Extension Factory Builder
01/09/2012 à 11:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une pirogue. Une pirogue. © AFP

Huit personnes, dont un petit garçon ont péri, et 46 étaient recherchées vendredi soir en Guinée après le naufrage d'une pirogue en mer à proximité de Conakry, selon un nouveau bilan communiqué à l'AFP par la gendarmerie, qui a fait état de quatre rescapés secourus.

Le tout premier bilan communiqué en début de soirée par un gendarme avait fait état de cinq morts, d'une trentaine de disparus et de deux survivants. La pirogue, d'une capacité d'environ 20 passagers maximum, était partie de l'île de Kassa (une dizaine de kilomètres à l'ouest de la capitale) pour Conakry et "a chaviré en mer quelques minutes après son départ du quai", avait précisé ce gendarme.

Joint vendredi en début de soirée, un autre gendarme présent sur les lieux a indiqué que huit corps avaient été repêchés et transportés à la morgue de l'Hôpital Ignace Deen de Conakry.

Cette information a été confirmée à l'AFP par des policiers déployés devant l'hôpital. Il s'agit des "corps de sept femmes et d'un petit garçon, de moins de dix ans", a précisé un des policiers.

46 personnes manquent à l'appel

Selon le gendarme joint en début de soirée, quatre rescapés ont été secourus et les recherches se poursuivaient pour retrouver 46 personnes manquant à l'appel. La police, la gendarmerie et des brigades portuaires participent aux opérations.

Au total, 58 personnes étaient à bord de la pirogue à son départ de l'île de Kassa, selon de nouveaux témoignages obtenus par la gendarmerie. "Le pilote de la barque en était à son premier voyage", a précisé le gendarme.

De nombreuses femmes et enfants avaient pris place dans la pirogue naufragée, qui effectuait le transport de passagers et de marchandises.

Elle s'est renversée "sous le poids des bagages aidé par un vent violent et des vagues. (...) Ce sont les pêcheurs qui sont arrivés les premiers sur les lieux et ont donné l'alerte", avait indiqué le premier gendarme.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

La Guinée retire les permis de BSGR

La Guinée retire les permis de BSGR

Le gouvernement guinéen a résilié le permis minier octroyé au milliardaire Benny Steinmetz et à sa compagnie BSGR. Il portait sur le gisement de fer de Simandou. Cette décision fait suite [...]

Soixante-douze heures de littérature pour Conakry et la Guinée

La 6e édition des "72 h du livre" de Conakry aura bien lieu à la fin du mois dans la capitale guinéenne et à Kindia. Interview de son promoteur, Sansy Kaba Diakité.[...]

Guinée : 109 cas confirmés de fièvre Ebola, 61 décès

La Guinée, en proie à une épidémie de fièvre hémorragique, a enregistré depuis janvier "109 cas confirmés dont 61 décès" dus au virus Ebola, selon[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Gambie : Yahya Jammeh suspend les vols en provenance des pays touchés par Ebola

La Gambie a suspendu tous les vols en provenance de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone pour prévenir toute contamination par le virus Ebola.[...]

La fièvre Ebola désormais "sous contrôle" en Guinée

Conakry a annoncé lundi que la fièvre hémorragique Ebola est désormais "sous contrôle". Une bonne nouvelle pour la Guinée, épicentre d'une épidémie qui a[...]

Guinée : Ebola fait "oublier" les autres maladies et les tensions sociales

En Guinée, la fièvre hémorragique due en partie au virus Ebola, qui a fait plus de 100 morts depuis janvier, a "fait oublier" d'autres maladies, qui continuent de beaucoup tuer, et les tensions[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Sommet UE-Afrique : un visiteur nommé Claude Guéant

Mais à quels dirigeant(s) africain(s) Claude Guéant a-t-il rendu visite à Bruxelles ? Une piste au moins se dessine.[...]

Guinée : Ebola... c'est si grave, docteur ?

Une épidémie "sans précédent" pour MSF, limitée pour l'OMS... Et, pour Conakry, un tapage médiatique qui nuit à son image.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces