Extension Factory Builder
11/08/2012 à 10:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Image non datée montrant Philippe Verdon (g) et Serge Lazarevic, capturés le 24 novembre 2011. Image non datée montrant Philippe Verdon (g) et Serge Lazarevic, capturés le 24 novembre 2011. © Agence Nouakchott information/AFP/Archives

Un site mauritanien d'informations en ligne, Sahara Medias, a publié une vidéo montrant séparément cinq des six otages français détenus dans le Sahel par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) tournée lors des "derniers mois du pouvoir" de l'ex-président français Nicolas Sarkozy.

Cette vidéo, mise en ligne jeudi et visionnée vendredi par l'AFP, est un montage de plusieurs tournages dans des endroits apparemment différents et au son de qualité inégale, où les otages se présentent individuellement et s'adressent à leur famille. Chacun d'eux est à chaque fois entouré d'hommes enturbannés et armés.

Un seul, Philippe Verdon, enlevé avec un autre Français, Serge Lazarevic, le 24 novembre à Hombori (nord-est du Mali), parle de ses "conditions de vie difficiles", évoquant ses problèmes de santé et affirmant qu'il n'a pas pris ses médicaments "depuis trois mois".

Il lance un appel à l'ex-président Sarkozy, battu le 6 mai au second tour de la présidentielle par François Hollande, au peuple français et aux organisations internationales, pour qu'ils interviennent afin de le faire libérer lui et Serge Lazarevic, en affirmant qu'Aqmi a fait savoir qu'elle est "disposée à négocier".

Preuve de vie

Cette disposition à négocier est confirmée par un "intermédiaire" entre la France et Aqmi qui, interrogé par Sahara Medias, affirme sous couvert de l'anonymat, que les négociations n'avancent pas". Selon cet intermédiaire, cet enregistrement est "une preuve de vie évidente" des otages français.

Sahara Medias est l'un des sites d'informations les plus fiables en Mauritanie et dispose d'un vaste réseau de correspondants dans le nord du Mali, très bien informés sur les activités des groupes islamistes armés qui occupent cette vaste région depuis plus de quatre mois, parmi lesquels Aqmi.

Outre MM. Verdon et Lazarevic, Aqmi retient en otages quatre autres Français, des employés du groupe nucléaire public français Areva et de son sous-traitant Satom, enlevés le 16 septembre 2010 à Arlit dans le nord du Niger, avec trois autres personnes, libérées depuis.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Les cinq humanitaires maliens, dont quatre employés du Comité international de la Croix-Rouge au Mali, capturés le 8 février ont été libérés jeudi par l'armée fran&cce[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Mali - France : le ton monte

Les rapports entre le Mali et la France sont exécrables depuis plusieurs mois. Plus récemment, l'"affaire" Tomi et, surtout, la situation à Kidal n'arrangent rien.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Mali : un nouveau gouvernement pour relancer la réconciliation

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé les membres du gouvernement dirigé par le nouveau Premier ministre Moussa Mara, une équipe resserrée dont l'une des principales[...]

Journalistes de RFI assassinés au Mali : des juges français vont enquêter

Des juges d'instruction parisiens vont enquêter sur l'assassinat au Mali fin 2013 des deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Mali : le nouveau gouvernement formé, le ministre de la Réconciliation remplacé

Le nouveau Premier ministre du Mali, Moussa Mara, a formé son gouvernement, dans lequel ne figure plus le ministre sortant de la Réconciliation, remplacé par l'ex-chef de la diplomatie, selon un[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers