Extension Factory Builder
19/08/2012 à 15:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le ministre soudanais des Affaires religieuses Ghazi al-Saddiq,  le 9 juin 2012. Le ministre soudanais des Affaires religieuses Ghazi al-Saddiq, le 9 juin 2012. © AFP

Trente-deux personnes, dont un ministre soudanais, ont été tuées dimanche lorsque l'avion qui transportait une délégation officielle devant célébrer l'Aïd el-Fitr dans l'Etat du Kordofan-Sud, en proie à une rébellion armée, s'est écrasé.

Trente-deux personnes, dont un ministre soudanais, ont été tuées dimanche lorsque l'avion qui transportait une délégation officielle devant célébrer l'Aïd el-Fitr dans l'Etat du Kordofan-Sud, en proie à une rébellion armée, s'est écrasé. "Tous les passagers à bord ont été tués", a déclaré à l'AFP Abdelhafiz Abdelrahim, le porte-parole de l'Autorité de l'aviation civile, en faisant état de 31 morts.

Parmi eux se trouvait le ministre des Affaires religieuses Ghazi al-Saddiq, selon l'agence officielle Suna, qui rapporte que 26 personnes se trouvaient à bord de l'appareil. M. al-Saddiq était devenu ministre des Affaires religieuses lors d'un remaniement en juillet. Il détenait avant cela le portefeuille du Tourisme et des Antiquités.

Le ministre de la Culture et de l'Information Ahmed Bilal Osman a dit sur la radio officielle Omdurman que l'avion s'était "écrasé contre une colline" en raison du mauvais temps, tuant toute la délégation. Des pluies torrentielles se sont récemment abattues sur le Kordofan-Sud. M. Abdelrahim avait plus tôt affirmé que l'appareil, un Antonov, se posait dans la ville de Talodi vers 08h00 locales (05h00 GMT) lorsqu'"une explosion a été entendue et l'avion a été détruit", sans pouvoir fournir de détails dans l'immédiat sur l'origine de l'explosion.

Ville stratégique du Kordofan-Sud

Bien qu'aucune bataille n'ait été rapportée autour de Talodi ces dernières semaines, cette ville stratégique du Kordofan-Sud, près de la frontière sud-soudanaise, a été l'un des principaux champs de bataille des combats qui ont commencé en juin 2011 entre le gouvernement de Khartoum et les rebelles du Mouvement populaire de libération du Soudan-branche Nord (SPLM-N).

Les groupes rebelles dans le Kordofan-Sud s'étaient battus aux côtés des Sudistes pendant la guerre civile (1983-2005) ayant abouti à la partition du Soudan en juillet 2011, donnant naissance au Soudan du Sud. Le Soudan accuse son voisin d'appuyer le SPLM-N, ce que des analystes estiment probable en dépit des dénégations du Soudan du Sud. Juba accuse de son côté Khartoum de soutenir les rebelles sur son territoire.

Plus de 200.000 réfugiés ont fui le Kordofan-Sud et le Nil Bleu, un autre Etat soudanais frontalier du Soudan du Sud, où la situation humanitaire s'est aggravée.
Les accidents d'avion sont assez fréquents au Soudan, où la flotte est vieillissante et dont la compagnie aérienne figure sur la liste des transporteurs aériens interdits dans l'Union européenne car ils ne respectent pas les normes de sécurité.

En avril 2011, un hélicoptère militaire s'était écrasé accidentellement à l'aéroport d'El-Facher, dans le Darfour-Nord, tuant ses cinq passagers. Et au moins 30 personnes étaient mortes brûlées quand un Airbus A310 de Sudan Airways, avec plus de 200 personnes à bord, avait explosé à son atterrissage à Khartoum en 2008.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Soudan

'Princess of North Sudan' : Disney accusé de glorifier le colonialisme

"Princess of North Sudan" : Disney accusé de glorifier le colonialisme

Le prochain Disney, encore dans les cartons, s'appuie sur l'histoire vraie d'un Américain venu planter l'étendard familial dans le nord du Soudan pour faire de sa fille une "princesse"... Au mépris[...]

Soudan du Sud : 300 000 personnes sans assistance, l'ONU suspend ses opérations

En raison des combats qui frappent le nord du Soudan du Sud, les Nations unies et MSF ont annoncé leur retrait.[...]

Soudan : Omar el-Béchir réélu président avec 94,5% des voix

Selon la commission électorale, le président Omar el-Béchir a été réélu, sans surprise, avec un score stalinien de 94,5% des voix. Le chef de l'État soudanais est au pouvoir[...]

Militaro-islamisme

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas ! La semaine dernière, nous nous sommes félicités de cette belle "alternance à la nigériane" : début avril, le plus grand[...]

Classement "Time" 2015 : qui sont les Africains les plus influents du monde ?

L'hebdomadaire américain "Time" a publié mercredi sa liste annuelle des 100 personnalités les plus influentes du monde. Dans le lot, quelques Africains : Muhammadu Buhari, président[...]

Présidentielle au Soudan : deux candidats indépendants se retirent

Dénonçant des irrégularités dans le processus électoral en cours dans le pays, deux candidats indépendants se sont retirés mercredi de l'élection présidentielle au[...]

Le français BRL Ingénierie va mesurer l'impact du barrage de la Renaissance sur les eaux du Nil

Le cabinet d'études français BRL Ingénierie a été choisi pour mesurer l'impact de la construction du barrage Grande Renaissance sur les ressources en eau du Nil, a appris "Jeune[...]

Présidentielle au Soudan : pourquoi Omar el-Béchir va être réélu

Les élections générales soudanaises, présidentielle et législatives, se déroulent les 13, 14 et 15 avril. Quelque 13 millions d'électeurs, pour une population estimée[...]

Des rebelles s'emparent de matériel électoral au Soudan

Des rebelles de la région du Kordofan-Sud au Soudan ont affirmé dimanche s'être emparé d'un camion transportant des urnes destinées aux élections générales prévues la[...]

Répartition des eaux du Nil : on ne fait plus de vagues

Fini la discorde entre l'Éthiopie, l'Égypte et le Soudan. Ce lundi 23 mars, les trois pays ont signé un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande renaissance.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers