Extension Factory Builder
21/08/2012 à 10:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le roi du Maroc lance divers chantiers en faveur de l'éducation et de la jeunesse. Le roi du Maroc lance divers chantiers en faveur de l'éducation et de la jeunesse. © AFP

Le roi Mohammed VI du Maroc a appelé, lundi 20 août, à la mise en place d'une "stratégie" au profit des jeunes en difficulté, mais aussi en faveur de l'enseignement, dans un discours à la nation à l'occasion du 59e anniversaire de la Révolution du roi et du peuple.

Lors de son discours célébrant le 59e anniversaire de la Révolution du roi et du peuple, le roi du Maroc, Mohammed VI, a fait un pas vers la jeunesse qui souffre de plus en plus du manque de perspectives, du chômage et de la crise économique venue d'Europe. Il a d'abord souligné l'impératif de « parachever l'aménagement du modèle singulier » du Maroc, avec une meilleure prise en compte des attentes de la jeunesse, « en tant que partie prenante dans le processus d'évolution sociale du pays, et composante jouissant de la citoyenneté pleine et entière, avec les droits et les obligations qui en découlent ».

Selon le souverain, l'urgence est réelle. Malgré l'obtention ces dernières années de « résultats louables pour les jeunes », ceux-ci « demeurent confrontés à certaines contraintes dans leur vécu ou dans leurs perspectives d'avenir ».

"Accès égal et équitable à l'école"

Pour parler d'avenir, il faut (...) que soient élaborées des stratégies propres à préparer nos jeunes pour des lendemains meilleurs », a déclaré le roi. Et d'annoncer que le Conseil consultatif de la jeunnesse devra « contribuer à l'élaboration des axes stratégiques » pour l'amélioration de la situation des jeunes dans la société marocaine. L'annonce royale vise aussi à accélérer les politiques déjà en place. Et notamment la réforme du système d'enseignement engagée dans le cadre d'un plan « d'urgence », et qui tarde à porter ses fruits malgré une enveloppe budgétaire de 40 milliards de dirhams sur cinq ans (près de 3,6 milliards d'euros).

Mohammed VI appelle également à la « réhabilitation de l'école publique et la mise à niveau de l'enseignement » dans le pays. Selon lui, le « système, qui nous interpelle aujourd'hui, se doit non seulement d'assurer l'accès égal et équitable à l'école et à l'université pour tous nos enfants, mais également de leur garantir le droit à un enseignement de qualité, doté d'une forte attractivité et adapté à la vie qui les attend ».

Enfin, le roi s'est prononcé pour le droit de vote des Marocains à l'étranger lors des « élections locales dans leur pays d'accueil, déclarant qu'il veillerait à soutenir leurs « efforts en matière d'intégration (..) en travaillant avec les autorités des pays d'accueil de manière à rendre effectif le droit de vote des étrangers aux élections locales sur la base de la réciprocité ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Le tribunal de Salé, près de Rabat, a condamné jeudi trois ressortissants français à quatre mois de prison ferme pour des affaires de terrorisme. Leurs peines ayant été purgé[...]

BMCE Bank annonce des résultats records et change de nom

Grâce à la bonne tenue de ces activités au Maroc et à l'explosion des bénéfices de son bras armé africain BOA, le groupe marocain affiche des résultats inédits en 2014.[...]

Maroc : misogyne, Benkirane ?

Animé par une vision extrêmement conservatrice de la place des femmes, le chef du gouvernement multiplie les saillies douteuses contre ses opposantes. Qui le lui rendent bien.[...]

France : 800 cheminots marocains accusent la SNCF de "discrimination"

En France, 832 cheminots marocains réclament des dommages et intérêts à la SNCF devant le conseil de prud'hommes de Paris. Ils accusent l’entreprise ferroviaire de ne pas leur avoir octroyé[...]

Maroc : démantèlement d'une cellule terroriste liée à l'État islamique

Les autorités marocaines ont annoncé dimanche avoir démantelé une cellule terroriste qui planifiait des attaques contre des personnalités politiques, civiles et militaires.[...]

Le Maroc sur le qui-vive suite à l'attentat du Bardo à Tunis

Dans la foulée des évènements du 18 mars à Tunis, le Maroc, déjà menacé à plusieurs reprises par l’Etat Islamique (EI), a pris la décision de renforcer sa[...]

Ahmed Aboutaleb, un Marocain en plat pays

En 1976, il ne parlait pas un mot de néerlandais. Quarante ans plus tard, il est maire de Rotterdam et si populaire qu'on lui prédit un avenir de Premier ministre. Pas mal comme intégration, non ?[...]

Comment distinguer un Marocain d'un Allemand ?

Voici une histoire à la fois cocasse et instructive. Il s'agit de la question du regroupement familial, qui est une des sources de l'immigration en Europe. Pour les partis politiques qui veulent limiter [...]

Maroc : Bassima Hakkaoui, l'antiféministe devenue ministre

Seule femme du gouvernement, elle se bat bec et ongles contre les tenants d'une émancipation totale.[...]

Maroc : Mustapha El Khalfi, au nom du père

Ministre de la Communication depuis 2012, Mustapha El Khalfi, cet islamiste "moderne" au tropisme anglo-saxon, doit presque tout à son mentor Abdelilah Benkirane. Et le lui rend bien[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120821100843 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120821100843 from 172.16.0.100