Extension Factory Builder
12/08/2012 à 10:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des militants du mouvement contestataire marocain du 20 février manifestent le 11 août 2012 à Rab Des militants du mouvement contestataire marocain du 20 février manifestent le 11 août 2012 à Rab © AFP

Le mouvement contestataire marocain du 20 février, qui a appelé à des manifestations nationales samedi 11 août au soir aux côtés d'un syndicat de fonctionnaires et d'ONG de droits humains, a échoué à mobiliser ses sympathisants descendus peu nombreux dans les rues.

Les manifestants étaient au nombre d'un demi millier à Casablanca, la capitale économique et plus grande ville du royaume alors qu'ils étaient moins de 200 à Rabat, la capitale.

L'appel à manifester en soirée, après la rupture du jeûne du Ramadan, a été lancé par le Mouvement du 20 février et un collectif d'associations de droits de l'homme pour protester notamment "contre la cherté de la vie, la hausse des prix, les arrestations et la répression visant les mouvements revendicatifs".

Des militants ont lancé des slogans appelant à l'éradication de la corruption et à la libération de militants du Mouvement du 20 février détenus. A Casablanca, un groupe de jeunes contre-manifestants sont descendus dans la rue, criant "Dieu, la patrie, le roi".

Un mouvement en perte de vitesse

Le Mouvement du 20 février, né l'an dernier dans la mouvance du Printemps arabe, milite pour des réformes politiques et sociales et aussi pour l'instauration d'une monarchie parlementaire.

Certains de ses militants ont été arrêtés et condamnés ces derniers mois à de lourdes peines de prison pour avoir participé à des manifestations, non-autorisées selon les autorités.

Le Mouvement du 20 février est en perte de vitesse, surtout depuis l'arrivée au pouvoir en janvier du gouvernement de l'islamiste Abdellilah Benkirane sur un programme réformiste qui tarde à se concrétiser aux yeux d'une bonne partie de l'opinion publique.

Ce mouvement peu structuré a connu un premier revers avec le retrait en décembre du soutien d'une importante association islamique radicale.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : un millier de migrants clandestins tentent en vain de passer la frontière à Melilla

Maroc : un millier de migrants clandestins tentent en vain de passer la frontière à Melilla

Mercredi, un millier de migrants en provenance d'Afrique subsaharienne ont tenté de pénétrer dans l'enclave espagnole de Melilla au Maroc, ont annoncé les autorités locales. Leur tentative a &e[...]

Maroc : mort de Hassan II, la nuit du destin

À l'occasion des quinze ans de la mort de Hassan II, Jeune Afrique réedite quelques articles d'époque. Dans celui-ci, paru dans JA n° 2012 du 30 juillet au 9 août 1999, François Soudan[...]

Maroc : il y a quinze ans, la mort de Hassan II

Il y a tout juste quinze ans, le 23 juillet 1999, le roi du Maroc Hassan II s'éteignait à Rabat après trente-huit ans de règne. "Jeune Afrique" réédite un article de son n°[...]

Innovation : l'Afrique fait ses gammes

 La 7e édition de l'Indice mondial de l’innovation (GII) vient de paraître. Cette année, le rapport co-publié par l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle[...]

Le Maroc, la présentatrice égyptienne et les travailleurs du sexe

Les Marocains dénoncent des assauts d’"antimarocanisme" primaire de la part des médias égyptiens. En cause : les scènes caricaturales d’une série télé et,[...]

Mohammed VI : mosquées marocaines sous surveillance

En interdisant aux imams toute activité politique ou syndicale, le roi du Maroc Mohammed VI renforce son ascendant sur les lieux de culte. Un processus entamé il y a plus de dix ans.[...]

Les secrets du succès des Chaabi

Il y a le père, Miloud, berger devenu milliardaire. Et ses enfants, qui règnent avec lui sur Ynna Holding, groupe présent de l'immobilier à la grande distribution. Visite d'un empire[...]

Maroc : au 23 morts dans l'effondrement d'immeubles à Casablanca

Après trois jours de recherches, les autorités marocaines ont annoncé, dimanche soir, qu'au moins 23 personnes sont mortes dans l'effondrement d'immeubles d'habitation à Casablanca le 12 juillet.[...]

Maroc : Espagnols cherchent travail

Fuyant le chômage et la crise, de nombreux Ibériques - toutes catégories sociales confondues - tentent leur chance au Maroc. Avec des fortunes diverses.[...]

Maroc : au moins 8 morts dans l'effondrement d'immeubles à Casablanca

Au moins huit personnes sont mortes dans l'effondrement de trois immeubles survenus dans la nuit de jeudi à vendredi à Casablanca, la capitale économique du Maroc, selon un nouveau bilan provisoire[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers