Extension Factory Builder
29/07/2012 à 10:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une rue de Libreville, au Gabon. Une rue de Libreville, au Gabon. © Desirey Minkoh/AFP/Archives

L'Union nationale (UN), parti d'opposition gabonais dissout par les autorités en 2011, a organisé samedi à Libreville une manifestation pour demander l'organisation d'une conférence nationale.

"Nous demandons la tenue d'une conférence nationale souveraine. Nous nous inscrivons en faux dans la position du gouvernement qui (...) dit qu'il n'y a pas de crise au Gabon. Nous disons que la crise existe et qu'elle est visible", a déclaré Guy-Roger Ondzaghe, l'un des organisateurs de la manifestation réunissant environ 2.000 personnes au quartier populaire de Nzeng Ayong.

"Le Gabon ne connaît aucune crise sociale, aucune crise politique, aucune crise institutionnelle. Une conférence nationale ne se justifie pas", avait pour sa part déclaré jeudi le porte-parole de la présidence Alain-Claude Bilie-By-Nze.

Le chef de l'UN, André Mba Obame, qui revendique la victoire à la présidentielle 2009 remportée par Ali Bongo, vient d'annoncer son prochain retour au pays, après plus d'un an de convalescence en Afrique du Sud et en France.

Une partie de l'opposition gabonaise proche de l'UN a demandé début juillet, depuis Paris où le président Ali Bongo Ondimba était en visite, l'organisation d'une conférence nationale et une nouvelle Constitution.

"Processus de monarchisation"

Baptisé "Rencontre de Paris. Comment sortir le Gabon de la crise ?", le document avait été rédigé par André Mba Obame, ex-ministre de l'Intérieur, le président de l'UN Zacharie Myboto et l'ancien Premier ministre Jean Eyeghe Ndong, ainsi que des membres de la société civile et de la diaspora gabonaises proches de l'UN.

"Il doit être mis fin (...) au processus de monarchisation en cours au Gabon. A cette fin (...) priorité doit être donnée à une initiative impliquant toutes les Gabonaises et tous les Gabonais à travers une Conférence nationale souveraine" en septembre 2012, affirmait le texte.

Le document proposait un calendrier où figuraient "la dissolution de l'Assemblée nationale, la réhabilitation de l'UN (...), l'adoption d'un nouveau code électoral" et "l'adoption par référendum de la nouvelle Constitution" avec des "élections générales (présidentielle, législatives, locales et sénatoriales)" en octobre-décembre 2013.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Gabon

Gabon - Présidentielle 2016 : la pêche est ouverte !

Gabon - Présidentielle 2016 : la pêche est ouverte !

À l'approche de la présidentielle de 2016, entre démissions fracassantes et ralliements enthousiastes, le parti au pouvoir et l'opposition rassemblent leurs camps. Un article publié dans J.[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Gabon : Port-Gentil retrouve la pêche

 Dans le cadre de la diversification de l'économie, le gouvernement a décidé en 2012 de reprendre en main le secteur de la pêche hauturière. Objectif ? Développer une véritable[...]

Gabon : Jean Ping et Ali Bongo Ondimba, duel de phrases assassines

À deux ans de l'élection présidentielle, la guerre des mots est déclarée entre le président gabonais Ali Bongo Ondimba et celui qui se voit déjà comme son principal[...]

Gabon : bientôt une plainte contre Ping ?

Les propos tenus par Jean Ping fin juillet sur France 24 ne sont pas passés à Libreville.[...]

Douze chefs d'État africains avec Hollande aux cérémonies du débarquement en Provence

François Hollande accueille ce vendredi 13 chefs d'État, dont douze africains, à bord du Charles-de-Gaulle pour les commémorations du 70e anniversaire du Débarquement de Provence avec en point[...]

En Afrique centrale, des raffineries à bout de souffle

Trop petits, les raffineurs du Cameroun, du Congo et du Gabon souffrent d'un manque de rentabilité. Mais loin de s'unir pour s'en sortir, ils optent pour une fuite en avant.[...]

Mascarades africaines : Daniel Henriot, cet étonnant voyageur

Guide de chasse, Daniel Henriot a bourlingué à travers le continent durant plus d'un demi-siècle.[...]

CAN 2015 : les groupes et le calendrier des éliminatoires

Alors que les matchs retour du dernier tour préliminaire se sont achevés dimanche 3 août, on connaît désormais les groupes des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2015, dont la[...]

Corruption au Gabon : la fin de l'impunité ?

La justice gabonaise s'est saisie du rapport d'audit sur les régies finacières dévoilé le 17 juillet dernier. Et c'est la gendarmerie qui enquête.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex