Extension Factory Builder
19/08/2012 à 17:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe. Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe. © AFP

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a déclaré samedi que la rédaction de la nouvelle Constitution du pays, qui doit ouvrir la voie à des élections libres et démocratiques, nécessitait encore du travail.

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a déclaré samedi que la rédaction de la nouvelle Constitution du pays, qui doit ouvrir la voie à des élections libres et démocratiques, nécessitait encore du travail. "Dès que nous serons de retour chez nous, nous travaillerons avec le médiateur et nous espérons pouvoir améliorer bientôt ce travail sur la nouvelle Constitution, et il y aura un référendum avant de nouvelles élections", a dit M. Mugabe à l'issue du sommet annuel de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) à Maputo. La situation au Zimbabwe figurait au menu du sommet.

"Nous sommes très heureux", a déclaré M. Mugabe avant de quitter Maputo après la fin des discussions. Les principaux partis du Zimbabwe se sont mis d'accord en juillet sur un projet de Constitution --préalable à l'organisation d'élections--, mais le texte est désormais remis en cause par la Zanu-PF, le parti du président Mugabe, ce qui fait craindre un nouveau blocage.

Cohabitation difficile

Dans ses conclusions, le sommet de Maputo s'est contenté d'inciter les parties prenantes à adopter un calendrier en vue de la tenue du scrutin. En cas de "difficultés", les dirigeants des quinze pays de la SADC ont évoqué une intervention du "facilitateur" de l'organisation régionale, le président sud-africain Jacob Zuma, pour qu'il "les assiste à résoudre ces problèmes, gardant à l'esprit le calendrier et la nécessité de tenir des élections libres et démocratiques".

Depuis 2009, le président Mugabe cohabite difficilement avec son Premier ministre Morgan Tsvangirai, qui est aussi son principal adversaire politique. Le projet de Constitution doit être soumis à référendum prochainement, probablement en octobre. L'adoption de ce texte ouvrirait la voie à des élections.

Les dirigeants zimbabwéens doivent s'asseoir autour d'une table pour parler du projet, a ajouté M. Mugabe. "Les principaux (acteurs politiques) ne se sont pas encore rencontrés au sujet du projet de Constitution", a-t-il souligné.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Zimbabwe

Zimbabwe : Mick Pearce et l'observation des termites

Zimbabwe : Mick Pearce et l'observation des termites

Et si les termites avaient beaucoup à nous apprendre ? Ce n'est en tout cas pas Mick Pearce qui dira le contraire ! Cet architecte né à Harare en juin 1938 et diplômé de l'Architectur[...]

Zimbabwe : des manifestants de l'opposition violemment réprimés par la police

La police zimbabwéenne a une fois de plus réprimé à coups de matraques une manifestation de l’opposition contre le chômage mercredi 27 août, procédant à une douzaine[...]

La vie devant elle

Avec son style enlevé et ses trouvailles littéraires, NoViolet Bulawayo montre le monde tel qu'il va (plutôt mal) à travers les yeux d'une enfant.[...]

Les papys font de la résistance

Gérontocratie ? Les vétérans de la politique africaine n’entendent pas quitter la scène. En particulier les quatre mousquetaires Abdelaziz Bouteflika, Abdoulaye Wade, Robert Mugabe et Paul Biya.[...]

Zimbabwe : la guerre ouverte au sein de l'opposition s'intensifie

La guerre ouverte au sein du principal parti d'opposition zimbabwéen, le MDC, s'est intensifiée samedi, plusieurs ténors du parti votant la suspension du leader national Morgan Tsvangirai pour violences et [...]

Zimbabwe : Mugabe assure avoir réduit son salaire mensuel à 4 000 dollars

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a réduit son salaire mensuel à 4 000 dollars (environ 2 800 euros) en raison de la crise économique qui touche son pays.[...]

Zimbabwe : Mugabe critique l'"absurdité homosexuelle" de l'Europe

Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, s'en est pris vendredi à "l'absurdité homosexuelle" de l'Europe, condamnant le refus de ses dirigeants d'accepter son pouvoir, dans son dernier[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Sommet UE-Afrique : ils ont soutenu Grace Mugabe et ne sont pas venus

En réponse au refus des autorités belges de délivrer un visa à Grace Mugabe, quatre chef d'État d'Afrique australe n'ont pas fait le déplacement à Bruxelles pour le sommet[...]

Le Zimbabwe boycotte le sommet UE-Afrique la semaine prochaine

Le Zimbabwe boycottera le 4ème sommet Union européenne-Afrique à Bruxelles mercredi et jeudi prochains après le refus de l'UE d'accorder un visa à l'épouse du chef de l'Etat Robert[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex