Extension Factory Builder
12/08/2012 à 10:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des militants du mouvement contestataire marocain du 20 février manifestent le 11 août 2012 à Rab Des militants du mouvement contestataire marocain du 20 février manifestent le 11 août 2012 à Rab © AFP

Le mouvement contestataire marocain du 20 février, qui a appelé à des manifestations nationales samedi 11 août au soir aux côtés d'un syndicat de fonctionnaires et d'ONG de droits humains, a échoué à mobiliser ses sympathisants descendus peu nombreux dans les rues.

Les manifestants étaient au nombre d'un demi millier à Casablanca, la capitale économique et plus grande ville du royaume alors qu'ils étaient moins de 200 à Rabat, la capitale.

L'appel à manifester en soirée, après la rupture du jeûne du Ramadan, a été lancé par le Mouvement du 20 février et un collectif d'associations de droits de l'homme pour protester notamment "contre la cherté de la vie, la hausse des prix, les arrestations et la répression visant les mouvements revendicatifs".

Des militants ont lancé des slogans appelant à l'éradication de la corruption et à la libération de militants du Mouvement du 20 février détenus. A Casablanca, un groupe de jeunes contre-manifestants sont descendus dans la rue, criant "Dieu, la patrie, le roi".

Un mouvement en perte de vitesse

Le Mouvement du 20 février, né l'an dernier dans la mouvance du Printemps arabe, milite pour des réformes politiques et sociales et aussi pour l'instauration d'une monarchie parlementaire.

Certains de ses militants ont été arrêtés et condamnés ces derniers mois à de lourdes peines de prison pour avoir participé à des manifestations, non-autorisées selon les autorités.

Le Mouvement du 20 février est en perte de vitesse, surtout depuis l'arrivée au pouvoir en janvier du gouvernement de l'islamiste Abdellilah Benkirane sur un programme réformiste qui tarde à se concrétiser aux yeux d'une bonne partie de l'opinion publique.

Ce mouvement peu structuré a connu un premier revers avec le retrait en décembre du soutien d'une importante association islamique radicale.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

Blaise Compaoré a quitté la Côte d'Ivoire pour le Maroc

L'ancien président burkinabè, Blaise Compaoré, qui a démissionné le 31 octobre avant de s'exiler en Côte d'Ivoire, a quitté Yamoussoukro pour le Maroc.[...]

GES 2014 : Marrakech se fait capitale mondiale de l'entrepreneuriat

 Chefs d'Etats, grands patrons, ministres, jeunes entrepreneurs... Ils sont tous venus à Marrakech pour participer à la cinquième édition du Sommet Global de entrepreneuriat, la première du[...]

Le marocain Saham s'implante au Nigeria

Saham a acquis 40% de la société nigériane d'assurance non-vie Unitrust Insurance. Pénétrant sur le troisième marché du continent et l'un des plus prometteurs.[...]

Un ressortissant français et sa fille retrouvés mort dans le centre du Maroc

Selon les premiers éléments de l'enquête, ce double homicide remonte à une semaine et aurait été motivé par le vol. Trois suspects ont été arrêtés,[...]

Exclusif : le fonds souverain de la Norvège se tourne vers Casablanca

 Le fonds souverain norvégien, le plus grand du monde avec un total d'actif de 878 milliards de dollars, vient de placer le Maroc sur ses radars.[...]

CAN 2015 : comment le Maroc s'est mis hors jeu

La Coupe d'Afrique des nations ne se jouera pas au Maroc, qui avait demandé un report en invoquant le "péril Ebola". Récit de ces folles semaines qui ont mis Rabat et la CAF au bord de la[...]

CAN 2015 : comment la Guinée équatoriale s'est imposée

Plusieurs pays du continent auraient pu accueillir la CAN 2015. Certains ont décliné, d'autres se sont proposés. Le Qatar a même montré le bout de son nez. Mais la Guinée[...]

Maroc : la BERD prête 100 millions d'euros à Banque centrale populaire

 La BERD a accordé une ligne de financement de 100 millions d'euros à Banque centrale populaire pour renforcer les prêts accordés des micro-entreprises et des PME marocaines.[...]

Vidéo - Maroc : le prince Moulay Rachid se marie, un événement haut en couleurs

Le Maroc célèbre sur trois jours le mariage du prince Moulay Rachid, frère du roi Mohammed VI et deuxième dans l'ordre de la succession monarchique. Un événement dans la vie de la[...]

Afrique francophone : et les meilleures business schools en 2014 sont...

Engagées dans une course à la reconnaissance, les écoles de commerce s'internationalisent et se diversifient. Jeune Afrique a passé au crible les établissements d'Afrique francophone,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers