Extension Factory Builder
01/09/2012 à 11:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une pirogue. Une pirogue. © AFP

Huit personnes, dont un petit garçon ont péri, et 46 étaient recherchées vendredi soir en Guinée après le naufrage d'une pirogue en mer à proximité de Conakry, selon un nouveau bilan communiqué à l'AFP par la gendarmerie, qui a fait état de quatre rescapés secourus.

Le tout premier bilan communiqué en début de soirée par un gendarme avait fait état de cinq morts, d'une trentaine de disparus et de deux survivants. La pirogue, d'une capacité d'environ 20 passagers maximum, était partie de l'île de Kassa (une dizaine de kilomètres à l'ouest de la capitale) pour Conakry et "a chaviré en mer quelques minutes après son départ du quai", avait précisé ce gendarme.

Joint vendredi en début de soirée, un autre gendarme présent sur les lieux a indiqué que huit corps avaient été repêchés et transportés à la morgue de l'Hôpital Ignace Deen de Conakry.

Cette information a été confirmée à l'AFP par des policiers déployés devant l'hôpital. Il s'agit des "corps de sept femmes et d'un petit garçon, de moins de dix ans", a précisé un des policiers.

46 personnes manquent à l'appel

Selon le gendarme joint en début de soirée, quatre rescapés ont été secourus et les recherches se poursuivaient pour retrouver 46 personnes manquant à l'appel. La police, la gendarmerie et des brigades portuaires participent aux opérations.

Au total, 58 personnes étaient à bord de la pirogue à son départ de l'île de Kassa, selon de nouveaux témoignages obtenus par la gendarmerie. "Le pilote de la barque en était à son premier voyage", a précisé le gendarme.

De nombreuses femmes et enfants avaient pris place dans la pirogue naufragée, qui effectuait le transport de passagers et de marchandises.

Elle s'est renversée "sous le poids des bagages aidé par un vent violent et des vagues. (...) Ce sont les pêcheurs qui sont arrivés les premiers sur les lieux et ont donné l'alerte", avait indiqué le premier gendarme.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Guinée : huit membres d'une équipe de sensibilisation à Ebola tués dans le Sud

Guinée : huit membres d'une équipe de sensibilisation à Ebola tués dans le Sud

Les corps de huit personnes ont été retrouvés jeudi dans la région de N'Zérékoré (sud de la Guinée). Ils étaient tous membres d'une mission de sensibilisation au vir[...]

Ebola : l'OMS dénonce le marché noir du "sang de survivants"

Dans la lutte contre le virus Ebola, qui a déjà fait 2 630 morts, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la recherche d'un sérum a provoqué des effets pervers.[...]

Ebola : le Sierra Leone va confiner sa population pendant trois jours

Le Sierra Leone s'apprête à lancer une opération géante de porte-à-porte à destination de ses six millions d'habitants. La population est invitée, à partir de jeudi soir,[...]

Ebola : la mobilisation internationale suscite l'espoir en Afrique de l'Ouest

Les pays ouest-africains les plus touchés par Ebola espèrent un tournant grâce à l'aide militaire promise mardi par les États-Unis. Autre motif d'espoir : l'examen, ce jeudi, par le Conseil de[...]

Ebola : la Banque mondiale craint "les conséquences économiques catastrophiques de la peur"

Pour la banque mondiale, plus que le coût direct de l'épidémie (mortalité, morbidité, soins de santé, pertes des jours de travail), le véritable danger réside dans la[...]

Ebola : le plan d'Obama en six questions

Barack Obama a annoncé mardi soir le déploiement de 3 000 militaires américains en Afrique de l'Ouest pour lutter contre la propagation d'Ebola. Point par point, voici ce que prévoit Washington pour[...]

Ebola : il faut un milliard de dollars pour lutter contre l'épidémie, selon l'ONU

À l'issue d'une réunion à huis-clos à Genève, mardi, le Dr David Nabarro, coordonnateur de l'ONU contre l'épidémie d'Ebola, a indiqué que les Nations unies avaient besoin[...]

Sam Pa, très sulfureux intermédiaire

Depuis dix ans, le nom de ce businessman - et ancien espion chinois ? - apparaît dans de nombreux contrats miniers passés entre Pékin et l'Afrique. Son parcours sinueux commence en Angola[...]

Guinée : BNP seul maître à bord dans sa filiale

La Guinée et le Gabon étaient les derniers pays dans lesquels BNP Paribas ne détenait pas la majorité dans sa filiale locale. Ce ne sera bientôt plus le cas à Conakry.[...]

Ebola : 165 personnels cubains en Sierra Leone, Obama supervise la stratégie américaine

La mobilisation internationale contre Ebola a reçu vendredi un renfort de taille, Cuba annonçant l'envoi de 165 médecins et infirmiers en Sierra Leone, un déploiement encore loin de remédier[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex