Extension Factory Builder
14/07/2012 à 17:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats de l'armée libyenne à Tripoli le 3 juillet 2012. Des soldats de l'armée libyenne à Tripoli le 3 juillet 2012. © AFP

Human Rights Watch (HRW) a appelé samedi les autorités libyennes à prendre les mesures nécessaires pour prendre sous leurs responsabilités les milliers de personnes encore détenues par des milices.

Le Conseil national de transition (CNT, au pouvoir) "n'est pas parvenu à reprendre sous sa responsabilité les quelque 5.000 personnes détenues arbitrairement par des groupes armés et dont certaines font l'objet de tortures sévères après l'expiration du délai" en ce sens, indique HRW dans un communiqué.

L'ONG basée à New York se réfère à une loi adoptée en mai qui stipule que les ministères de l'Intérieur et de la Défense doivent, d'ici le 12 juillet, "transférer tous les partisans de l'ancien régime devant la justice si leur culpabilité est prouvée".

"Ces détenus (aux mains d'anciens rebelles) ainsi que 4.000 autres dans des prisons sous le contrôle de l'Etat doivent tous avoir la garantie que leur droit soit respecté", ajoute le communiqué.

La plupart des détenus sont des membres des forces de sécurité du régime déchu du colonel Mouammar Kadhafi, d'anciens responsables gouvernementaux, des présumés mercenaires étrangers ou des migrants sub-sahariens, selon HRW.

"Peu de volonté politique"

Les nouvelles autorités libyennes ont montré "peu de volonté politique" pour s'atteler au phénomène des groupes armés qui avaient combattu les forces de Mouammar Kadhafi, regrette HRW.

L'armée et la police n'étant toujours pas entièrement opérationnelles en Libye, ces milices en profitent souvent pour faire la loi dans le pays depuis la chute du régime de Kadhafi en octobre 2011.

L'ONU s'était inquiétée en mai que de milliers de personnes demeuraient emprisonnées en Libye, dont certaines dans des centres de détention secrets, et que la torture continuait d'y être pratiquée.

"Toute détention en dehors de la loi, y compris celle opérée par des miliciens, doit être considérée comme un acte criminel", affirme HRW, pressant le Congrès national général, qui doit émaner des récentes élections législatives, de mettre fin à ces pratiques et d'établir un réel système judiciaire.


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libye

Les pays du 'G5 du Sahel' appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les pays du "G5 du Sahel" appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les dirigeants des cinq pays du "G5 du Sahel" (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), réunis vendredi en sommet à Nouakchott, ont appelé l'ONU à mettre en place une force internationa[...]

Paix et sécurité : à Dakar, Idriss Déby Itno se lâche sur la crise libyenne

Les chefs d’État du Sénégal, du Mali, du Tchad, de la Mauritanie et le ministre français de la Défense ont clôturé mardi le Forum international sur la paix et la[...]

Les milices islamistes à l'assaut d'Al-Sedra, le principal terminal pétrolier de Libye

Des miliciens islamistes de Fajr Libya ont tenté de s'emparer ce week-end d'Al-Sedra, le principal terminal pétrolier en Libye. Les forces loyales au gouvernement ont réussi, temporairement, à repousser[...]

Libye : des milices islamistes se rapprochent d'un terminal pétrolier

Des miliciens islamistes cherchaient à s'emparer dimanche, pour la deuxième journée consécutive, du principal terminal pétrolier de Libye, se heurtant aux forces loyales au gouvernement reconnu[...]

Libye : l'armée repousse un assaut islamiste sur une région pétrolière

Des islamistes ont lancé samedi une attaque sur une des principales régions pétrolières de la Libye, dans l'est du pays, mais les forces loyales au gouvernement reconnu par la communauté[...]

Justice : la CPI saisit le Conseil de sécurité de l'ONU pour que lui soit livré Seif el-Islam Kadhafi

La Cour pénale internationale a indiqué mercredi qu'elle saisissait le Conseil de sécurité des Nations unies dans l'affaire Seif el-Islam Kadhafi. Le tribunal réclame que lui soit livré le[...]

Libye : requiem pour Zintan

Influente et toute-puissante au lendemain de la révolution libyenne, le petite ville arabe de Zintan, nichée dans le Djebel Nefoussa, est aujourd'hui considérablement affaiblie. Et cernée de[...]

Libye : sept tués et 25 blessés dans des raids aériens dans l'ouest du pays

Sept personnes sont décédées et 25 autres ont été blessées mardi dans des raids aériens menés par les forces progouvernementales sur la ville de Zouara, dans l'ouest de la[...]

Libye : la Banque centrale sous tutelle internationale ?

 Pour tenter de mettre fin à la guerre civile, l'ONU envisage de frapper les leaders des milices libyenes à la caisse.[...]

L'ambassade de France en Libye s'installe à La Marsa, en Tunisie

L'ambassade de France en Libye vient de s'installer... dans une jolie villa de La Marsa, près de Tunis. Sise dans l'hôtel Radisson, la représentation diplomatique de ce pays à Tripoli a en effet été fermée le [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers