Extension Factory Builder
29/07/2012 à 11:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de RDC Joseph Kabila, à Kinshasa le 20 décembre 2011. Le président de RDC Joseph Kabila, à Kinshasa le 20 décembre 2011. © Gwenn Dubourthoumieu/AFP/Archives

La présence de forces rwandaises dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) est un "secret de polichinelle", a affirmé samedi soir le président Joseph Kabila dans un entretien à la télévision nationale.

Le président congolais, qui ne s'était encore jamais exprimé sur ce sujet, a affirmé qu'il avait aussi interrogé les autorités de l'Ouganda sur l'appui de ce pays au Mouvement rebelle M-23. Leur réponse est que "l'Ouganda n'a rien à voir" avec le M-23, a-t-il dit.

"Quant à la présence du Rwanda, c'est un secret de polichinelle", a-t-il affirmé dans une rare déclaration médiatique. "Est-ce que la diplomatie peut être une solution ?" s'est interrogé Joseph Kabila. "De toutes les façons, il y a ces trois pistes de solution : militaire, politique et diplomatique. Ca peut être les trois à la fois" a-t-il dit.

Selon le président congolais, la mise en place d'une "force neutre" qui s'interposerait entre les combattants, envisagée lors du sommet de l'Union africaine du 15 juillet, est nécessaire.

Depuis début mai, la RDC est en butte dans l'est du pays à une nouvelle rébellion d'un mouvement appelé M-23 dont les positions sont situées aux frontières du Rwanda et de l'Ouganda.

A propos du sommet de la francophonie dont ses opposants demandent la délocalisation afin de ne pas avaliser les résultats des dernières élections, Joseph Kabila estime que ce sera une occasion pour les autres pays d'exprimer leur appui au peuple congolais.

Cette intervention, qui n'avait pas été annoncée, s'est produite alors que les forces armées de la RDC ont été mises en difficulté aux abords de la capitale provinciale du Nord-Kivu, Goma.

Samedi des combats se sont déroulés à proximité de Kibumba, à une vingtaine de kilomètres de Goma. Cette ville est présentée par un diplomate occidental comme le "dernier verrou" avant la capitale régionale.

Lors de leur dernière avancée au début de la semaine dernière, les rebelles du M-23 étaient déjà parvenus jusque-là mais ils avaient été arrêtés par une contre-attaque menée avec des hélicoptères de combat et des blindés. Des hélicoptères des Nations unies avaient également tiré mardi pour, selon l'ONU, protéger les populations civiles.

L'armée avait alors repris l'initiative et du terrain mais l'a reperdu ces derniers jours, les chars et les hélicoptères ne disposant plus de munitions, avait expliqué à l'AFP une source occidentale.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : 30 ans de réclusion requis contre le principal accusé du meurtre d'opposants à Kabila père

RDC : 30 ans de réclusion requis contre le principal accusé du meurtre d'opposants à Kabila père

Trente ans de réclusion criminelle ont été requis à l'encontre de l'homme d'affaires belge Benoît Chatel, jugé par défaut pour le meurtre, il y a 14 ans, en France de deux suppos&ea[...]

RDC : l'ancien milicien congolais Ngudjolo Chui acquitté par la CPI

Débuté en 2009, le procès de l’ex-chef de milice congolais, Mathieu Ngudjolo Chui, s’est soldé vendredi par la confirmation en appel de son acquittement par la Cour pénale[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

RDC : Kinshasa fustige les critiques du ministre belge De Croo envers le régime de Kabila

Le gouvernement congolais s'est dit "choqué" et  "fatigué des donneurs de leçons" après avoir essuyé les critiques frontales d'Alexander De Croo, le ministre belge de la[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Canada : David Muipatayi alias ZPN, autoentrepreneur du hip-hop

Figure montante du hip-hop, ce jeune Congolais est installé dans la province canadienne de l'Ontario, où il produit ses propres disques. En attendant de percer à l'international.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

RDC : début de l'offensive de l'armée contre les FDLR dans l'Est

Attendue depuis fin janvier, l’opération de l’armée congolaise contre les combattants des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) semble s’amorcer ce mardi avec le[...]

RDC : la justice française se penche sur les mystères du meurtre d'opposants de Kabila en 2000

Le procès de trois hommes accusés de complicité dans l’assassinat, il y a 14 ans en France, de deux opposants congolais suspectés d’avoir voulu intenter un putsch contre[...]

RDC : la démission de Russ Feingold, une épine de moins dans le pied de Kabila

En fonction depuis juin 2013, Russ Feingold a démissionné samedi de son poste d’envoyé spécial des États-Unis dans la région des Grands Lacs. Une décision qui a sans doute[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120729115510 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120729115510 from 172.16.0.100