Extension Factory Builder
29/07/2012 à 22:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La Française Priscilla Gneto après son ippon sur la Belge Isle Heylen, le 29 juillet 2012. La Française Priscilla Gneto après son ippon sur la Belge Isle Heylen, le 29 juillet 2012. © Johannes Eisele/AFP

Priscilla Gneto, benjamine surdouée de l'équipe de France, a suivi une trajectoire linéaire et quasi parfaite pour décrocher, avec le bronze des -52 kg, la première médaille olympique du judo tricolore, dimanche à Londres.

Et la jeune femme, qui aura 21 ans vendredi, ne perd pas de temps. A peine sortie du tapis où elle vient d'arracher par ippon la médaille à la Belge Ilse Heylen, ne sachant s'il faut pleurer de joie ou d'un peu de frustration, elle est déjà dans le futur: "Mon entraîneur m'a dit: 'Dans quatre ans, on attendra l'or'".

En 2016, à Rio, Gneto, la Corse de Porto-Vecchio née à Abidjan d'un père footballeur et d'une mère handballeuse, n'aura que 25 ans. Si son judo mûrit tout en restant aussi explosif qu'aujourd'hui, "elle est promise à un grand avenir", annonce Martine Dupont, entraîneur de l'équipe de France féminine.

Sans doute ne refera-t-elle pas alors l'erreur commise en quarts de finale contre la future championne olympique nord-coréenne An Kum-ae. Trop attentiste, elle est tombée dans un piège au lieu d'imposer son judo.

"Après ce combat, j'étais dégoûtée. J'ai manqué d'engagement. Mais je n'allais pas me morfondre toute la journée et on m'a remise dedans", racontait la jeune femme, d'autant plus frustrée que les favorites avaient été victimes d'une véritable hécatombe avant même les quarts, à l'image de la Japonaise Misato Nakamura, championne du monde en 2011 et 2009, sortie par An.

"Progresser jusqu'à Rio"

Médaillée de bronze aux Mondiaux juniors en 2010, Gneto a pris l'habitude de gravir un à un les échelons depuis ses débuts, à 5 ans, au dojo de Porto-Vecchio, jusqu'à sa médaille olympique, en passant par son intégration au pôle espoir corse puis à l'INSEP.

"Je sais que je peux encore progresser jusqu'à Rio", prévient-elle. Au cours même de sa journée olympique, elle a appris, parvenant à se remotiver pour livrer un combat maîtrisé pour le bronze. "A un moment je me suis dit: 'Vas-y, ça passe ou ça casse' et ça a marché!", racontait-elle.

Avant de repenser à Rio, Priscilla va faire un long détour par le gigantesque restaurant du Village olympique pour dévorer tout ce dont elle se prive depuis plusieurs semaines pour faire le poids, "et boire une coupe de champagne", rêve-t-elle.

La partagera-t-elle avec David Larose? Peut-être si son coéquipier des - 66 kg, éliminé prématurément en huitièmes de finale, n'est pas "parti en vacances" comme il rêvait de le faire après sa défaite face au futur vainqueur géorgien Lasha Shavdatuashvili.

"Je vais partir sur un nouvelle olympiade mais avant, j'ai surtout besoin de vacances car depuis trois, quatre ans, ça a été beaucoup de sacrifices. J'espérais débloquer mon compteur aujourd'hui. C'est raté donc oui, je continue jusqu'à Rio", lançait Larose, déconfit.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : pour l'accusation, Blé Goudé est responsable 'de certains des pires crimes'

Côte d'Ivoire : pour l'accusation, Blé Goudé est responsable "de certains des pires crimes"

L'audience de confirmation des charges retenues contre Charles Blé Goudé devant la CPI a débuté lundi à la Haye. Elle doit se poursuivre jusqu'à jeudi.[...]

Coup de mou pour l'hévéa

Alors que le cours du caoutchouc ne cesse de baisser depuis trois ans, les producteurs font le dos rond en attendant des jours meilleurs. Et demandent au gouvernement de moins taxer leur activité.[...]

CPI : dernière chance pour Blé Goudé

L'audience de confirmation des charges contre l'Ivoirien Charles Blé Goudé se tient ce lundi à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. L'ancien bras droit de Laurent Gbagbo, qui s'exprimera dans[...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Frontière maritime : Abidjan demande à son tour un arbitrage international

La côte d'Ivoire a décidé , "à son tour", de porter plainte devant un tribunal international, après "la décision unilatérale" du Ghana, de saisir cette même[...]

Côte d'Ivoire : la primature prend les manettes de la TNT

 C'est désormais le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, en personne qui assure la présidence du comité national de migration vers la télévision numérique terrestre.[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Le Ghana demande à un tribunal international de trancher son différend maritime avec la Côte d'Ivoire

 Après l'échec du dixième round de négociations entre les deux pays, le Ghana a demandé au Tribunal international du droit de la mer de trancher le conflit qui l'oppose à la[...]

Les Brasseries ivoiriennes mettent la pression

La filiale d'Eurofind, nouvelle venue sur le marché de la bière, tourne la tête aux amateurs de houblon. Au point de faire tituber la Solibra, leader historique.[...]

Côte d'Ivoire : Yacou le Chinois, le voyou qui fait trembler la Maca

La Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan est tenue d'une main de fer par... un prisonnier. Derrière les barreaux, Yacou le Chinois fait la loi. Et est devenu célèbre dans tout le pays.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers