Extension Factory Builder
08/07/2012 à 12:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un membre du SPLA le 6 avril 2012. Un membre du SPLA le 6 avril 2012. © AFP

Le Soudan et le Soudan du Sud ont renouvelé samedi leur engagement à cesser les hostilités concernant leur frontière commune et le partage de la manne pétrolière, mais ne sont pas encore parvenus à signer un accord, ont indiqué des responsables.

Le Soudan et le Soudan du Sud ont renouvelé samedi leur engagement à cesser les hostilités concernant leur frontière commune et le partage de la manne pétrolière, mais ne sont pas encore parvenus à signer un accord, ont indiqué des responsables. Cet engagement est intervenu à la fin des négociations qui se déroulaient au siège de l'Union africaine (UA) dans la capitale éthiopienne, avant les célébrations prévues lundi pour le premier anniversaire de l'indépendance du Soudan du Sud.

"Nous avons accepté (...) à l'unanimité des deux parties de ne jamais utiliser la force pour régler nos différends et nous nous sommes engagés à cesser les hostilités", a déclaré à la presse le ministre soudanais de la Défense Abdelrahim Mohamed Hussein.

Les deux parties ont également accepté de "renforcer, améliorer l'entente politique qui existait auparavant entre les deux pays", a ajouté M. Hussein. Les deux délégations avaient repris les pourparlers jeudi après un ajournement sans accord et doivent clore leurs discussions le 11 juillet à la fin des célébrations de l'indépendance de Juba.

"Normalisation"

Il n'y a pas eu de décision sur l'installation d'une zone démilitarisée le long de la frontière, mais M. Hussein a insisté sur la priorité donnée à la "normalisation" des relations entre les deux pays. "La délimitation (de la zone frontière sécurisée) n'est pas un objectif en soi, ce que nous essayons de mettre au point est de normaliser les relations entre les deux pays", a-t-il répété.

Le négociateur sud-soudanais en chef, Pagan Amum, s'est dit heureux du nouvel "état d'esprit" à la fin des négociations et a déclaré que son pays était prêt pour de nouvelles relations avec Khartoum. "Nous allons discuter de tous les sujets, sécurité, économie, y compris le commerce et le pétrole (...) et nous nous sommes engagés à résoudre le problème de la frontière", a déclaré M. Amum.

Le négociateur sud-soudanais a indiqué que la région d'Abyei serait aussi discutée et que les deux parties étaient d'accord pour créer un espace ouvert au commerce à cette frontière. Le médiateur en chef, Thabo Mbeki, ancien président sud-africain a annoncé que les deux parties allaient parvenir bientôt à un accord de paix.

"Nous en sommes convaincus (...) l'approche prise par les deux parties va créer les bases pour une solution rapide des questions soulevées", a-t-il déclaré. Khartoum et Juba s'étaient déjà engagés en mars à cesser les hostilités mais ce pacte de non agression avait rapidement été violé.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Soudan

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les util[...]

Qui est responsable de la mort d'une dizaine de civils dans le nord du Darfour ?

Soupçonnés d'avoir massacré 13 civils samedi près civils près d'El-Facher, la capitale du Darfour-nord, les groupes rebelles soudanais ont démenti lundi toute implication de leurs forces,[...]

Soudan : trois humanitaires soudanais libérés après un mois de captivité

Trois travailleurs humanitaires soudanais ont été libérés samedi dans la région du Darfour, dans l'ouest du Soudan, après 32 jours de captivité, a annoncé la mission[...]

Libye : les voisins s'invitent dans la crise, au grand dam des Occidentaux

Inquiets de voir le pays sombrer dans le chaos, les six pays frontaliers s'impliquent dans le dossier. Mais leur initiative, soutenue par l'Union africaine et la Ligue arabe, n'est pas du goût des Occidentaux.[...]

Insolite : l'Américain qui voulut faire de sa fille une princesse africaine

Un père de famille américain a promis à sa fille de 6 ans de faire d'elle une princesse. Après quelques recherches, il a enfin trouvé : un territoire de 2 000 kilomètres carrés en[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

Soudan : la non-fête d'Omar el-Béchir pour ses 25 ans au pouvoir

Poursuivi par la CPI, impopulaire chez lui, fragilisé par la partition du pays... Omar el-Béchir s'est bien gardé de célébrer les 25 ans de son accession au pouvoir. On le comprend.[...]

Darfour : au moins 18 morts dans des affrontements tribaux

Au moins 18 personnes sont mortes dans des combats entre tribus au Darfour, région du Soudan où les violences inter-communautaires se sont intensifiées ces dernières années, a rapporté un[...]

Soudan : Meriem Yahia Ibrahim Ishag, nouvelle icône des évangélistes américains ?

Meriem Yahia Ibrahim Ishag, la jeune Soudanaise condamnée à mort pour apostasie, puis libérée, est devenue l'objet de toutes les attentions des religieux radicaux américains.[...]

Soudan : au moins 150 morts dans des combats près d'un champ pétrolier

Au moins 150 personnes sont mortes dans des affrontements entre clans rivaux près d'un site pétrolier de la région soudanaise du Kordofan-Ouest. [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers