Extension Factory Builder
02/09/2012 à 10:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le présentateur de télévision Tewfik Okacha fait le signe de la victoire en arrivant à son proc Le présentateur de télévision Tewfik Okacha fait le signe de la victoire en arrivant à son proc © AFP

Le présentateur de télévision égyptien Tewfik Okacha, hostile aux Frères musulmans, a nié à l'ouverture de son procès samedi au Caire avoir incité au meurtre du président islamiste Mohamed Morsi.

"Je n'ai fait que critiquer le président Morsi", a déclaré M. Okacha devant les juges du tribunal pénal où il a comparu pour "incitation au meurtre du chef de l'Etat", a rapporté un journaliste de l'AFP.

"C'est un procès politique. Les Frères musulmans veulent faire taire toute voix dissonante pour reproduire le système d'avant la révolution", a-t-il dit.

M. Okacha a affirmé être poursuivi en justice pour avoir "révélé l'implication des Frères musulmans dans les attaques contre les postes de police, les tribunaux et les prisons pendant la révolution".

Après avoir entendu les avocats de la défense qui ont demandé l'abandon des poursuites en arguant que la plainte ne venait pas personnellement de M. Morsi, le tribunal a suspendu momentanément la séance avant de fixer sa prochaine audience au 3 octobre prochain pour entendre les témoins à charge.
L'accusé a été laissé en liberté.

M. Okacha est arrivé au tribunal entouré de dizaines de ses partisans qui scandaient: "Le peuple veut la chaîne Al-Faraïn" (Les Pharaons), frappée d'une suspension d'un mois.

Incitation au "chaos"

La chaîne que dirige M. Okacha diffusait, avant sa suspension le 16 août, un programme qui critiquait vertement les Frères Musulmans et M. Morsi, qui en est issu.

Les poursuites contre M. Okacha avaient été annoncées en même temps que celles contre Islam Afifi, rédacteur en chef du Dostour, un petit quotidien à capitaux privés, pour incitation au "chaos".

M. Afifi avait été placé en détention à l'ouverture de son procès le 23 août avant d'être relâché le même jour après que M. Morsi a décrété l'annulation des détentions préventives pour délit de presse.

Il s'agissait du premier procès d'un journaliste égyptien depuis la chute de l'ancien président Hosni Moubarak en février 2011.

Les opposants de M. Morsi l'accusent de vouloir museler la presse après avoir conforté son pouvoir en mettant à la retraite d'influents généraux.

M. Morsi, qui a pris ses fonctions le 30 juin, est le premier président d'Egypte à être issu du camp islamiste, et le premier à ne pas venir de l'appareil militaire depuis le renversement de la monarchie en 1952.

Il a remporté la première élection présidentielle depuis la chute de M. Moubarak avec une courte avance au second tour sur Ahmad Chafiq, qui fut le dernier Premier ministre du raïs déchu sous la pression d'une révolte populaire.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte: le maréchal Sissi sera opposé à Hamdeen Sabbahi lors de la présidentielle

Égypte: le maréchal Sissi sera opposé à Hamdeen Sabbahi lors de la présidentielle

L'élection présidentielle égyptienne n'opposera finalement que deux candidats, les 26 et 27 mai prochains. Abdel Fattah al-Sissi, actuel chef de l’État, est donné gagnant face à Ha[...]

Égypte : deux policiers tués dans une attaque

Un officier et un conscrit égyptiens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche dans une nouvelle attaque contre la police dans une Égypte en pleine répression des partisans du[...]

Égypte : le leader de gauche Sabbahi dépose sa candidature à la présidentielle

Le leader de gauche égyptien, Hamdeen Sabbahi, seul rival du grand favori Abdel Fattah al-Sissi à la présidentielle des 26 et 27 mai, a déposé samedi sa candidature à la commission[...]

Égypte : un officier de police tué par une bombe au Caire

Un officier de police égyptien a été tué vendredi soir par l'explosion d'une bombe au Caire, a-t-on appris de source sécuritaire officielle.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Deux bombes ont explosé mardi au Caire. Cinq personnes, dont au moins deux policiers, ont été blessées.[...]

La danse orientale, à corps perdus

Tantôt vénérée tantôt méprisée, la danse orientale peine aujourd'hui à se produire sur les scènes du monde arabe. Retour sur un art populaire à la[...]

Égypte : une bombe explose au Caire, trois blessés dont deux policiers

L'explosion d'une bombe posée entre deux voitures, près d'un point sécurité dans le centre du Caire, a blessé deux policiers et un civil, selon des sources au sein des services de secours et[...]

La présidentielle égyptienne sera supervisée par l'Union européenne

L'Union européenne va, pour la première fois, superviser l'élection présidentielle prévue fin mai en Égypte. L'ex-homme fort de l'armée, Abdel Fattah al-Sissi, en est le grand[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces