Extension Factory Builder
05/08/2012 à 17:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un camion de police carbonisé après une attaque à la bombe, le 7 novembre 2011. Un camion de police carbonisé après une attaque à la bombe, le 7 novembre 2011. © AFP

Un kamikaze a tué au moins sept personnes dont six soldats, en projetant sa voiture dimanche contre une patrouille militaire dans la ville de Damaturu, dans le nord-est du Nigeria, a indiqué le chef de la police de l'État.

"Il a fait exploser la bombe qu'il transportait dans sa voiture, se tuant lui-même. Six soldats ont aussi été tués, neuf autres ont été blessés et sont maintenant à l'hôpital", a déclaré à l'AFP Patrick Egbuniwe, le commissaire de la police de l'État de Yobe. "Un civil a été tué et un autre blessé", a-t-il ajouté.

Selon M. Egbuniwe, le kamikaze, poursuivi par un véhicule de patrouille militaire, s'est fait exploser quand les militaires l'ont rattrapé. Cette attaque a été revendiquée par le groupe islamiste radical Boko Haram, dont l'insurrection a causé la mort de plus de 2.000 personnes depuis la mi-2009.

Damaturu est située dans l'État de Yobe, durement touché par des attaques attribuées à Boko Haram.

Vendredi, le plus haut dignitaire religieux musulman de l'Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria, l'émir Muhammad Abali, a échappé à une tentative d'attaque par un kamikaze dans la localité de Potiskum, située dans cet Etat, ont indiqué des habitants.

Le kamikaze est mort dans l'explosion de sa bombe, qui a également blessé plusieurs personnes, selon les mêmes sources.

La tentative d'attaque est survenue alors que l'émir Muhammad Abali, dont le titre officiel est émir de Fika, quittait la principale mosquée de la ville après les prières du vendredi.

Une vidéo d'Abubakar Shekau

Dans une vidéo mise en ligne samedi, le chef présumé du groupe islamiste radical nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, a qualifié le président américain Barack Obama de "terroriste" après la décision de Washington de le placer sur la liste noire anti-terroriste des Etats-Unis.

"Vous avez dit que je suis un terroriste mondial, alors vous serez un terroriste dans le monde à venir", affirme, en s'adressant à M. Obama, Abubakar Shekau, qui s'exprime en haoussa dans cette vidéo, similaire aux précédents enregistrements mis en ligne du chef présumé de Boko Haram.

Dans la même vidéo, le chef présumé de Boko Haram a demandé au président nigérian Goodluck Jonathan de démissionner et de se convertir à l'islam.

Dimanche, le président Jonathan a condamné le "chantage" d'Abubakar Shekau. "Quand les Nigerians ont majoritairement voté pour le président Jonathan à l'élection présidentielle de 2011, ils savaient qu'ils élisaient un chrétien (...) En tant que président, M. Jonathan est le dirigeant des chrétiens et des musulmans", a souligné son porte-parole.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique et premier producteur de brut du continent, est divisé entre un Nord majoritairement musulman et un Sud à dominante chrétienne.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Nigeria

Nigeria : le premier parti d'opposition accuse le pouvoir d'avoir fait saccager ses bureaux à Lagos

Nigeria : le premier parti d'opposition accuse le pouvoir d'avoir fait saccager ses bureaux à Lagos

Le principal parti d'opposition du Nigeria a accusé dimanche le pouvoir d'avoir fait saccager ses bureaux à Lagos par des agents de sécurité, à quelques mois d'une présidentielle à [...]

Nigeria : Boko Haram tue 48 vendeurs de poissons

Les islamistes nigérians du groupe armé Boko Haram ont tué 48 vendeurs de poissons dans le nord-est du pays, au bord du lac Tchad, a annoncé dimanche le responsable de leur association.[...]

Élections au Nigeria : ICG tire la sonnette d'alarme au sujet des violences politiques

À l'approche des élections générales de février 2015, l'ambiance est délétère au Nigeria. Publié vendredi, un rapport de International Crisis Group s'inquiète[...]

Nigeria : Goodluck Jonathan sur les chapeaux de roue

Le président nigérian briguera un second mandat en février 2015. Les affaires de corruption qui entachent son bilan et son impuissance face aux islamistes de Boko Haram le feront-elles chavirer ?[...]

Lutte conte Ebola : qui donne, combien et à qui ?

Depuis le mois de mars, le virus Ebola a déjà fait officiellement plus de 5 400 morts en Afrique de l'Ouest. Qui, à travers le monde, se mobilise financièrement pour stopper l'épidémie ?[...]

L'Afrique, cible prioritaire de l'industrie des biens de consommation européenne

L'Afrique sera d'ici à 2017 le deuxième marché prioritaire pour l'industrie des biens de consommation européenne, selon une étude du cabinet Deloitte. Le continent devrait enregistrer une hausse[...]

Nigeria : tirs de gaz lacrymogène dans le hall du Parlement à Abuja

Le vote sur la prolongation de l'état d'urgence dans le nord-est du Nigeria n'aura finalement pas eu lieu comme prévu ce jeudi à Abuja . Des grenades de gaz lacrymogène ont été[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Le marocain Saham s'implante au Nigeria

Saham a acquis 40% de la société nigériane d'assurance non-vie Unitrust Insurance. Pénétrant sur le troisième marché du continent et l'un des plus prometteurs.[...]

Nigeria : lynchage d'un homme suspecté d'appartenir à Boko Haram

Un individu, porteur d'armes et d'explosifs, a été lynché à mort mardi par une foule en colère à Gombe. Cette ville du nord-est du Nigeria avait été endeuillée par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers