Extension Factory Builder
02/09/2012 à 10:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une procession accompagne la dépouille du Premier ministre éthiopien Meles Zenawi. Une procession accompagne la dépouille du Premier ministre éthiopien Meles Zenawi. © AFP

Les funérailles nationales de Meles Zenawi, qui a dirigé l'Ethiopie pendant 21 ans, ont débuté dimanche dans la capitale Addis Abeba, en présence de nombreux chefs d'Etat africains et, en bonne place, de son successeur désigné Hailemariam Desalegn.

Premier orateur de la journée à s'exprimer, Desalegn a promis de poursuivre l'oeuvre de l'ancien homme fort du pays.

La dépouille de Meles, décédé le 20 août à l'âge de 57 ans, a été amenée sur l'immense place Meskel, devant des dizaines de milliers de personnes, d'où un cortège doit la conduire jusqu'à la cathédrale orhodoxe de la Sainte Trinité, où repose déjà le dernier empereur d'Ethiopie Hailé Selassié.

Le cercueil de l'ancien homme fort du deuxième pays le plus peuplé d'Afrique sub-saharienne, drapé du drapeau national et escorté par les membres de sa famille en pleurs et vêtus de noir, a été amené par un attelage au son d'une fanfare militaire.

Il a été déposé sur une estrade, en présence de nombreux chefs d'Etat africains et de représentants de la communauté internationale réunis pour les premières funérailles nationales organisées dans ce pays de la Corne de l'Afrique en plus de 80 ans.

Assistent, notamment, aux obsèques les présidents du Nigeria, Goodluck Jonathan, du Soudan, Omar el-Béchir, du Soudan du Sud, Salva Kiir, de Djibouti, Ismail Omar Guelleh, du Rwanda, Paul Kagame, de Tanzanie, Jakaya Kikwete, d'Ouganda, Yoweri Museveni et de Somalie, Sharif Cheikh Ahmed.

Le successeur désigné de Meles, Hailemariam Desalegn, a pris place juste derrière le cercueil. L'actuel Premier ministre par interim, un quasi-inconnu du grand public âgé de 47 ans, doit être prochainement confirmé par le Parlement comme chef du gouvernement éthiopien.

La répression en héritage

La veuve de Meles, Azeb Mesfin, ancienne camarade de guerilla et aujourd'hui parlementaire, est également assise au premier rang sur l'estrade.La répression en héritage

Un premier service religieux a été célébré sur la place Meskel par l'abuna Natnael, patriarche par interim de l'église chrétienne orthodoxe -- la religion majoritaire en Ethiopie -- depuis le décès le mois dernier de l'abuna Paulos.

Meles Zenawi est décédé le 20 août dernier dans un hôpital bruxellois après avoir dirigé sans partage l'Ethiopie depuis qu'il avait renversé le dictateur Mengistu Haile Mariam en 1991, alors à la tête d'une guerilla d'obédience marxiste.

Les chefs d'Etat africains venus présenter leurs condoléances la veille ont tous vanté son rôle clé dans le développement économique en Ethiopie -- le pays se targe de flirter avec une croissance à deux chiffres depuis huit ans -- dans la recherche de plus de stabilité dans la région troublée de la Corne de l'Afrique, et dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Pour les organisations de défense des droits de l'homme, en revanche, Meles laisse un héritage ultra-répressif à son pays.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Ethiopie

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus important[...]

Conflit sud-soudanais : reprise des négociations de paix à Addis-Abeba

Le gouvernement de Djouba et les rebelles sud-soudanais, qui s'affrontent depuis neuf mois dans une sanglante guerre civile, ont repris lundi les négociations de paix en Éthiopie. Sur le terrain, les combats se[...]

Éthiopie : Hailé Sélassié 1er, le "Négus" déchu, idole des Rastas

De 1930 à 1974, Hailé Sélassié 1er, le dernier empereur d'Éthiopie, a régné sur l'ancien royaume d'Abyssinie. Réputé pour sa poigne de fer, Ras Tafari, de son vrai[...]

Africaines et américaines jusqu'au bout des ongles

Originaires de Louisiane, d'Éthiopie, de RD Congo ou de Guinée, diplomates, économistes ou PDG, ces femmes de tête renforcent les liens entre les États-Unis et le continent.[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Éthiopie : une plainte en vue contre la détention de neuf journalistes

L'avocat des journalistes et blogueurs éthiopiens arrêtés en avril a déclaré jeudi vouloir déposer une plainte contre leur détention sans inculpation. Plusieurs ONG ont[...]

L'Éthiopie en mode éthique et chic

Addis-Abeba, capitale de la mode ? Les designers locaux en rêvent. Et pour cause : entre tradition et matériaux "verts", certaines marques séduisent déjà les fashionistas.[...]

Éthiopie : WarkaWater, le piège à nuages

Inspiré du scarabée de Namibie, WarkaWater est un piège à rosée qui peut produire entre 20 et 30 litres d'eau potable par jour. Pour un coût (très) raisonnable.[...]

Éthiopie : 9 journalistes et blogueurs interpellés pour "activités criminelles graves"

La police éthiopienne a procédé mardi à l’arrestation de neuf journalistes et blogueurs, accusés "d’activité criminelle grave" par le gouvernement.[...]

Éthiopie, RDC et Angola dans la première tournée africaine de John Kerry

C'est par l'Éthiopie que John Kerry a entamé mardi soir sa première tournée africaine. Le périple du secrétaire d'État américain sur le continent se poursuivra ensuite en RDC[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers