Extension Factory Builder
23/07/2012 à 08:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une photo de Warren Hill en prison Georgia. Une photo de Warren Hill en prison Georgia. © Department of Justice/AFP/Archives

À moins que la Cour suprême des États-Unis ne l'empêche, un attardé mental sera exécuté lundi en Géorgie (sud-est), quelques jours après une mise à mort similaire au Texas (sud), en dépit des protestations dans le monde.

"La Cour suprême doit empêcher l'Etat de Géorgie d'exécuter un homme dont des preuves attestent de troubles intellectuels significatifs", a exhorté jeudi l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW).

Warren Hill, un Noir américain de 52 ans, dont 21 dans le couloir de la mort, doit être exécuté lundi en Géorgie, l'Etat qui avait mis à mort Troy Davis le 21 septembre 2011 malgré des doutes sur sa culpabilité.

Hill a été condamné à mort pour le meurtre d'un co-détenu alors qu'il était incarcéré à perpétuité pour avoir tué sa petite amie. Il doit être le premier exécuté en Géorgie par l'injection létale d'un seul produit, le pentobarbital, au lieu de trois auparavant.

"Au-delà d'un doute raisonnable"

Un juge de Géorgie a refusé jeudi de surseoir à l'exécution. S'il a confirmé le retard mental de Warren Hill selon le critère majoritaire, dit des "éléments prépondérants", celui beaucoup plus exigeant de la Géorgie, selon lequel les troubles intellectuels doivent être prouvés "au delà d'un doute raisonnable", n'est pas rempli, explique l'avocat du condamné, Brian Kammer, dans un communiqué.

Doté d'un QI inférieur à la normale, Warren Hill a été diagnostiqué avec un retard mental par plusieurs experts de l'Etat et les tribunaux. Il s'est vu cependant refuser la clémence lundi par le Comité des grâces de Géorgie et son avocat a aussitôt introduit un recours devant la Cour suprême des Etats-Unis.

En 2002, la Cour suprême a interdit l'exécution de condamnés attardés mentaux car leur handicap "ferait courir le risque d'une exécution arbitraire". Mais elle a laissé chaque Etat fixer les conditions requises pour déterminer ce type de handicap.

Or la Géorgie exige que le retard mental soit prouvé "au-delà d'un doute raisonnable".

"Exiger de faire la preuve de troubles intellectuels au-delà d'un doute raisonnable dans des affaires de peine de mort fait de la Géorgie une aberration cruelle et extrémiste", a déclaré Antonio Ginetta, directeur de HRW dans un communiqué.

Le New York Times, dans un récent éditorial, a aussi souligné que la Géorgie "est le seul Etat dont la loi requiert qu'un accusé fasse la preuve injustement astreignante de son retard mental au delà d'un doute raisonnable".

Selon le quotidien, ce "critère rigoureux peut être facilement manipulé par les experts, aboutissant à des exécutions anticonstitutionelles".

Texas comme Géorgie

Plusieurs organisations et personnalités, dont l'ancien président américain Jimmy Carter, mais aussi la famille de la victime, avaient appelé le Comité des grâces de Géorgie à commuer la condamnation à mort en réclusion à perpétuité.

La France a exprimé sa "préoccupation concernant la situation de Warren Hill" et demandé que son exécution puisse être évitée tout en réitérant son appel à un moratoire universel sur la peine de mort.

Dans l'Etat du Texas, Yokamon Hearn, 34 ans, a été exécuté mercredi soir en dépit de preuves d'un trouble mental depuis son enfance.

Un expert de l'ONU avait exhorté le Texas et la Géorgie à suspendre l'exécution des deux hommes.

"C'est une violation des protections (constitutionnelles) sur la peine de mort que d'imposer la punition suprême à des individus souffrant de handicaps psycho-sociaux", a dit Christof Heyns, le rapporteur spécial de l'Office du haut-commissaire aux droits de l'homme.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Après la mort de Christophe de Margerie, dont les obsèques ont eu lieu le 27 octobre à Paris, c'est Patrick Pouyanné qui prend les rênes de la major pétrolière française. [...]

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines[...]

Francophonie : Annick Girardin n'a rien contre Michaëlle Jean

Dans une mise au point qu'elle a fait parvenir à Jeune Afrique, la secrétaire d'État française au Développement et à la Francophonie, Annick Girardin, s'élève contre[...]

Ebola : le codécouvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers