Extension Factory Builder
21/08/2012 à 10:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le roi du Maroc lance divers chantiers en faveur de l'éducation et de la jeunesse. Le roi du Maroc lance divers chantiers en faveur de l'éducation et de la jeunesse. © AFP

Le roi Mohammed VI du Maroc a appelé, lundi 20 août, à la mise en place d'une "stratégie" au profit des jeunes en difficulté, mais aussi en faveur de l'enseignement, dans un discours à la nation à l'occasion du 59e anniversaire de la Révolution du roi et du peuple.

Lors de son discours célébrant le 59e anniversaire de la Révolution du roi et du peuple, le roi du Maroc, Mohammed VI, a fait un pas vers la jeunesse qui souffre de plus en plus du manque de perspectives, du chômage et de la crise économique venue d'Europe. Il a d'abord souligné l'impératif de « parachever l'aménagement du modèle singulier » du Maroc, avec une meilleure prise en compte des attentes de la jeunesse, « en tant que partie prenante dans le processus d'évolution sociale du pays, et composante jouissant de la citoyenneté pleine et entière, avec les droits et les obligations qui en découlent ».

Selon le souverain, l'urgence est réelle. Malgré l'obtention ces dernières années de « résultats louables pour les jeunes », ceux-ci « demeurent confrontés à certaines contraintes dans leur vécu ou dans leurs perspectives d'avenir ».

"Accès égal et équitable à l'école"

Pour parler d'avenir, il faut (...) que soient élaborées des stratégies propres à préparer nos jeunes pour des lendemains meilleurs », a déclaré le roi. Et d'annoncer que le Conseil consultatif de la jeunnesse devra « contribuer à l'élaboration des axes stratégiques » pour l'amélioration de la situation des jeunes dans la société marocaine. L'annonce royale vise aussi à accélérer les politiques déjà en place. Et notamment la réforme du système d'enseignement engagée dans le cadre d'un plan « d'urgence », et qui tarde à porter ses fruits malgré une enveloppe budgétaire de 40 milliards de dirhams sur cinq ans (près de 3,6 milliards d'euros).

Mohammed VI appelle également à la « réhabilitation de l'école publique et la mise à niveau de l'enseignement » dans le pays. Selon lui, le « système, qui nous interpelle aujourd'hui, se doit non seulement d'assurer l'accès égal et équitable à l'école et à l'université pour tous nos enfants, mais également de leur garantir le droit à un enseignement de qualité, doté d'une forte attractivité et adapté à la vie qui les attend ».

Enfin, le roi s'est prononcé pour le droit de vote des Marocains à l'étranger lors des « élections locales dans leur pays d'accueil, déclarant qu'il veillerait à soutenir leurs « efforts en matière d'intégration (..) en travaillant avec les autorités des pays d'accueil de manière à rendre effectif le droit de vote des étrangers aux élections locales sur la base de la réciprocité ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Longtemps déserté, le Sahara marocain attire enfin les patrons

Fin mars, les provinces du Sud étaient au centre d'un nouveau forum de l'investissement à Laayoune. À la clé, soixante projets et 6 milliards de dirhams pour une région jusque-l&agra[...]

Maroc - Laurent Sablé : "Fini les procès, place au sport !"

Au terme d'une procédure internationale d'arbitrage, la suspension des Lions de l'Atlas des CAN 2017 et 2019 a été annulée. Entretien avec l'un des avocats de la partie marocaine.[...]

Finance : le marocain OCP lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

Pour sa deuxième incursion sur les marchés internationaux en à peine un an, le géant marocain des phosphates OCP a émis un eurobond d'un milliard de dollars. L'emprunt, d'une maturité de[...]

Maroc : l'avant-projet de réforme du code pénal est-il rétrograde ?

La réforme du code pénal marocain devait permettre des avancées démocratiques. C'est raté : son avant-projet est contesté par la société civile, qui le trouve[...]

Accident d'autocar au Maroc : les victimes méritent-elles le deuil national ?

Depuis le tragique accident d’autocar, les messages de condoléances et de soutien aux familles des victimes se muent en une gronde sur les réseaux sociaux demandant un deuil national.[...]

Mohammed Benhammou : "La plupart des Marocains qui reviennent du jihad avec l'EI disent avoir été dupés"

Pour l'universitaire Mohammed Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques et spécialiste du terrorisme et des questions de sécurité, les recrues de l'État[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

Maroc : au moins 33 morts dans un grave accident d'autocar dans le Sud

Le Maroc est endeuillé une nouvelle fois par un accident de la route dû à une collusion entre un autocar et un camion près de la ville de Tan Tan (Sud). Bilan provisoire : 33 morts, dont des enfants,[...]

Maroc : la revue de détail du dernier recensement

Loin de certaines lectures exagérément dramatiques, les premiers chiffres du recensement général confirment des tendances connues. Revue de détail.[...]

Manuel Valls : "La France est fière d'être l'amie du Maroc"

En visite dans le royaume chérifien, le Premier ministre français a assuré jeudi que les relations de Paris avec Rabat avaient repris leur cours normal, après un an d'une crise diplomatique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120821100843 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120821100843 from 172.16.0.100