Extension Factory Builder
05/08/2012 à 10:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture d'écran d'une vidéo diffusée sur YouTube le 5 août 2012 montrant Abubakar Shekau. Capture d'écran d'une vidéo diffusée sur YouTube le 5 août 2012 montrant Abubakar Shekau. © AFP

Le chef présumé du groupe islamiste radical nigérian Boko Haram a qualifié le président américain Barack Obama de "terroriste" après la décision de Washington de le placer sur la liste noire anti-terroriste des Etats-Unis, dans une vidéo mise en ligne samedi.

Les Etats-Unis ont annoncé le 21 juin avoir placé sur leur liste anti-terroriste trois dirigeants de Boko Haram, dont son chef présumé, Abubakar Shekau, même si l'organisation n'a pas fait en tant que telle son apparition sur la liste américaine.

"Vous avez dit que je suis un terroriste mondial, alors vous serez un terroriste dans le monde à venir", affirme, en s'adressant à M. Obama, Abubakar Shekau, qui s'exprime en haoussa dans cette vidéo, similaire aux précédents enregistrements mis en ligne du chef présumé de Boko Haram.

L'inscription sur cette liste noire gèle les éventuels avoirs d'Abubakar Shekau et interdit aux Américains d'entrer en affaires avec lui.

Instaurer un État islamiste

Abubakar Shekau aurait 43 ans, serait né dans un village d'agriculteurs et d'éleveurs du nom de Shekau, dans l'État de Yobe (nord-est) et aurait étudié la théologie. Il a dirigé dans l'ombre la principale branche de l'organisation et a même été donné pour mort il y a quelques années.

Boko Haram ("L'éducation occidentale est un péché", en haoussa) s'est lancé dans une campagne violente à la mi-2009. Le groupe a affirmé vouloir à l'origine instaurer un État islamiste dans le nord mais ses revendications ont varié et il a aussi demandé la remise en liberté de membres emprisonnés.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Nigeria

Élections au Nigeria : ICG tire la sonnette d'alarme au sujet des violences politiques

Élections au Nigeria : ICG tire la sonnette d'alarme au sujet des violences politiques

À l'approche des élections générales de février 2015, l'ambiance est délétère au Nigeria. Publié vendredi, un rapport de International Crisis Group s'inquiète d[...]

Nigeria : Goodluck Jonathan sur les chapeaux de roue

Le président nigérian briguera un second mandat en février 2015. Les affaires de corruption qui entachent son bilan et son impuissance face aux islamistes de Boko Haram le feront-elles chavirer ?[...]

Lutte conte Ebola : qui donne, combien et à qui ?

Depuis le mois de mars, le virus Ebola a déjà fait officiellement plus de 5 400 morts en Afrique de l'Ouest. Qui, à travers le monde, se mobilise financièrement pour stopper l'épidémie ?[...]

L'Afrique, cible prioritaire de l'industrie des biens de consommation européenne

L'Afrique sera d'ici à 2017 le deuxième marché prioritaire pour l'industrie des biens de consommation européenne, selon une étude du cabinet Deloitte. Le continent devrait enregistrer une hausse[...]

Nigeria : tirs de gaz lacrymogène dans le hall du Parlement à Abuja

Le vote sur la prolongation de l'état d'urgence dans le nord-est du Nigeria n'aura finalement pas eu lieu comme prévu ce jeudi à Abuja . Des grenades de gaz lacrymogène ont été[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Le marocain Saham s'implante au Nigeria

Saham a acquis 40% de la société nigériane d'assurance non-vie Unitrust Insurance. Pénétrant sur le troisième marché du continent et l'un des plus prometteurs.[...]

Nigeria : lynchage d'un homme suspecté d'appartenir à Boko Haram

Un individu, porteur d'armes et d'explosifs, a été lynché à mort mardi par une foule en colère à Gombe. Cette ville du nord-est du Nigeria avait été endeuillée par[...]

Chute du cours du pétrole : qui perd, qui gagne en Afrique ?

Depuis quelques mois, le cours de l'or noir dégringole. Les pays producteurs africains s'inquiètent pour l'équilibre de leurs budgets. Mais il n'y aura pas que des perdants.[...]

Nigeria : armée et miliciens ont repris Chibok, la ville des lycéennes enlevées

La ville de Chibok, dans le nord-est du Nigeria, a été reprise ce week-end par l'armée et des miliciens locaux, deux jours après être tombée aux mains du groupe islamiste Boko Haram qui y[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers