Extension Factory Builder
13/08/2012 à 07:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un des tableaux de la cérémonie de clôture des JO de Londres, au stade olympique, le 12 août. Un des tableaux de la cérémonie de clôture des JO de Londres, au stade olympique, le 12 août. © Francois Xavier Marit/AFP

Les Jeux olympiques de Londres se sont terminés en apothéose dimanche 12 août au soir, avec une cérémonie de clôture 100% musicale, privée de la reine mais avec la légende du football brésilien Pelé, pour un passage de relais en samba aux Jeux de Rio 2016.

A 22h50 GMT, le président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge, a officiellement clos les "17 jours inoubliables" des JO de Londres, des "Jeux joyeux et glorieux" qui ont montré au monde "le meilleur de l'hospitalité britannique".

"Et maintenant, selon la tradition, je proclame la clôture des Jeux de la XXXe Olympiade et je convie la jeunesse du monde à s'assembler dans quatre ans à Rio de Janeiro pour y célébrer avec nous les Jeux de la XXXIe Olympiade", a déclaré M. Rogge, avant que la vasque olympique ne s'éteigne doucement dans la nuit londonienne.
Peu de temps auparavant, le maire de Rio Eduardo Paes avait reçu le drapeau olympique de la part de son homologue de Londres, Boris Johnson, pour le passage de témoin traditionnel entre les villes organisatrices, des Jeux de 2012 à ceux de 2016.

Les "Experts" encore champions

Respectant la tradition, chacun des deux édiles avait agité le drapeau quatre fois, avant que ne soit joué l'hymne national brésilien et que le drapeau brésilien ne soit levé dans le stade olympique, à côté du drapeau grec.

Selon la tradition, cette dernière journée des Jeux de Londres avait d'abord débuté par le marathon, remporté par l'Ougandais Stephen Kiprotich, 23 ans. Puis elle s'était bouclée par le pentathlon moderne féminin, avec la victoire d'une Lituanienne de 28 ans, Laura Asadauskaite, la 302e et dernière médaillée d'or londonienne. Un hommage au baron français Pierre de Coubertin, créateur des Jeux de l'ère moderne et inventeur de ce sport, il y a un siècle exactement.

Entre-temps, ce sont les "Experts" de Nikola Karabatic et Jérôme Fernandez qui avaient conclu en fanfare la quinzaine bleue, offrant une 11e médaille d'or à la collection Londres-2012, leur deuxième après Pékin-2008, en s'imposant 22-21 contre la Suède. Comme la "Dream Team", celle des basketteurs américains, qui a également décroché son deuxième titre consécutif en s'imposant face à l'Espagne 107-100.

Les Jeux finis sur le terrain sportif, il ne restait plus alors qu'à fêter ces 17 jours de compétition et 302 médailles d'or. Après une cérémonie d'ouverture saluée dans le monde entier pour son humour et sa créativité, la fête de clôture se devait de surprendre.

Pas de Reine ni de 007

Mais cela fut moins le cas, avec une absence regrettée, celle de la Reine. Si Elizabeth II avait estomaqué le public pour la cérémonie d'ouverture en se prêtant à un savant montage faisant croire à son parachutage avec James Bond au dessus du stade, elle n'était pas là dimanche soir. La reine était en vacances à Balmoral, en Ecosse, a précisé Buckingham Palace.

Pas de Reine donc, mais un Prince, Harry, pour assister au début du spectacle, avec vingt premières minutes pour balayer 150 ans de musique britannique, du classique au rock. Trente chansons célébrissimes choisies parmi plus de 1.000, chantées par des participants, en "live", dans un stade olympique transformé en moins de 24 heures en salle de concert.

Les Spice Girls chantent lors de la cérémonie de clôture des JO de Londres, au stade olympique, le 12 août 2012.

© Frank Fife/AFP

Madness, Ray Davis des Kinks, George Michael, Queen, "Imagine" via John Lennon sur grand écran, Pink Floyd, l'ancien chanteur d'Oasis Liam Gallagher, ou encore les Spice Girls, avec notamment l'ex "posh" désormais plus connue comme Mme David Beckham, ont ainsi figuré parmi les artistes invités. Avec en prime les Monty Pythons, un peu anachroniques dans un spectacle beaucoup moins déjanté qu'attendu.

