Extension Factory Builder
01/09/2012 à 11:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une pirogue. Une pirogue. © AFP

Huit personnes, dont un petit garçon ont péri, et 46 étaient recherchées vendredi soir en Guinée après le naufrage d'une pirogue en mer à proximité de Conakry, selon un nouveau bilan communiqué à l'AFP par la gendarmerie, qui a fait état de quatre rescapés secourus.

Le tout premier bilan communiqué en début de soirée par un gendarme avait fait état de cinq morts, d'une trentaine de disparus et de deux survivants. La pirogue, d'une capacité d'environ 20 passagers maximum, était partie de l'île de Kassa (une dizaine de kilomètres à l'ouest de la capitale) pour Conakry et "a chaviré en mer quelques minutes après son départ du quai", avait précisé ce gendarme.

Joint vendredi en début de soirée, un autre gendarme présent sur les lieux a indiqué que huit corps avaient été repêchés et transportés à la morgue de l'Hôpital Ignace Deen de Conakry.

Cette information a été confirmée à l'AFP par des policiers déployés devant l'hôpital. Il s'agit des "corps de sept femmes et d'un petit garçon, de moins de dix ans", a précisé un des policiers.

46 personnes manquent à l'appel

Selon le gendarme joint en début de soirée, quatre rescapés ont été secourus et les recherches se poursuivaient pour retrouver 46 personnes manquant à l'appel. La police, la gendarmerie et des brigades portuaires participent aux opérations.

Au total, 58 personnes étaient à bord de la pirogue à son départ de l'île de Kassa, selon de nouveaux témoignages obtenus par la gendarmerie. "Le pilote de la barque en était à son premier voyage", a précisé le gendarme.

De nombreuses femmes et enfants avaient pris place dans la pirogue naufragée, qui effectuait le transport de passagers et de marchandises.

Elle s'est renversée "sous le poids des bagages aidé par un vent violent et des vagues. (...) Ce sont les pêcheurs qui sont arrivés les premiers sur les lieux et ont donné l'alerte", avait indiqué le premier gendarme.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

'Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël'

"Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël"

En poste à Dakar depuis 2008, Abdalrahim Alfarra, ambassadeur de l'État de Palestine pour le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso et le Cap-Vert, a pu mesurer la solidar[...]

Guinée : première condamnation dans l'affaire de corruption autour du gisement de fer du Simandou

La cour fédérale de New York a condamné le Français Frédéric Cilins, ancien collaborateur de la société BSGR, à deux ans de prison ferme pour obstruction à la[...]

Ebola : premier cas à Freetown, deux Américains contaminés au Liberia

Le premier cas confirmé de décès dû au virus Ebola a été enregistré dans la capitale de la Sierra Leone, tandis que deux citoyens américains, engagés dans la lutte[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Ebola en Afrique de l'Ouest : le bilan passe le cap des 600 morts, dont 68 en 5 jours

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le bilan de l'épidémie de fièvre Ebola qui frappe la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone depuis mars a désormais franchi le cap des 600[...]

Selon l'OMS, l'épidémie de virus Ebola "peut être stoppée" en Afrique de l'Ouest

Après une accalmie au mois d'avril, la grave épidémie de virus Ebola qui touche l'Afrique de l'Ouest est repartie à la hausse ces derniers jours. Selon des responsables de l'OMS, celle-ci peut encore[...]

Ebola : l'Afrique de l'Ouest réunie à Accra pour riposter à l'épidémie

L'Afrique de l'Ouest, dont onze pays sont réunis à Accra en compagnie d'experts internationaux mercredi et jeudi, tente de riposter à l'épidémie d'Ebola qui a déjà fait 467 morts[...]

Guinée : Ebola, la fièvre monte à Conakry

Ebola tue maintenant au Liberia et en Sierra Leone, mais c'est toujours la Guinée qui paie le plus lourd tribut. Reportage dans un hôpital de Conakry, où l'on se bat pour sauver des vies.[...]

Guinée : polémique entre Alpha Condé et MSF autour de l'épidémie d'Ebola

Le torchon brûle entre le président guinéen, Alpha Condé, et l'organisation Médecins sans frontières (MSF). Lundi 23 juin, celle-ci avait ainsi estimé que l'épidémie[...]

Ebola : l'épidémie est "hors de contrôle" en Afrique de l'Ouest, selon MSF

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a affirmé lundi que la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone comptaient "60 foyers actifs" de fièvre hémorragique, en grande partie due au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers