Extension Factory Builder
14/07/2012 à 16:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane à Tunis, le 24 mai 2012. Le Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane à Tunis, le 24 mai 2012. © AFP

Le parti justice et développement (PJD), dont le chef est l'actuel Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane, a ouvert samedi à Rabat son 7ème congrès, marqué par le Printemps arabe et la "bonne gouvernance", a constaté un journaliste de l'AFP.

"Ce qui est arrivé à la nation arabe et musulmane récemment est incroyable et ce n'est pas terminé", a déclaré Abdelilah Benkirane, actuel chef du gouvernement, à l'ouverture du congrès.

"Le peuple syrien est un peuple courageux. Je suis sûr, inch'Allah, que c'est le peuple syrien qui gagnera à la fin", a ajouté M. Benkirane, faisant référence au conflit qui secoue la Syrie depuis 16 mois et durant lequel plus de 17.000 personnes ont péri.

Dans le complexe Moulay Abdellah surchauffé, plus de 2.000 personnes ont assisté à l'ouverture du congrès, parmi lesquelles des chefs de partis marocains et étrangers, notamment arabes.

"Notre parti tient à instaurer la bonne gouvernance, après des décennies de médiocrité politique qui ont fait perdre la confiance du citoyen dans les institutions partisanes et élues", a précisé pour sa part un document du PJD publié en marge du congrès, dont l'AFP a obtenu une copie.

"Unité"

M. Benkirane a par ailleurs appelé à "l'unité" de son parti.

Le chef du mouvement islamiste palestinien Hamas, Khaled Mechaal, participe aussi au congrès du parti islamiste.

"Khaled Mechaal est arrivé hier soir à Rabat et il participe à l'ouverture du congrès de notre parti", a déclaré Abdelaali Hamiddine, l'un des dirigeants du PJD.

"Je ne sais pas si le leader palestinien du Hamas prendra la parole lors de ce congrès. Pour l'instant, rien n'est prévu", a-t-il précisé.

Le 7ème congrès du PJD est le premier tenu par ce parti après sa large victoire aux législatives de novembre 2011 qui se sont déroulées dans le tumulte du Printemps arabe, et ont conduit à la nomination par le roi Mohammed VI de M. Benkirane à la tête du gouvernement.

Elu secrétaire général du PJD en 2008, Abdelilah Benkirane sera sans doute reconduit à la tête de son parti lors de ce congrès qui dure jusqu'à dimanche, a indiqué un responsable du parti sous le couvert de l'anonymat.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Algérie - Maroc : 20 après, faut-il rouvrir la frontière commune ?

Algérie - Maroc : 20 après, faut-il rouvrir la frontière commune ?

Vingt ans après sa fermeture, la frontière commune entre le Maroc et l'Algérie n'est toujours pas rouverte. Une situation préjudiciable pour les deux États qui se contentent, pour l'instant, de s[...]

Maroc : quand Mohammed VI se fait arrêter par la Guardia civil espagnole

Selon le quotidien espagnol "El Mundo", une patrouille de la Guardia civil espagnole a arrêté, par erreur, le yacht du roi du Maroc le 7 août dernier au large de Ceuta. Une bourde de taille qui n'a[...]

Football : le Mondial des clubs 2014 maintenu au Maroc par la Fifa

Le Mondial des clubs 2014, avec entre autres le Real Madrid vainqueur de la Ligue des champions, pourra se tenir en décembre comme prévu au Maroc, le pays n'étant pas touché par[...]

Mohammed VI : le Maroc peut intégrer "le concert des pays émergents"

Lors de son discours, mercredi, à l'occasion de la "Fête de la révolution, du roi et du peuple, Mohammed VI a estimé que le Maroc avait vocation à intégrer "le concert des pays[...]

Maroc : Rachid Andaloussi, horizon CasArts

L'architecte marocain Rachid Andaloussi a dessiné, avec Christian de Portzamparc, le projet CasArts, à Casablanca. Un théâtre conçu comme une "medina culturelle" qui vise à[...]

Au Maroc, le combat d'une mère célibataire contre l'exclusion

"Je me bats pour mon fils malgré les regards et les jugements impitoyables", lance avec détermination Khadija, une mère célibataire de 27 ans, dans un rare témoignage sur le combat[...]

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les[...]

Maroc : nouvel assaut massif de migrants subsahariens sur la barrière de Melilla

Plusieurs centaines de migrants subsahariens ont tenté mardi d'entrer dans l'enclave espagnole de Melilla depuis le Maroc. Par ailleurs, 470 autres ont été secourus dans le détroit de Gibraltar.[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

L'Algérie et le Maroc intensifient la lutte contre le trafic d'essence transfrontalier

Depuis le début de l'année, quelque 500 000 litres de carburant algérien destinés à l'exportation frauduleuse vers le Maroc ont été saisis par les gendarmes. La lutte s'intensifie[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex