quarante jours de surveillance sans cas confirmés, le Mali en a officiellement fini dimanche avec l'épidémie d'Ebola sur son territoire.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120902160735 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120902160735 from 172.16.0.100