Extension Factory Builder
18/08/2012 à 10:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un enfant accompagnant des membres d'Ansar Eddine, dans une rue de Tombouctou. Un enfant accompagnant des membres d'Ansar Eddine, dans une rue de Tombouctou. © AFP

Des centaines d'enfants sont recrutés par les groupes armés du Nord du Mali, s'est alarmée vendredi l'Unicef, appelant toutes les parties à s'assurer que les enfants ne participent pas aux hostilités.

Des centaines d'enfants sont recrutés par les groupes armés du Nord du Mali, s'est alarmée vendredi l'Unicef, appelant toutes les parties à s'assurer que les enfants ne participent pas aux hostilités. "L'Unicef a reçu des informations crédibles selon lesquelles des groupes armés dans le nord du Mali recrutent et utilisent de plus en plus d'enfants à des fins militaires. Des sources fiables ont déclaré que le nombre des enfants engagés se comptait en centaines et semblait s'accroître", a déclaré un porte-parole de cette organisation des Nations unies à Genève.

En juillet dernier, l'Unicef avait déjà indiqué qu'au moins 175 garçons âgés de 12 à 18 ans avaient directement été associés à des groupes armés dans le nord, a rappelé ce porte-parole. Les enfants "sont utilisés par tous les groupes armés comme combattants, porteurs, aide-cuisiniers, messagers, sentinelles. Certains se joignent volontairement aux militaires, en raison de la grande pauvreté de leur famille", a déclaré la porte-parole de l'Unicef à Genève.
Ansar Dine (Défenseurs de l'islam), groupe islamiste armé allié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), occupent depuis fin mars tout le nord du Mali, soit les deux-tiers du territoire.

Par ailleurs le CICR a annoncé augmenter ses opérations d'aide alimentaire à la population malienne, commençant des distributions de rations dans la région de Kidal, dans le nord, dont 36.000 personnes bénéficieront. Ces distributions réalisées avec l'aide de la Croix rouge malienne ont concerné 120.000 personnes en juillet dans les régions de Gao et Tombouctou, également dans le nord occupé par les islamistes.

Le chef de la délégation du Comité international de la Croix Rouge pour le Mali et le Niger, Jean-Nicolas Marti, a pu se rendre à Gao où il a pu s'entretenir avec des notables de la ville et des responsables des groupes armés présents dans la cité. C'est la première fois qu'un responsable du CICR visite le nord du Mali depuis janvier.

Le CICR y travaille avec l'aide de la Croix rouge malienne. Outre l'aide alimentaire et l'assistance aux prisonniers, il a notamment remis en route des centres de santé, en particulier l'hôpital de Gao, pillé en mars et rendu opérationnel dès avril.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

Mali : deux diplomates algériens libérés plus de 2 ans après leur rapt

Mali : deux diplomates algériens libérés plus de 2 ans après leur rapt

Deux diplomates algériens enlevés en avril 2012 par un groupe islamiste armé au Mali ont été libérés samedi, ont annoncé les autorités algériennes en confirmant[...]

Mali : IBK ne veut plus de la médiation du Burkinabè Compaoré

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta soupçonne Blaise Compaoré de vouloir réintroduire dans le jeu Iyad Ag Ghaly, le chef d'Ansar Eddine.[...]

France - Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Comme l'a révélé J.A. en exclusivité, les juges qui enquêtent sur le financement de la campagne de l'ex-président français en 2007 ont adressé une demande d'entraide[...]

Mali : les groupes armés du Nord veulent faire front commun face au gouvernement

Les six principaux groupes armés du Nord du Mali ont signé jeudi à Ouagadougou une déclaration commune censée mettre fin à leurs divisions. Ils entendent ainsi présenter un front[...]

Mali : les groupes armés du nord peaufinent leurs revendications à Ouagadougou

Les principaux mouvements armés du Nord du Mali sont réunis depuis mardi à Ouagadougou. Objectif : harmoniser leur plateforme de revendications avant un second round de négociations décisif avec[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Mali : le Prytanée militaire de Kati, école d'excellence de l'armée

Sanogo, Dacko, Fané... Tous sortent du même moule : le Prytanée militaire de Kati. Un établissement d'excellence hérité de l'époque coloniale où l'on apprend[...]

Mali - Moctar Mariko : "Les libérations d'auteurs présumés de violences nous atterrent"

La libération, le 15 août dernier, de l'ancien juge islamique de Tombouctou - notamment responsable d'avoir fait pratiquer des amputations -, a suscité les protestations de l'Association malienne des droits de[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : les propos de Bany Kanté contredits par Dupuydauby

Soupçonné d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, Cheick Amadou Bany Kanté a démenti[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : le Malien Bany Kanté nie avoir joué un rôle de "porteur de valise"

Soupçonné par la justice française d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, le Malien Cheick[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex