Extension Factory Builder
25/08/2012 à 11:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des Égyptiens soutenant Mohamed Morsi se battent avec des opposants, sur la place Tahrir au Caire. Des Égyptiens soutenant Mohamed Morsi se battent avec des opposants, sur la place Tahrir au Caire. © AFP

Quelques centaines d'Égyptiens ont manifesté vendredi dans différents points du Caire contre ce qu'ils estiment être la mainmise des Frères musulmans sur les rouages de l'État après l'élection du président islamiste Mohamed Morsi, selon des journalistes de l'AFP.

Les autres grandes villes d'Egypte ont connu peu de manifestations et pas de violences, a affirmé l'agence de presse officielle Mana. Au Caire, des échauffourées ont opposé des manifestants hostiles au président et d'autres qui lui sont favorables, selon des journalistes de l'AFP.

Les deux camps se sont ainsi jeté des projectiles sur l'emblématique place Tahrir, dans le centre de la capitale, qui avait été le lieu de la contestation ayant provoqué la chute de l'ancien président Hosni Moubarak.

"Le président a ses hommes qui le protègent", ont scandé les partisans de M. Morsi tandis que ses adversaires chantaient: "Il n'y a de Dieu que Dieu, et les Frères musulmans sont les ennemis de Dieu".

Sept personnes ont été blessées, dont deux par des tirs de chevrotine, a indiqué un responsable du ministère de la Santé cité par l'agence Mena. Auparavant, la télévision d'Etat avait annoncé que deux personnes avaient été légèrement blessées et transportées dans un hôpital.

Près du palais présidentiel, où M. Morsi a pris ses fonctions le 30 juin, quelque 200 manifestants ont scandé: "A bas le pouvoir du guide", en référence au chef des Frères musulmans.

Mobilisation chez les Frères

A l'appel de différentes organisations hostiles aux islamistes, les manifestants réclament la dissolution du mouvement des Frères musulmans, illégal à leurs yeux, et une enquête sur ses financements.

Ils demandent aussi que le pouvoir législatif soit retiré à M. Morsi. Le président a en effet pris mi-août cette prérogative au haut conseil militaire, qui l'exerçait depuis la dissolution de l'Assemblée à la suite d'une décision de justice en juin.

Mercredi, le ministère égyptien de l'Intérieur avait mis en garde contre toute violence lors de ces rassemblements et les Frères musulmans ont décrété la mobilisation parmi leurs rangs pour protéger leurs permanences.

Les organisateurs avaient annoncé que leurs manifestations seraient pacifiques mais les Frères musulmans les accusent d'être de mèche avec des ténors de l'ancien régime et de chercher à déstabiliser le pouvoir islamiste.

Plusieurs partis et mouvements issus de la révolte de janvier/février 2011 ont pris leurs distances avec ces rassemblements.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Les élections législatives, prévues entre le 21 mars et le 7 mai en Egypte, vont être reportées après que la justice a considéré anticonstitutionnelle la loi les organisant,[...]

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Les élections législatives, prévues entre le 21 mars et le 7 mai en Egypte, vont être reportées après que la justice a considéré anticonstitutionnelle la loi les organisant,[...]

Égypte : la justice déclare le mouvement palestinien Hamas "terroriste"

Un tribunal égyptien a classé samedi comme organisation "terroriste" le mouvement palestinien Hamas, selon une source judiciaire, alors que les autorités égyptiennes accusent le groupe[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Quatre attentats à la bombe font un mort et deux blessés au Caire

Quatre attentats à la bombe ont fait un mort et deux blessés jeudi matin au Caire. Même si les attaques n’ont pas été revendiquées, les autorités locales soupçonnent les[...]

Égypte : une figure de la révolte anti-Moubarak condamnée à cinq ans de prison

Accusé d’avoir eu recours à la violence lors d'une manifestation anti-Moubarak, Alaa Abdel Fattah, militant progressiste et figure de proue de la revolte de 2011, a été condamné lundi[...]

Trois attentats revendiqués par l'État islamique font au moins 45 morts en Libye

Trois attentats à la voiture piégée ont eu lieu vendredi dans l'est de la Libye faisant au moins 45 morts et 70 blessés, selon les autorités locales. Des attaques revendiquées par[...]

Libye : 195 égyptiens évacués via la Tunisie

195 ressortissants égyptiens ont fui lundi la Libye en direction de la Tunisie après l’assassinat de 21 chrétiens coptes par le groupe État islamique (EI). Le gouvernement tunisien craint[...]

ONU : Égyptiens et Occidentaux divisés sur la stratégie à suivre contre le terrorisme en Libye

Pendant que le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi réclame publiquement une intervention militaire internationale en Libye, les pays occidentaux défendent l'option d'une solution politique et la[...]

ONU 

Égypte : Sissi réclame une résolution de l'ONU pour l'intervention d'une coalition en Libye

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a réclamé mardi l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU afin d'aller vers l'intervention d'une coalition contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120825113412 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120825113412 from 172.16.0.100