Comme lors de la cérémonie d'ouverture, il avait été demandé au directeur artistique de faire moderne sans être dispendieux. Pari tenu, pour environ 15 millions de livres (19 M EUR environ), grâce à l'appui de 3500 volontaires et la bonne volonté des vedettes, payées une livre symbolique.

Sur scène, devant les 80.000 spectateurs du stade olympique de Stratford, les athlètes étaient également invités, médailles au cou pour les vainqueurs. Mais à la différence de la cérémonie d'ouverture, plus de délégations sagement rangées par ordre alphabétique désormais.

Les déguisements étaient de sortie, les appareils photos crépitaient, et les couleurs des tenues officielles se mélangaient allègrement, dans un gigantesque puzzle reconstituant le Union Jack britannique.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

CAN 2015 : La Guinée équatoriale élimine la Tunisie dans un parfum de polémique

CAN 2015 : La Guinée équatoriale élimine la Tunisie dans un parfum de polémique

 Menée jusqu'à la 90e minute par la Tunisie, qui se dirigeait vers une victoire logique, la Guinée équatoriale a égalisé dans le temps additionnel sur un penalty inexistant. C'est[...]

RDC-Congo : Claude Le Roy dénonce une énorme erreur d'arbitrage

 Le Congo de Claude Le Roy, qui menait 2-0 à l'heure de jeu face à la RDC, s'est effondré en fin de match (2-4). L'entraîneur des Diables rouges pointe une faute d'arbitrage comme tournant du match.[...]

CAN 2015 : La RDC renverse le Congo en quarts au terme d'un derby de légende

Longtemps fermé et tendu, le derby du fleuve Congo a basculé dans la folie en deuxième période quand la RDC, menée deux buts à zéro à l'heure de jeu, s'est réveill&eac[...]

Égypte : la justice déclare "terroriste" le bras armé du Hamas palestinien

La justice égyptienne a classé samedi comme organisation "terroriste" la branche militaire du mouvement islamiste palestinien Hamas, le pouvoir au Caire l'accusant de soutenir une insurrection jihadiste d[...]

Nigeria : l'aviation tchadienne bombarde la ville de Gamboru, tenue par Boko Haram

L'aviation tchadienne a bombardé samedi la ville nigériane de Gamboru, située à la frontière camerounaise et tenue depuis plusieurs mois par le groupe islamiste Boko Haram, a-t-on appris de sourc[...]

CAN 2015 : Les trois atouts de la Guinée équatoriale avant les quarts

La Guinée équatoriale, pays hôte de la CAN 2015, va tenter de se qualifier pour la première fois pour les demi-finales du tournoi. Le rapport de force face à la Tunisie paraît à son d[...]

Sénégal : une "dizaine" d'opposants en garde à vue après un rassemblement interdit

Une "dizaine" d'opposants sénégalais ont été placés en garde à vue après un rassemblement interdit à Dakar contre "les restrictions aux libertés"[...]

La RDC affirme avoir "engagé" une offensive contre les rebelles hutu rwandais

L'armée de la République démocratique du Congo (RDC) a "engagé" une offensive contre les rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), qui s&e[...]

France-Maroc : Rabat appelle à tourner la page de la crise diplomatique

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, a appelé samedi à tourner la page de la crise diplomatique entre son pays et la France, confirmant un plein rétablissement de [...]

Têtes-à-têtes, couacs, tensions... Dans les coulisses du sommet de l'UA

Parce qu'un sommet de chefs d'État se déroule aussi en coulisses, voici quelques informations glanées dans les couloirs du siège de l'Union africaine et dans les grands hôtels d'Addis-Abeba.[...]

CAN 2015 : début des quarts, derby congolais et Tunisie-Guinée équatoriale

L'indécis derby entre Congo et RDC ouvre la phase des quarts de finale de la CAN-2015 samedi à Bata avant que la Tunisie ne se présente en favori face à la Guinée équatoriale bén&[...]

Égypte : 30 morts dans des attaques jihadistes, nouveaux heurts

De nouveaux heurts entre soldats et jihadistes ont tué deux enfants vendredi dans l'instable péninsule du Sinaï en Egypte, où 30 personnes, en majorité des militaires, ont péri jeudi dans [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120813071839 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120813071839 from 172.16.0.100