Extension Factory Builder
21/07/2012 à 15:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un camp de réfugiés à Duékoué. Un camp de réfugiés à Duékoué. © AFP

La vie a repris samedi à Duékoué, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, au lendemain de violences ayant fait au moins onze morts et 40 blessés selon l'ONU, qui s'organisait pour venir en aide aux déplacés dispersés après l'attaque de leur camp.

« Ce matin, des activités ont repris, des magasins, le marché ont ouvert », a déclaré à l'AFP un journaliste local joint par téléphone depuis Abidjan. « Les voitures circulent en ville », a indiqué une habitante.

Un autre habitant a toutefois parlé d'un « calme précaire ». « Des jeunes du camp sont détenus par les FRCI » (Forces républicaines de Côte d'Ivoire, armée), a-t-il ajouté.

Les quelque 5.000 déplacés ayant pris la fuite vendredi après l'attaque du camp de Nahibly, situé à l'entrée de Duékoué, « sont dispersés dans la ville », certains sont regroupés devant la mairie, d'autres à la mission catholique et des « sans-abri errent dans les rues », selon des résidents.

Les Nations unies, qui n'ont pu empêcher l'attaque du camp placé sous leur garde, ont entrepris de venir en aide aux déplacés.

Au moins 11 morts

« La priorité des humanitaires est la protection des populations civiles et l'assistance » aux déplacés, a souligné le coordonnateur humanitaire de l'ONU dans le pays, Ndolamb Ngokwey, dans un communiqué publié par le Bureau des affaires humanitaires des Nations unies (Ocha).

Le recensement des sites de déplacés est « en cours » pour leur fournir une aide d'urgence (tentes, eau, vivres...), précise Ocha.

Au moins onze personnes ont été tuées et 40 blessées dans les violences, selon cette agence onusienne.

Après le meurtre, dans la nuit de jeudi à vendredi, de quatre personnes dans un quartier de Duékoué peuplé surtout de Malinké (ethnie réputée favorable au chef de l'Etat Alassane Ouattara), une foule a attaqué en représailles le camp (abritant surtout des autochtones guéré, vus comme partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo), y tuant « au moins sept personnes ».

Des sources locales interrogées par l'AFP ont fait état d'un bilan global de 13 morts, dont neuf dans le camp.

En proie depuis des années à de graves tensions ethniques, l'Ouest reste la région la plus instable plus d'un an après la fin de la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011, qui a fait quelque 3.000 morts, dont des centaines à Duékoué et dans sa région.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Le génie des 'Maîtres de la sculpture de Côte d'Ivoire'

Le génie des "Maîtres de la sculpture de Côte d'Ivoire"

Voilà une heureuse habitude que semble prendre le Musée du Quai Branly, à Paris : programmer des expositions internationales qui bousculent totalement l'approche actuelle de l'art africain tradition[...]

Football : finalement, Yaya Touré poursuit l'aventure à Manchester City

Annoncé partant de son club, Yaya Touré ne s'en ira pas à la saison prochaine, selon les médias britanniques : l'international ivoirien reste à Manchester City. L'information a été[...]

Abidjan : plus de 4 500 personnes aux Assemblées de la Banque africaine de développement

Six chefs d'État, un vice-président et deux Premiers ministres ont participé à l'ouverture officielle des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, le 26 mai. Avec deux[...]

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en[...]

Football : Drogba quitte Chelsea mais ne prend pas sa retraite

 Le buteur ivoirien Didier Drogba, 37 ans, a annoncé dimanche qu'il quitterait Chelsea à la fin de la saison et qu'il entendait jouer encore un an au moins dans un autre club avant de prendre sa retraite.[...]

Football : Hervé Renard, attendu à Lille, se sépare de la Côte d'Ivoire

 Le Français Hervé Renard, attendu à Lille, n'est plus le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, qu'il a mené au titre continental en février, a-t-on appris vendredi auprès[...]

Côte d'Ivoire - Pascal Affi N'Guessan : "Le FPI n'est pas divisé"

Pascal Affi N'Guessan, le chef du parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, secoué par des divisions internes, a lancé un appel au rassemblement au sein du Front Populaire Ivoirien, vendredi, à[...]

Côte d'Ivoire : Pascal Affi N'Guessan désigné candidat du FPI à la présidentielle

Le 4e congrès extraordinaire du Front populaire ivoirien (FPI) a entériné vendredi la candidature de Pascal Affi N'Guessan à la présidentielle d'octobre.[...]

Côte d'Ivoire : le prix de l'électricité augmente, les consommateurs grognent

Le prix de l'électricité va augmenter en Côte d'Ivoire à partir du 1er juin. Les consommateurs, mécontents, craignent que cette hausse ne se répercute sur le prix des produits de la vie[...]

Côte d'Ivoire : Soro à Casablanca sans... Bakayoko

Tous les deux invités, seul Guillaume Soro a finalement fait le déplacement à Casablanca pour le mariage d'Assaita Chaffi, l'une des filles de Moustapha Chaffi, le conseiller spécial de Blaise [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers