Extension Factory Builder
05/08/2012 à 17:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un camion de police carbonisé après une attaque à la bombe, le 7 novembre 2011. Un camion de police carbonisé après une attaque à la bombe, le 7 novembre 2011. © AFP

Un kamikaze a tué au moins sept personnes dont six soldats, en projetant sa voiture dimanche contre une patrouille militaire dans la ville de Damaturu, dans le nord-est du Nigeria, a indiqué le chef de la police de l'État.

"Il a fait exploser la bombe qu'il transportait dans sa voiture, se tuant lui-même. Six soldats ont aussi été tués, neuf autres ont été blessés et sont maintenant à l'hôpital", a déclaré à l'AFP Patrick Egbuniwe, le commissaire de la police de l'État de Yobe. "Un civil a été tué et un autre blessé", a-t-il ajouté.

Selon M. Egbuniwe, le kamikaze, poursuivi par un véhicule de patrouille militaire, s'est fait exploser quand les militaires l'ont rattrapé. Cette attaque a été revendiquée par le groupe islamiste radical Boko Haram, dont l'insurrection a causé la mort de plus de 2.000 personnes depuis la mi-2009.

Damaturu est située dans l'État de Yobe, durement touché par des attaques attribuées à Boko Haram.

Vendredi, le plus haut dignitaire religieux musulman de l'Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria, l'émir Muhammad Abali, a échappé à une tentative d'attaque par un kamikaze dans la localité de Potiskum, située dans cet Etat, ont indiqué des habitants.

Le kamikaze est mort dans l'explosion de sa bombe, qui a également blessé plusieurs personnes, selon les mêmes sources.

La tentative d'attaque est survenue alors que l'émir Muhammad Abali, dont le titre officiel est émir de Fika, quittait la principale mosquée de la ville après les prières du vendredi.

Une vidéo d'Abubakar Shekau

Dans une vidéo mise en ligne samedi, le chef présumé du groupe islamiste radical nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, a qualifié le président américain Barack Obama de "terroriste" après la décision de Washington de le placer sur la liste noire anti-terroriste des Etats-Unis.

"Vous avez dit que je suis un terroriste mondial, alors vous serez un terroriste dans le monde à venir", affirme, en s'adressant à M. Obama, Abubakar Shekau, qui s'exprime en haoussa dans cette vidéo, similaire aux précédents enregistrements mis en ligne du chef présumé de Boko Haram.

Dans la même vidéo, le chef présumé de Boko Haram a demandé au président nigérian Goodluck Jonathan de démissionner et de se convertir à l'islam.

Dimanche, le président Jonathan a condamné le "chantage" d'Abubakar Shekau. "Quand les Nigerians ont majoritairement voté pour le président Jonathan à l'élection présidentielle de 2011, ils savaient qu'ils élisaient un chrétien (...) En tant que président, M. Jonathan est le dirigeant des chrétiens et des musulmans", a souligné son porte-parole.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique et premier producteur de brut du continent, est divisé entre un Nord majoritairement musulman et un Sud à dominante chrétienne.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Nigeria

Ebola : le Sénégal ferme sa frontière avec la Guinée, 13 décès suspects en RDC

Ebola : le Sénégal ferme sa frontière avec la Guinée, 13 décès suspects en RDC

Alors que commence la tournée du coordinateur de l'ONU contre le virus Ebola dans les pays les plus touchés par l'épidémie, le Sénégal a décidé jeudi de fermer ses fronti&e[...]

Nigeria : Boko Haram s'empare d'une troisième ville dans le Nord

Boko Haram s'est emparé jeudi d'une troisième ville dans le nord-est du Nigeria et poursuit pillages et exécutions sommaires. Selon des analystes, le stratégie du groupe jihadiste est désormais[...]

Boko Haram : deux personnes exécutées à Buni Yadi pour avoir fumé

Boko Haram fait régner sa loi à Buni Yadi, dans le nord-est du Nigeria. Des témoins ont rapporté jeudi que le groupe islamiste a exécuté deux personnes qui fumaient des cigarettes dans la[...]

Ebolaphobie : l'Afrique mise au ban du monde ?

La psychose suscitée par le virus Ebola atteint parfois des records d'absurdité. Les raccourcis, les incompréhensions et les confusions alimentent l'inquiétude à l'étranger... qui peut[...]

Nigeria : des soldats exigent d'être mieux équipés avant de combattre Boko Haram

Quelque 70 soldats nigérians ont confirmé mercredi qu'ils arrêtaient de participer à des opérations militaires contre Boko Haram dans le nord-est du pays. Ils réclament d'être mieux[...]

Nigeria : des avions de surveillance maritime dernier cri contre la piraterie

Pour mieux lutter contre la piraterie sur ses côtes, le Nigeria a doté mardi son armée de sept avions dernier cri. Mais le prix de ces engins n'a pas été dévoilé.[...]

Ebola : trois médecins africains soignés par le ZMapp récupèrent de façon "remarquable"

Alors que le bilan s'aggrave, une lueur d'espoir apparaît peut-être en ce qui concerne l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Mardi, le ministre libérien de l'Information a annoncé que[...]

Ebola : plus de 100 cas recensés en trois jours en Afrique de l'Ouest

Alors que les frontières continuent de se fermer en Afrique de l'Ouest, qui lutte contre l'épidémie d'Ebola, le bilan du virus ne cesse de s'alourdir. En trois jours, ce sont plus d'une centaine de cas qui[...]

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

Le Cameroun a décidé lundi de fermer toutes ses frontières aériennes, maritimes et terrestres avec le Nigeria. À cette mesure de prévention s'ajoute une restriction de la circulation avec[...]

Nigeria : des soldats tchadiens libèrent 85 otages de Boko Haram

Des soldats tchadiens ont libéré 85 Nigérians enlevés dimanche dernier par le groupe islamiste Boko Haram dans un village de pêcheurs du nord-est du Nigeria et emmenés au Tchad, a-t-on[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers