Extension Factory Builder
21/08/2012 à 10:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le roi du Maroc lance divers chantiers en faveur de l'éducation et de la jeunesse. Le roi du Maroc lance divers chantiers en faveur de l'éducation et de la jeunesse. © AFP

Le roi Mohammed VI du Maroc a appelé, lundi 20 août, à la mise en place d'une "stratégie" au profit des jeunes en difficulté, mais aussi en faveur de l'enseignement, dans un discours à la nation à l'occasion du 59e anniversaire de la Révolution du roi et du peuple.

Lors de son discours célébrant le 59e anniversaire de la Révolution du roi et du peuple, le roi du Maroc, Mohammed VI, a fait un pas vers la jeunesse qui souffre de plus en plus du manque de perspectives, du chômage et de la crise économique venue d'Europe. Il a d'abord souligné l'impératif de « parachever l'aménagement du modèle singulier » du Maroc, avec une meilleure prise en compte des attentes de la jeunesse, « en tant que partie prenante dans le processus d'évolution sociale du pays, et composante jouissant de la citoyenneté pleine et entière, avec les droits et les obligations qui en découlent ».

Selon le souverain, l'urgence est réelle. Malgré l'obtention ces dernières années de « résultats louables pour les jeunes », ceux-ci « demeurent confrontés à certaines contraintes dans leur vécu ou dans leurs perspectives d'avenir ».

"Accès égal et équitable à l'école"

Pour parler d'avenir, il faut (...) que soient élaborées des stratégies propres à préparer nos jeunes pour des lendemains meilleurs », a déclaré le roi. Et d'annoncer que le Conseil consultatif de la jeunnesse devra « contribuer à l'élaboration des axes stratégiques » pour l'amélioration de la situation des jeunes dans la société marocaine. L'annonce royale vise aussi à accélérer les politiques déjà en place. Et notamment la réforme du système d'enseignement engagée dans le cadre d'un plan « d'urgence », et qui tarde à porter ses fruits malgré une enveloppe budgétaire de 40 milliards de dirhams sur cinq ans (près de 3,6 milliards d'euros).

Mohammed VI appelle également à la « réhabilitation de l'école publique et la mise à niveau de l'enseignement » dans le pays. Selon lui, le « système, qui nous interpelle aujourd'hui, se doit non seulement d'assurer l'accès égal et équitable à l'école et à l'université pour tous nos enfants, mais également de leur garantir le droit à un enseignement de qualité, doté d'une forte attractivité et adapté à la vie qui les attend ».

Enfin, le roi s'est prononcé pour le droit de vote des Marocains à l'étranger lors des « élections locales dans leur pays d'accueil, déclarant qu'il veillerait à soutenir leurs « efforts en matière d'intégration (..) en travaillant avec les autorités des pays d'accueil de manière à rendre effectif le droit de vote des étrangers aux élections locales sur la base de la réciprocité ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat à New York organisé le 23 septembre par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus me[...]

"Les Tribulations du dernier Sijilmassi" : "burn out" sous le burnous avec Fouad Laroui

Qui n'a jamais eu envie de changer de vie ? Un ingénieur marocain, héros du dernier livre de notre collaborateur Fouad Laroui, en lice pour le Goncourt, y est bien résolu. Mais de la coupe aux[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

Maroc : le rappeur Mouad Belghawat, alias Lhaqed, est sorti de prison

Le rappeur marocain Mouad Belghawat est libre. Lhaqued, de son surnom, est sorti de prison jeudi après avoir purgé une peine de quatre mois pour atteinte à agent des forces de l'ordre.[...]

Maroc : nouveaux appels a l'abandon des poursuites contre le journaliste Ali Anouzla

À l'occasion du premier anniversaire de l'interpellation d'Ali Anouzla, journaliste marocain poursuivi pour aide au terrorisme, son comité de soutien et 12 ONG tunisiennes ont de nouveau réclamé[...]

Maroc : la relève de l'Amazigh Power

Artistes, écrivains ou acteurs associatifs, ils incarnent une nouvelle génération de militants qui se battent pour que la composante berbère de l'identité nationale se traduise dans tous[...]

Maroc : Bouhcine Foulane, 34 ans, la musique amazigh

Ils veulent faire revivre la musique amazigh sous un aspect moderne. Ribab Fusion - le ribab est une sorte de violon à corde unique typiquement amazigh -, ce sont six musiciens âgés de 26 à[...]

Maroc : Brahim El Mazned, 47 ans, les festivals berbères

Derrière le manager culturel, connu sous la casquette de directeur artistique du festival Timitar d'Agadir, il y a l'ethnologue, celui qui a sillonné toute l'Afrique, allant à la rencontre des[...]

Maroc : Mounir Kejji, 42 ans, le désenclavement rural

Né à Goulmima, non loin d'Errachidia, il a été tour à tour militant universitaire, associatif et politique. Aujourd'hui, Mounir Kejji veut se consacrer au désenclavement des[...]

Maroc : Lahcen Amokrane, 36 ans, l'enseignement

Le secrétaire général de la Fédération nationale des associations d'enseignants du tamazight a du pain sur la planche. Depuis son introduction dans les établissements primaires en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex