Extension Factory Builder
11/08/2012 à 10:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le principal opposant gabonais André Mba Obame, le 4 mai 2011 à Libreville. Le principal opposant gabonais André Mba Obame, le 4 mai 2011 à Libreville. © Wils Yanick Maniengui/AFP/Archives

Le rassemblement des partisans du principal opposant gabonais André Mba Obame prévu samedi à son arrivée à Libreville après 14 mois d'absence n'est "pas autorisé", a déclaré vendredi le porte-parole de la présidence, qualifiant son retour de "non-événement".

"L'arrivée de M. Mba Obame est pour nous un non-événement", a indiqué le porte-parole, Alain-Claude Bilie-By-Nze, lors d'une conférence de presse à Libreville.
Ancien baron du régime passé dans l'opposition à la mort d'Omar Bongo en 2009, M. Mba Obame s'était autoproclamé président en janvier 2011 revendiquant la victoire à la présidentielle de 2009 remportée par Ali Bongo. Il doit arriver samedi en fin de journée en provenance de France après quatorze mois d'absence en raison d'une opération du dos.

Répondant à une question d'un journaliste concernant le déploiement de forces de l'ordre dans la ville depuis plusieurs jours et l'attribuant à l'arrivée de l'opposant, le porte-parole a répondu qu'il n'y avait pas de corrélation: "Vous ne pouvez pas à la fois reprocher aux pouvoirs publics de ne pas préserver la sécurité des Gabonais et vous plaindre qu'au carrefour il y a la police. La police est au carrefour depuis des mois et des mois. Nous n'attendons pas M. Mba Obame pour cela".

L'Union nationale (UN) de M. Obame avait été dissoute en 2011 et des poursuites engagées contre lui pour "trouble à l'ordre public" après son autoproclamation.
M. Mba Obame avait vu son immunité parlementaire levée et il risque une peine de deux mois à un an de prison s'il est reconnu coupable, a indiqué à l'AFP son avocat Me Lubin Ntoutoume.

La justice gabonaise

Le ministère de la Justice avait estimé que M. Mba Obame avait alors "porté atteinte à l'ordre et la sécurité publique, à l'autorité de l'Etat et au crédit de la Nation". Le porte-parole présidentiel a ajouté que "la justice gabonaise estimera si elle met en oeuvre les procédures suspendues".

D'autre part, le porte-parole a souligné que les manifestations de l'UN, n'étaient pas autorisées alors que le parti a mobilisé ses militants pour accueillir samedi son chef.
"J'entends parler d'Union nationale ou d'ex-Union nationale. Nous sommes dans un Etat de droit, ce parti politique n'existe pas. (...) C'est un parti de la haine du tribalisme", a-t-il ajouté.

Le respect de la loi

"On a pu constater un affichage exorbitant et (...) l'arrivée de compatriotes transportés par camions et bus de l'arrière-pays (notamment du nord d'où il (M. Obame) est originaire: (...) un parti dissous donc non autorisé ne sera pas autorisé à engager des manifestations. C'est le respect de la loi", a ajouté le porte-parole présidentiel.

"Ceux qui vont s'y engager (dans le rassemblement) s'exposent naturellement à ce qu'il y ait réprimande et qu'il y ait mise en oeuvre du dispositif prévu à cet effet", a mis en garde le porte-parole.

M. Mba Obame avait sollicité une autorisation pour quitter le territoire gabonais pour se faire soigner et les autorités l'avaient alors autorisé à voyager suspendant les poursuites.

Sa télévision avait été suspendue temporairement en janvier 2012 pour avoir diffusé ses voeux à la nation en se présentant comme le président autoproclamé.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Gabon

La première vraie polémique de la CAN 2015

La première vraie polémique de la CAN 2015

Pour le sélectionneur du Gabon, Jorge Costa, le penalty accordée à la Guinée équatoriale était "imaginaire". "C'est une erreur arbitrale qui nous a coûté le mat[...]

C'est la CAN des surprises, le Congo et la Guinée équatoriale en quarts !

Le Congo, tombeur du Burkina Faso (2-1), et la Guinée équatoriale, vainqueur du Gabon (2-0), sont tous les deux qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2015 dans le groupe A. Les Diables rouges terminent[...]

CAN 2015 : Le Congo, quel exploit !

Le Congo, vainqueur du Gabon (1-0) dans le groupe A, s'est offert son premier succès en phase finale de la CAN depuis 1974 ! Pour en arriver là, les hommes de Claude Leroy, qui s'impose de plus en plus comme un[...]

Gabon : André Mba Obame ne répond plus

Exilé à Niamey, physiquement diminué, le "frère ennemi" d'Ali Bongo Ondimba se mure dans le silence, laissant l'opposition orpheline ou presque. À moins de deux ans de[...]

Pierre-Emerick Aubameyang met le Gabon en orbite

L'attaquant gabonais a brillé samedi en offrant au Gabon sa première victoire lors de cette CAN 2015 face au Burkina Faso (2-0).[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Cinq pays africains diffuseront le "numéro des survivants" de Charlie Hebdo

Le Gabon, la RD Congo et la Côte d'Ivoire, mais aussi le Bénin et le Burkina diffuseront des exemplaires du nouveau numéro de "Charlie Hebdo", dont la une représentant une caricature du[...]

Gabon : le domicile de l'opposant Jean Ping attaqué par 200 jeunes

Le domicile à Libreville de Jean Ping, l'un des principaux opposants gabonais, a été attaqué lundi par une bande de plus de 200 jeunes.[...]

Football : tous les records de l'histoire de la CAN en un coup d'oeil

À l'occasion de la 30e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2015), qui se déroule du 17 janvier au 8 février en Guinée équatoriale, "Jeune Afrique" vous propose de[...]

Gabon Télécom va absorber Moov

 Libreville a donné son accord à la fusion des filiales gabonaises de Maroc Télécom et Etisalat, a appris "Jeune Afrique". Le pays cherche également à mettre en vente une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120811104411 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120811104411 from 172.16.0.100