Extension Factory Builder
01/09/2012 à 17:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des policiers se déploient pendant une manifestation de l'opposition le 27 août 2012 à Conakry. Des policiers se déploient pendant une manifestation de l'opposition le 27 août 2012 à Conakry. © AFP

L'opposition guinéenne a annoncé samedi que 120 militants, dont 87 du principal parti d'opposition, l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), avaient été arrêtés lundi dernier lors de la manifestation que la police avait dispersée.

"Au moins 120 militants et sympathisants de l'opposition ont été arrêtés lundi dernier selon un décompte que nous avons fait nous-mêmes à l'issue de cette marche", a annoncé Aboubacar Sylla, président de l'UFC (Union des forces du changement) et porte parole de l'opposition, ajoutant "87 d'entre eux sont des militants de l'UFDG de Cellou Dalein Diallo".

Le porte-parole de l'opposition a déploré le "recul" de la démocratie en Guinée. "Ce qui s'est passé lundi dernier montre à suffisance que notre pays est loin d'être considéré comme un pays démocratique, respectueux des valeurs républicaines", a-t-il affirmé.

L'opposition est déterminée à "aller jusqu'au bout de son combat" pour la tenue d'"élections législatives transparentes, libres et fiables", a-t-il ajouté.

M. Sylla a expliqué que les opposants arrêtés ont été déférés à la prison de Conakry, "où ils attendent un autre procès politique qui va certainement les condamner à de lourdes peines de prison".

Les autorités guinéennes avaient interdit la marche du 27 août, maintenue par l'opposition, entraînant des violences entre militants de l'opposition, forces de l'ordre et contre-manifestants du parti au pouvoir, le RPG (Rassemblement du peuple de Guinée).

Tirs à balles réelles

Selon un bilan officiel, vingt gendarmes avaient été blessés et 35 militants arrêtés.

Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a exprimé vendredi sa préoccupation.

"Lundi, des affrontements violents ont éclaté entre forces de sécurité et manifestants. (...) Les forces de sécurité ont lancé des gaz lacrymogènes à l'intérieur du domicile d'un chef de parti. Des balles réelles auraient été tirées et plusieurs personnes arrêtées, battues ou blessées", a signalé le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d'un point presse à Genève.

La Guinée, ex-colonie française indépendante depuis 1958, est dirigée depuis novembre 2010 par Alpha Condé, ancien opposant.

Des élections, qui devaient se tenir au premier semestre 2011, ont été sans cesse reportées.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Guinée : un partisan de l'opposition tué à coups de matraque, selon une source hospitalière

Guinée : un partisan de l'opposition tué à coups de matraque, selon une source hospitalière

Un partisan de l'opposition guinéenne a été tué jeudi. Selon une source hospitalière, la victime aurait succombé à de nombreux coups de matraques.[...]

Guinée : en visite à Paris, Alpha Condé rejette toute modification du calendrier électoral

Le calendrier électoral en Guinée ne sera pas modifiée, a déclaré en substance Alpha Condé, en visite mercredi à Paris, où il a rencontré le président[...]

Élections : la carte interactive de la biométrie en Afrique

En Afrique comme ailleurs, les élections riment parfois avec fraudes ou, tout au moins, soupçons de votes multiples, de bourrages d'urnes et de manipulations en tous genres... Alors, pour réconcilier les[...]

Ebola : 11 Guinéens condamnés à perpétuité dans l'affaire du "drame de Womey"

Le procès des personnes accusées d'avoir tué huit membres d’une équipe de sensibilisateurs contre Ebola, le 16 septembre 2014, en Guinée, s'est achevé mardi. Sur les 26[...]

Guinée : l'opposition continue les manifestations malgré l'interdiction

De nouvelles manifestations de l'opposition ont eu lieu lundi en Guinée. Plusieurs personnes ont été blessées.[...]

Guinée : le dialogue entre le pouvoir et l'opposition est-il relancé ?

L'opposition a appelé à manifester lundi devant le siège de la Ceni. La veille, une délégation du gouvernement s'était rendu au domicile de Cellou Dalein Diallo pour tenter de relancer[...]

Guinée : l'opposition exclut un dialogue sans modification du calendrier électoral

L'opposition guinéenne manifestera jusqu'à ce que le président Alpha Condé accepte une modification du calendrier électoral et l'organisation des scrutins locaux avant la présidentielle,[...]

Les pays touchés par Ebola demandent un "Plan Marshall" de 8 milliards de dollars

Les trois pays les plus touchés par le virus Ebola (Guinée, Liberia et Sierra Leone) ont demandé vendredi depuis Washington un "Plan Marshall" s'élevant à huit milliards de dollars[...]

Guinée : des militants de l'opposition condamnés pour "attroupement sur la voie publique"

Les tribunaux de Dixinn (banlieue de Conakry) et de Matam ont prononcé des décisions de justice à l'encontre de prévenus accusés d'avoir participé aux manifestations des 13 et 14[...]

Ebola : les chefs d'État de la Guinée, du Liberia et du Sierra Leone reçus par Barack Obama

Les présidents des trois pays les plus durement touchés par Ebola, la Guinée, le Liberia et le Sierra Leone, ont été reçus à la Maison Blanche par le président[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120901172341 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120901172341 from 172.16.0.100