Extension Factory Builder
15/07/2012 à 10:59
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les présidents soudanais Omar el-Béchir et sud-soudanais Salva Kiir se serrent la main. Les présidents soudanais Omar el-Béchir et sud-soudanais Salva Kiir se serrent la main. © AFP

Les présidents soudanais Omar el-Béchir et sud-soudanais Salva Kiir se sont rencontrés, en tête-à-tête, samedi soir dans un hôtel d'Addis Abeba, pour la première fois depuis les combats frontaliers ayant opposé les armées des deux pays entre mars et mai, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les deux présidents, qui s'étaient rencontrés directement pour la dernière fois officiellement lors du dernier sommet de l'Union africaine (UA), en janvier, se sont serré la main à l'issue de cette rencontre dans une chambre d'un grand hôtel de la capitale éthiopienne, selon cette journaliste.

En sortant, tous deux arboraient un large sourire et ni l'un ni l'autre n'ont fait de déclaration.

Selon un membre de la délégation soudanaise ayant requis l'anonymat, les deux chefs d'Etat ont discuté un peu plus d'une heure. Le contenu exact de leur entretien n'a pas été précisé. Ils ont d'abord discuté en présence de conseillers, puis se sont entretenus en tête-à-tête. "Ils se sont rencontrés (...) et ça a été un bon entretien", a déclaré à la presse le négociateur en chef du Soudan du Sud Pagan Amum, après la rencontre.

M. Amum a affirmé que les deux chefs d'Etat avaient trouvé des "accords de principe" sur toutes les sujets de tension en suspens entre les deux pays, estimant que la rencontre avait "créé un environnement favorable".

Plus tôt dans la journée, MM. Kiir et Béchir s'étaient déjà retrouvés dans la même pièce, lors d'une réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA, notamment consacrée aux tensions entre les deux pays, persistantes depuis la partition du Soudan en juillet 2009.

Les deux hommes étaient arrivés à plusieurs dizaines de minutes d'intervalle et étaient repartis séparément, prenant apparemment soin de s'éviter. D'après un participant, lors de cette réunion du CPS tenue à huis clos, les deux hommes, placés chacun d'un côté de la salle, ont prononcé tour à tour un discours mais ne se sont pas parlé directement.

Ultimatum de l'ONU

Les tensions entre les deux pays ont dégénéré entre mars et mai en combats frontaliers, d'une ampleur inégalée depuis que Juba a proclamé son indépendance après près d'un demi-siècle de guerres civiles contre Khartoum.

Les négociations entre les deux pays, sous l'égide de l'UA, n'ont pour l'heure débouché sur aucun réel progrès. Un nouveau cycle a repris le 12 juillet, à Bahar Dar, dans le nord-ouest de l'Ethiopie.

L'UA et l'ONU ont donné jusqu'au 2 août aux deux Soudans pour régler leurs différends - tracé de la frontière, ressources pétrolières et statut de zones contestées notamment -, sous peine de sanctions. M. Amum a dit samedi soir espérer que les deux pays puissent parvenir à un accord avant cette date. "Le temps de la décision est venu", a-t-il estimé.

En janvier, Juba, qui a récupéré lors de la sécession 75% du pétrole du Soudan d'avant la partition mais reste tributaire des oléoducs du nord pour l'exporter, a stoppé sa production de brut, accusant Khartoum de détourner son pétrole sur fond de différend sur les redevances de transit. Cette décision a sérieusement dégradé les économies des deux voisins.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Mozambique : le braconnage d'ivoire à l'échelle industrielle

Mozambique : le braconnage d'ivoire à l'échelle industrielle

Au cours d’un séminaire organisé à Maputo en présence de policiers diplomates et magistrats, lundi 22 septembre, des défenseurs de l’environnement ont sonné l'alerte contre la [...]

Ebola : pourquoi l'armée américaine entre en scène au Liberia

Le chef des troupes américaines en Afrique (Africom) va diriger en personne depuis Monrovia le déploiement de 3 000 soldats pour lutter contre l'épidémie d'Ebola. Les raisons d'une intervention[...]

Afrique du Sud : la première mosquée ouverte aux homosexuels fermée... faute de parking

La ville du Cap a annoncé que la première mosquée ouverte aux homosexuels en Afrique du Sud, inaugurée vendredi 19 septembre, allait fermer ses portes pour une durée indéterminée.[...]

Matraques électriques, bâtons cloutés... : quand la Chine fournit l'Afrique en instruments de torture

Les relations Chine-Afrique sont de plus en plus intenses, y compris dans le secteur des instruments de torture. L'Empire du Milieu fournirait notamment, selon Amnesty international, à divers pays du continent des[...]

Côte d'Ivoire : Yacou le Chinois, le voyou qui fait trembler la Maca

La Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan est tenue d'une main de fer par... un prisonnier. Derrière les barreaux, Yacou le Chinois fait la loi. Et est devenu célèbre dans tout le pays.[...]

Cameroun - Affaire Guérandi : stupeur à Ouaga, silence à Yaoundé...

La disparition de l'ex-capitaine camerounais Mbara Guérandi, impliqué en 1984 dans une tentative de coup d'État contre Paul Biya, a été accueillie avec surprise à Ouagadougou. Mais n'a[...]

Effondrement d'une église à Lagos : 5 questions sur un drame

Un nouveau bilan a porté à 115 le nombre de victimes de l’effondrement d'un immeuble appartenant à l'église évangélique Church of All Nations. La tragédie est entourée[...]

Ebola : 20 000 cas en novembre si la situation reste identique

Dans une étude publiée par le "New England Journal of Medicine", l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti le 23 septembre que plus de 20 000 personnes seront infectées par le virus[...]

Ebola : le bilan s'alourdit à près de 2 800 morts en Afrique de l'Ouest

Selon un dernier bilan daté du 18 septembre et publié lundi par de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épidémie d'Ebola a déjà fait 2 793 morts en Afrique de l'Ouest, sur 5[...]

Conflit sud-soudanais : reprise des négociations de paix à Addis-Abeba

Le gouvernement de Djouba et les rebelles sud-soudanais, qui s'affrontent depuis neuf mois dans une sanglante guerre civile, ont repris lundi les négociations de paix en Éthiopie. Sur le terrain, les combats se[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces