Extension Factory Builder
25/08/2012 à 11:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des Égyptiens soutenant Mohamed Morsi se battent avec des opposants, sur la place Tahrir au Caire. Des Égyptiens soutenant Mohamed Morsi se battent avec des opposants, sur la place Tahrir au Caire. © AFP

Quelques centaines d'Égyptiens ont manifesté vendredi dans différents points du Caire contre ce qu'ils estiment être la mainmise des Frères musulmans sur les rouages de l'État après l'élection du président islamiste Mohamed Morsi, selon des journalistes de l'AFP.

Les autres grandes villes d'Egypte ont connu peu de manifestations et pas de violences, a affirmé l'agence de presse officielle Mana. Au Caire, des échauffourées ont opposé des manifestants hostiles au président et d'autres qui lui sont favorables, selon des journalistes de l'AFP.

Les deux camps se sont ainsi jeté des projectiles sur l'emblématique place Tahrir, dans le centre de la capitale, qui avait été le lieu de la contestation ayant provoqué la chute de l'ancien président Hosni Moubarak.

"Le président a ses hommes qui le protègent", ont scandé les partisans de M. Morsi tandis que ses adversaires chantaient: "Il n'y a de Dieu que Dieu, et les Frères musulmans sont les ennemis de Dieu".

Sept personnes ont été blessées, dont deux par des tirs de chevrotine, a indiqué un responsable du ministère de la Santé cité par l'agence Mena. Auparavant, la télévision d'Etat avait annoncé que deux personnes avaient été légèrement blessées et transportées dans un hôpital.

Près du palais présidentiel, où M. Morsi a pris ses fonctions le 30 juin, quelque 200 manifestants ont scandé: "A bas le pouvoir du guide", en référence au chef des Frères musulmans.

Mobilisation chez les Frères

A l'appel de différentes organisations hostiles aux islamistes, les manifestants réclament la dissolution du mouvement des Frères musulmans, illégal à leurs yeux, et une enquête sur ses financements.

Ils demandent aussi que le pouvoir législatif soit retiré à M. Morsi. Le président a en effet pris mi-août cette prérogative au haut conseil militaire, qui l'exerçait depuis la dissolution de l'Assemblée à la suite d'une décision de justice en juin.

Mercredi, le ministère égyptien de l'Intérieur avait mis en garde contre toute violence lors de ces rassemblements et les Frères musulmans ont décrété la mobilisation parmi leurs rangs pour protéger leurs permanences.

Les organisateurs avaient annoncé que leurs manifestations seraient pacifiques mais les Frères musulmans les accusent d'être de mèche avec des ténors de l'ancien régime et de chercher à déstabiliser le pouvoir islamiste.

Plusieurs partis et mouvements issus de la révolte de janvier/février 2011 ont pris leurs distances avec ces rassemblements.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

'Princess of North Sudan' : Disney accusé de glorifier le colonialisme

"Princess of North Sudan" : Disney accusé de glorifier le colonialisme

Le prochain Disney, encore dans les cartons, s'appuie sur l'histoire vraie d'un Américain venu planter l'étendard familial dans le nord du Soudan pour faire de sa fille une "princesse"... Au mépris[...]

Égypte : Morsi et Qaradawi condamnés à mort, signe de "guerre totale" contre les Frères musulmans

La condamnation à mort samedi de l’ancien président Mohamed Morsi, du prédicateur Youssef Al-Qaradawi et la pendaison de six détenus islamistes montrent la détermination du régime[...]

Égypte : deux juges, un procureur tués par balle dans le Sinaï

Deux juges et un procureur égyptiens ont été tués par balle samedi dans le nord du Sinaï, théâtre d'attentats jihadistes visant habituellement les forces de sécurité, a[...]

L'Égypte pend six militants islamistes

Six militants islamistes reconnus coupables d’avoir mené des attaques pour le compte du groupe armé Ansar Beit al-Maqdess ont été pendus, ont annoncé dimanche des responsables de la police[...]

Égypte - Condamnation à mort de Morsi : Washington profondément préoccupé

Les États-Unis ont exprimé dimanche leur profonde préoccupation après la condamnation à mort de l'ex-président égyptien Mohamed Morsi et de plus de 100 autres Égyptiens, a[...]

Égypte : l'ex-président Mohamed Morsi condamné à mort

Poursuivi pour espionnage et des violences durant la révolte de 2011, Mohamed Morsi, premier président élu démocratiquement en Égypte, a été condamné samedi à mort. Un[...]

Égypte : sept morts, dont trois civils, dans deux attaques dans le Sinaï

Quatre militaires et trois civils ont été tués mercredi dans deux attaques à la bombe dans le Sinaï.[...]

Égypte : démission du ministre de la Justice, pour qui un enfant d'éboueur "ne peut devenir juge"

Le ministre égyptien de la Justice, Mahfouz Saber, a démissionné lundi suite au tollé provoqué par ses déclarations lors d’une interview télévisée dimanche soir.[...]

Liberté d'expression : les dessinateurs de presse en première ligne

L'attentat contre leurs confrères de "Charlie Hebdo" en janvier a fortement ému les dessinateurs africains et rappelé à quel point la liberté d'expression pouvait être[...]

Le marocain Attijariwafa débarque en Égypte

 La banque marocaine Attijariwafa Bank s'apprête à mettre un pied en Égypte. Sa direction négocie actuellement la reprise de Piraeus Bank Egypt.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers