Extension Factory Builder
28/07/2012 à 10:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Laurent Fabius et des représentants du mouvement Y’en a marre, à Dakar le 27 juillet 2012. Laurent Fabius et des représentants du mouvement Y’en a marre, à Dakar le 27 juillet 2012. © Seyllou/AFP

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a salué vendredi soir à Dakar "l'exemple" de "Y'en a marre", un mouvement de jeunes qui avait été à la pointe du combat contre un troisième mandat de l'ex-président Abdoulaye Wade, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Ce que vous faites peut être un exemple parce qu'il faut que les jeunes et les moins jeunes se prennent en main", a déclaré M. Fabius lors d'une rencontre avec les responsables de "Y'en a marre" au quartier général de ce mouvement dans une banlieue de Dakar.

Laurent Fabius, arrivé mercredi soir à Dakar dans le cadre d'une tournée africaine, a dit avoir rencontré les membres de "Y'en a marre" parce que "le Sénégal, ce n'est pas seulement le Sénégal officiel. Parmi les fautes principales à éviter, c'est de rester enfermé dans les palais officiels".

"Il faut toujours être à l'écoute de la population. Ici, j'ai le sentiment que c'est le coeur du Sénégal qui bat et j'ai eu envie d'écouter le coeur du Sénégal battre", a-t-il ajouté.

"Sentinelles de la démocratie"

Le coordonnateur de "Y'en a marre" Fadel Barro avait auparavant appelé à la formation en Afrique d'"opinions publiques fortes" capables d'influer sur le cours des évènements.

"Nous sommes des sentinelles de la démocratie et nous avons choisi la République. Notre objectif est que le Sénégal reste une démocratie forte", a dit M. Barro.

Le mouvement "Y'en a marre", créé en janvier 2011 pour, à l'origine, protester contre les difficultés de la vie quotidienne au Sénégal, notamment les coupures d'électricité, a joué un rôle important dans la contestation de la candidature du président Wade à un troisième mandat à l'élection présidentielle de février-mars 2012.

Cette candidature avait été jugée "illégale" par l'opposition pour qui M. Wade avait épuisé ses deux mandats légaux après son élection en 2000 et sa réélection en 2007.

Dernière étape pour Fabius, le Tchad

M. Wade, qui était au pouvoir depuis douze ans, a été battu au second tour par Macky Sall avec plus de 65% des suffrages en mars.

Le chef de la diplomatie française, qui effectue sa première visite en Afrique subsaharienne depuis sa prise de fonctions en mai, doit rencontrer samedi matin le président Macky Sall.

Le Sénégal est la troisième étape de sa tournée africaine, entamée jeudi soir au Niger puis au Burkina, et devant se conclure samedi au Tchad.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Karim Wade à son procès : 'Profession banquier et actuellement prisonnier politique'

Karim Wade à son procès : "Profession banquier et actuellement prisonnier politique"

Le procès de Karim Wade et de ses présumés complices devant la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) s'est ouvert jeudi matin à Dakar dans une ambiance électrique.[...]

Sénégal : carton rouge pour la gouvernance Wade

Dans le rapport annuel qu'elle vient de transmettre à Macky Sall, l'Inspection générale d'État (IGE) dresse un tableau sans concession de la dilapidation du patrimoine de l'État sous la[...]

Sénégal : le procès de Karim Wade s'ouvre à Dakar

Accusé d'avoir acquis de manière illicite 178 millions d'euros, Karim Wade, fils de l'ancien président sénégalais, est jugé à partir de ce jeudi à Dakar. Un procès[...]

TNT : le jackpot contesté de Sidy Diagne

 Le groupe sénégalais Excaf, spécialisé dans l'événementiel et la télévision payante, a récemment obtenu le marché du passage au numérique pour le[...]

Sénégal : Macky Sall et le mandat de cinq ans

Macky Sall a promis de faire passer le mandat présidentiel de sept à cinq ans, mais va-t-il tenir parole ? Et si oui, quand ?[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Sénégal : dans l'affaire Karim Wade, Bibo Bourgi plaide malade

La détérioration de l'état de santé de l'homme d'affaires, soupçonné de complicité dans l'affaire Karim Wade, hypothèque la tenue du procès, le[...]

"Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël"

En poste à Dakar depuis 2008, Abdalrahim Alfarra, ambassadeur de l'État de Palestine pour le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso et le Cap-Vert, a pu mesurer la[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers