Extension Factory Builder
11/08/2012 à 10:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Image non datée montrant Philippe Verdon (g) et Serge Lazarevic, capturés le 24 novembre 2011. Image non datée montrant Philippe Verdon (g) et Serge Lazarevic, capturés le 24 novembre 2011. © Agence Nouakchott information/AFP/Archives

Un site mauritanien d'informations en ligne, Sahara Medias, a publié une vidéo montrant séparément cinq des six otages français détenus dans le Sahel par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) tournée lors des "derniers mois du pouvoir" de l'ex-président français Nicolas Sarkozy.

Cette vidéo, mise en ligne jeudi et visionnée vendredi par l'AFP, est un montage de plusieurs tournages dans des endroits apparemment différents et au son de qualité inégale, où les otages se présentent individuellement et s'adressent à leur famille. Chacun d'eux est à chaque fois entouré d'hommes enturbannés et armés.

Un seul, Philippe Verdon, enlevé avec un autre Français, Serge Lazarevic, le 24 novembre à Hombori (nord-est du Mali), parle de ses "conditions de vie difficiles", évoquant ses problèmes de santé et affirmant qu'il n'a pas pris ses médicaments "depuis trois mois".

Il lance un appel à l'ex-président Sarkozy, battu le 6 mai au second tour de la présidentielle par François Hollande, au peuple français et aux organisations internationales, pour qu'ils interviennent afin de le faire libérer lui et Serge Lazarevic, en affirmant qu'Aqmi a fait savoir qu'elle est "disposée à négocier".

Preuve de vie

Cette disposition à négocier est confirmée par un "intermédiaire" entre la France et Aqmi qui, interrogé par Sahara Medias, affirme sous couvert de l'anonymat, que les négociations n'avancent pas". Selon cet intermédiaire, cet enregistrement est "une preuve de vie évidente" des otages français.

Sahara Medias est l'un des sites d'informations les plus fiables en Mauritanie et dispose d'un vaste réseau de correspondants dans le nord du Mali, très bien informés sur les activités des groupes islamistes armés qui occupent cette vaste région depuis plus de quatre mois, parmi lesquels Aqmi.

Outre MM. Verdon et Lazarevic, Aqmi retient en otages quatre autres Français, des employés du groupe nucléaire public français Areva et de son sous-traitant Satom, enlevés le 16 septembre 2010 à Arlit dans le nord du Niger, avec trois autres personnes, libérées depuis.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Ebola : un premier cas au Mali fait craindre l'arrivée de l'épidémie

Ebola : un premier cas au Mali fait craindre l'arrivée de l'épidémie

Le Mali connaît son premier cas d'Ebola. Il s'agit d'une fillette de deux ans venue de Guinée avec sa grand-mère. Elle a été placée en quarantaine à Kayes (Ouest), a annoncé[...]

Mali : les Casques bleus, cibles privilégiées des jihadistes

Rarement mission onusienne aura autant été prise pour cible. Dans le Nord, les soldats de la Minusma sont seuls et en première ligne. Mines, tirs de roquettes et attentats ont déjà fait[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Mali : ouverture du troisième round de négociations à Alger

Les pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés ont repris mardi à Alger. Le ministre malien des Affaires étrangères a appelé les différents mouvements à[...]

Mali : réouverture des négociations de paix à Alger

La reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés, samedi, à Alger s'inscrit dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu dans le nord du pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Mali : au moins 7 morts dans des combats entre le MNLA et le Gatia près de Gao

Au moins sept personnes ont été tuées lors d'affrontements jeudi après-midi, près de Gao, principale ville du nord du Mali, entre et le MNLA et le Gatia, deux groupes armés touaregs de[...]

Mali : discussions à Alger, combats vers Gao

Le MNLA et le Gatia, une milice progouvernementale, s’affrontent dans la région de Gao depuis jeudi matin. Des combats qui interviennent alors que devaient reprendre à Alger, la veille, des négociations[...]

Mali : Sultan Ould Bady et le Mujao, un jihadiste en rupture de ban

Le jihadiste Sultan Ould Bady serait en conflit avec le Mujao, au nom duquel il a pourtant récemment revendiqué plusieurs attaques contre les Casques bleus au nord du Mali.[...]

Mali : les contrats d'armement surfacturés, une bombe à retardement pour IBK

L'affaire des contrats d'armement surfacturés continue de faire des victimes... jusque dans le cercle rapproché du chef de l'État. Son conseiller spécial, Sidi Mohamed Kagnassi, a dû[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers