Extension Factory Builder
15/07/2012 à 17:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des manifestants mauritaniens. Des manifestants mauritaniens. © AFP

Un ouvrier a été tué et plusieurs ont été blessés dimanche lors de la dispersion par la police d'un sit-in d'ouvriers dans une mine de cuivre, en grève depuis jeudi à Akjoujt (250 km au nord de Nouakchott), a affirmé à l'AFP un responsable syndical.

"La garde qui nous menaçait depuis hier soir (samedi) pour nous amener à quitter les lieux est intervenue avec gaz lacrymogène et matraques. Un de nos camarades a été tué durant les affrontements", a déclaré le syndicaliste, Moustapha Ould Levrak, contacté depuis Nouakchott.

Il a ajouté que "plusieurs personnes ont été blessées et d'autres arrêtées par les forces de l'ordre qui continuent de bloquer l'accès des bureaux de la société et de la mine". "Le corps de la victime se trouvait toujours en fin de journée dans la morgue de l'hôpital de la ville, en attendant l'arrivée du procureur qui est absent", a-t-il ajouté.

La mort de l'ouvrier a été confirmée par la Confédération nationale des travailleurs de Mauritanie (CNTM), qui écrit dans un communiqué que "son sang" n'aura pas coulé en vain.

Selon le syndicat, les forces de l'ordre ont donné l'assaut dimanche matin pour disperser le sit-in des travailleurs en grève depuis jeudi au siège de la société minière MCM qui exploite le cuivre d'Akjoujt.

La MCM, est une filiale à 80% de la société canadienne First Quantum Mineral, qui emploie plus de 1.500 travailleurs en Mauritanie. Selon les statistiques, elle produit annuellement près de 40.000 tonnes de cuivre brut.

Les ouvriers de cette mine réclament des augmentations de salaires et d'autres avantages dont le droit au logement, la prise en charge de l'eau et de l'électricité notemment.

"Tout ce que nous demandons figure déjà dans des accords passés entre nous et la MCM, nous ne voulons que la mise en application de ces décisions", a affirmé M. Ould Levrak.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mauritanie

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un [...]

Mauritanie : Dah Ould Abeid et 2 autres militants anti-esclavagistes condamnés à 2 ans de prison

Trois militants anti-esclavagistes de Mauritanie, dont l'ex-candidat à la présidentielle Biram Ould Dah Ould Abeid, ont été condamnés jeudi à deux ans de prison ferme.[...]

Mauritanie : Fatimata Mbaye, indestructible

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Décryptage : que signifie la condamnation à mort du jeune Mauritanien coupable d'apostasie ?

Le 24 décembre, un jeune Mauritanien a été condamné à mort pour apostasie, à Nouadhibou, dans le nord-ouest du pays, avant de faire appel deux jours plus tard. Cette décision[...]

Mauritanie : la défense fait appel de la condamnation à mort pour apostasie

Les avocats d'un jeune Mauritanien incarcéré depuis près d'un an pour un écrit considéré comme blasphématoire envers le prophète Mahomet et condamné à mort[...]

Mauritanie : un homme condamné à mort pour apostasie

Une organisation anti-esclavagiste de Mauritanie a appelé vendredi à gracier un jeune condamné à mort pour apostasie dans ce pays, regrettant "un procès expéditif mené sous[...]

Première condamnation à mort pour apostasie en Mauritanie

La première condamnation à mort pour apostasie de l'histoire de la Mauritanie depuis son indépendance en 1960 a été prononcée mercredi soir à Nouadhibou (Nord-Ouest) à[...]

Sahel : ces chefs jihadistes éliminés par les Français... et ceux qui courent toujours

Plusieurs chefs jihadistes de premier plan ont été tués par les forces françaises depuis le déclenchement de l'opération Serval au Mali, en janvier 2013. D'autres sont toujours en vie,[...]

Les pays du "G5 du Sahel" appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les dirigeants des cinq pays du "G5 du Sahel" (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), réunis vendredi en sommet à Nouakchott, ont appelé l'ONU à mettre en place une force[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120715172345 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120715172345 from 172.16.0.100