Extension Factory Builder
12/08/2012 à 10:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des militants du mouvement contestataire marocain du 20 février manifestent le 11 août 2012 à Rab Des militants du mouvement contestataire marocain du 20 février manifestent le 11 août 2012 à Rab © AFP

Le mouvement contestataire marocain du 20 février, qui a appelé à des manifestations nationales samedi 11 août au soir aux côtés d'un syndicat de fonctionnaires et d'ONG de droits humains, a échoué à mobiliser ses sympathisants descendus peu nombreux dans les rues.

Les manifestants étaient au nombre d'un demi millier à Casablanca, la capitale économique et plus grande ville du royaume alors qu'ils étaient moins de 200 à Rabat, la capitale.

L'appel à manifester en soirée, après la rupture du jeûne du Ramadan, a été lancé par le Mouvement du 20 février et un collectif d'associations de droits de l'homme pour protester notamment "contre la cherté de la vie, la hausse des prix, les arrestations et la répression visant les mouvements revendicatifs".

Des militants ont lancé des slogans appelant à l'éradication de la corruption et à la libération de militants du Mouvement du 20 février détenus. A Casablanca, un groupe de jeunes contre-manifestants sont descendus dans la rue, criant "Dieu, la patrie, le roi".

Un mouvement en perte de vitesse

Le Mouvement du 20 février, né l'an dernier dans la mouvance du Printemps arabe, milite pour des réformes politiques et sociales et aussi pour l'instauration d'une monarchie parlementaire.

Certains de ses militants ont été arrêtés et condamnés ces derniers mois à de lourdes peines de prison pour avoir participé à des manifestations, non-autorisées selon les autorités.

Le Mouvement du 20 février est en perte de vitesse, surtout depuis l'arrivée au pouvoir en janvier du gouvernement de l'islamiste Abdellilah Benkirane sur un programme réformiste qui tarde à se concrétiser aux yeux d'une bonne partie de l'opinion publique.

Ce mouvement peu structuré a connu un premier revers avec le retrait en décembre du soutien d'une importante association islamique radicale.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Najat Vallaud-Belkacem : bulldozer de charme

Najat Vallaud-Belkacem : bulldozer de charme

Depuis son arrivée au ministère de l'Éducation nationale, cette icône de la gauche d'origine marocaine suscite la haine de l'extrême droite. Mais Najat Vallaud-Belkacem n'en a cure : elle e[...]

Algérie - Maroc : le grand gâchis

Pour les cinq pays du Maghreb, le manque à gagner lié à l'absence d'intégration régionale est estimé à 7,5 milliards d'euros par an.[...]

Sciences humaines : explorer le Maghreb dans les pas de Driss Mansouri

Regroupant des articles de spécialistes reconnus, un ouvrage rend hommage au chercheur marocain Driss Mansouri.[...]

Afrique - France : Richard Attias, de Libreville à Marbella

Le publicitaire et homme d'affaires franco-marocain Richard Attias cultive ses réseaux au Congo comme au Gabon. On l'a vu ces dernières semaines non seulement à Libreville et à Marbella, lieu de[...]

Maroc : il se fait passer pour le roi... et prend trois ans de prison ferme

Un Marocain âgé de 30 ans a été condamné, lundi, à trois ans de prison ferme pour s’être fait passer pour le roi Mohammed VI, a indiqué une ONG locale.[...]

Maroc : saisie record de 226 kg de cocaïne pure

Les forces de sécurité marocaines ont saisi, dans la nuit du 4 au 5 septembre, une quantité record de 226 kilogrammes de cocaïne pure entre Agadir et Marrakech, soit plus d'une tonne de cocaïne de[...]

Exit l'alcool chez Marjane, au Maroc

 Le leader marocain de la grande distribution, Marjane, a fauit disparaître l'alcool de ses rayons. Décryptage.[...]

Algérie - Maroc : une relation désespérément bornée

Tranchées d'un côté, clôture de l'autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, J.A. a enquêté, vingt ans après la fermeture de la[...]

Côté algérien : "Les Marocains ont le kif, nous avons le karkoubi !"

Depuis le 4 août, les douanes ont renforcé leurs contrôles. Pour le plus grand malheur des trafiquants, mais aussi des commerçants et transporteurs qui n'ont rien à se reprocher.[...]

Côté marocain : "Les Algériens tirent à vue sur nos mulets"

Dans la région de l'Oriental, de nombreux habitants sont devenus experts en contrebande. Les autres dénoncent une séparation absurde qui a coupé liens familiaux et commerciaux.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex