Extension Factory Builder
14/07/2012 à 16:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
François Hollande assiste au traditionnel défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées, à Paris. François Hollande assiste au traditionnel défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées, à Paris. © AFP

Il revient aux pays africains de "déterminer" quand et comment intervenir militairement au nord du Mali, contrôlé par des groupes armés islamistes, a estimé samedi le chef de l'Etat français, François Hollande lors de l'interview télévisée du 14 juillet.

Il convient "que les Africains eux-mêmes puissent organiser le soutien au Mali", a déclaré M. Hollande.

Il faut "d'abord qu'il y ait un véritable gouvernement au Mali qui puisse prendre ses responsabilités, et qu'une intervention dans le cadre de l'Union africaine et des Nations Unies puisse se faire, ça, c'est aux Africains de déterminer et le moment et la force", a ajouté le président.

"Nous devons apporter toute notre solidarité. Au Conseil de sécurité, il y a une résolution qui permet justement de faire cette intervention avec le soutien de l'ONU", a rappelé M. Hollande.

La Cédéao (Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest) prépare l'envoi éventuel d'une force militaire de quelque 3.000 hommes pour aider l'armée malienne à reconquérir le Nord, mais poursuit cependant des discussions avec des groupes armés sous l'égide de la médiation burkinabè dans la crise malienne.

L'envoi de troupes est soumis à une demande formelle des autorités de transition à Bamako. La Cédéao souhaite en outre un mandat de l'ONU pour intervenir, ce qu'elle n'a pas encore obtenu.

Armée démoralisée

Le coup d'Etat militaire perpétré le 22 mars a accéléré la partition du Mali dont les autorités de transition, en place depuis le retrait des putschistes du pouvoir en avril, sont incapables de mettre fin à l'occupation du Nord où l'armée, démoralisée et sous-équipée, a été mise en déroute en quelques semaines.

Le Premier ministre malien Cheick Modibo Diarra est arrivé vendredi à Paris pour annoncer au président de transition Dioncounda Traoré, en convalescence en France, "sa décision de proposer une large ouverture à toutes les forces vives du pays" afin de reconquérir le nord du pays.

La formation d'un gouvernement de large union est une exigence de la Cédéao qui la considère comme un préalable indispensable à la reconquête du nord du Mali occupé par deux groupes islamistes armés, Ansar Dine (Défenseurs de l'islam) et le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), alliés d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Ils en ont chassé les rebelles touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), leur ex-allié indépendantiste et laïc.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Méditerranée : accord a minima sur Triton, dont les moyens sont triplés

Méditerranée : accord a minima sur Triton, dont les moyens sont triplés

Le sommet extraordinaire des dirigeants européens, convoqué après le naufrage d'un chalutier qui a fait plus de 700 morts en Méditerranée, a accouché d'une mesure peu ambitieuse : le tri[...]

Quand les Européens étaient noirs

Contrairement aux idées reçues, les visages pâles n'ont pas toujours dominé l'Europe. Leur prédominance est même très récente, selon une étude[...]

Kaaris, un rappeur sur le ring

Kaaris, Français d'origine ivoirienne, entend bien sonner le rap français à coup de punchlines dévastatrices.[...]

Le plasticien ghanéen El Anatsui remporte un Lion d'or à la Biennale de Venise

Avant chaque Biennale d’art à Venise, le jury attribue un Lion d’or à un artiste pour l’ensemble de sa carrière. Cette année, c'est vers El Anatsui, né au Ghana en 1944 et[...]

Tour de France : MTN-Qhubeka s'échauffe pour la Grande Boucle

Ils y sont arrivés. MTN-Qhubeka est la première équipe cycliste africaine à avoir été invitée au Tour de France (du 4 au 26 juillet 2015). Pourtant, le pari n’était[...]

Immigration : l'ONU appelle l'Europe à sortir de sa stratégie "minimaliste" et à "sauver des vies"

Alors que l'Union européenne se réunit jeudi en sommet extraordinaire après les multiples naufrages de ces derniers jours en Méditerranée, l'ONU l'a exhortée à sortir de sa[...]

Méditerranée : les dirigeants européens envisagent une action militaire contre les passeurs

Réunis jeudi en sommet extraordinaire pour tenter d’apporter une réponse aux trop nombreux décès de migrants qui tentent de traverser la Méditerranée, les chefs d’État[...]

Qui est Sid Ahmed Ghlam, l'Algérien qui planifiait un attentat en France ?

Sid Ahmed Ghlam a été arrêté dimanche en région parisienne alors qu’il projetait des attaques terroristes en banlieue parisienne, contre deux églises de Villejuif. Il est[...]

Militaro-islamisme

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas ! La semaine dernière, nous nous sommes félicités de cette belle "alternance à la nigériane" : début avril, le plus grand[...]

Clément Duhaime : "Le Qatar n'a pas tenu ses promesses" à l'OIF

En 2012, l'émirat a fait des pieds et des mains pour intégrer l'organisation francophone en tant que membre associé. Depuis, il ne paie même pas ses cotisations. Le désormais[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120714165201 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120714165201 from 172.16.0.100