Extension Factory Builder
08/07/2012 à 12:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un membre du SPLA le 6 avril 2012. Un membre du SPLA le 6 avril 2012. © AFP

Le Soudan et le Soudan du Sud ont renouvelé samedi leur engagement à cesser les hostilités concernant leur frontière commune et le partage de la manne pétrolière, mais ne sont pas encore parvenus à signer un accord, ont indiqué des responsables.

Le Soudan et le Soudan du Sud ont renouvelé samedi leur engagement à cesser les hostilités concernant leur frontière commune et le partage de la manne pétrolière, mais ne sont pas encore parvenus à signer un accord, ont indiqué des responsables. Cet engagement est intervenu à la fin des négociations qui se déroulaient au siège de l'Union africaine (UA) dans la capitale éthiopienne, avant les célébrations prévues lundi pour le premier anniversaire de l'indépendance du Soudan du Sud.

"Nous avons accepté (...) à l'unanimité des deux parties de ne jamais utiliser la force pour régler nos différends et nous nous sommes engagés à cesser les hostilités", a déclaré à la presse le ministre soudanais de la Défense Abdelrahim Mohamed Hussein.

Les deux parties ont également accepté de "renforcer, améliorer l'entente politique qui existait auparavant entre les deux pays", a ajouté M. Hussein. Les deux délégations avaient repris les pourparlers jeudi après un ajournement sans accord et doivent clore leurs discussions le 11 juillet à la fin des célébrations de l'indépendance de Juba.

"Normalisation"

Il n'y a pas eu de décision sur l'installation d'une zone démilitarisée le long de la frontière, mais M. Hussein a insisté sur la priorité donnée à la "normalisation" des relations entre les deux pays. "La délimitation (de la zone frontière sécurisée) n'est pas un objectif en soi, ce que nous essayons de mettre au point est de normaliser les relations entre les deux pays", a-t-il répété.

Le négociateur sud-soudanais en chef, Pagan Amum, s'est dit heureux du nouvel "état d'esprit" à la fin des négociations et a déclaré que son pays était prêt pour de nouvelles relations avec Khartoum. "Nous allons discuter de tous les sujets, sécurité, économie, y compris le commerce et le pétrole (...) et nous nous sommes engagés à résoudre le problème de la frontière", a déclaré M. Amum.

Le négociateur sud-soudanais a indiqué que la région d'Abyei serait aussi discutée et que les deux parties étaient d'accord pour créer un espace ouvert au commerce à cette frontière. Le médiateur en chef, Thabo Mbeki, ancien président sud-africain a annoncé que les deux parties allaient parvenir bientôt à un accord de paix.

"Nous en sommes convaincus (...) l'approche prise par les deux parties va créer les bases pour une solution rapide des questions soulevées", a-t-il déclaré. Khartoum et Juba s'étaient déjà engagés en mars à cesser les hostilités mais ce pacte de non agression avait rapidement été violé.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Soudan

Soudan : un ministre évoque une nouvelle offensive contre les rebelles

Soudan : un ministre évoque une nouvelle offensive contre les rebelles

Une nouvelle offensive de l'armée soudanaise permettra de battre les rebelles armés des régions du Darfour, du Nil bleu et du Kordofan-Sud, a prévenu vendredi le ministre soudanais de la Défense,[...]

Soudan : deux figures de l'opposition arrêtées

Les services de sécurité soudanais ont arrêté deux figures de l'opposition après que leurs formations se sont mis d'accord pour unir leurs forces contre le gouvernement, a affirmé[...]

Viol collectif au Darfour : Khartoum empêche la Minuad de poursuivre l'enquête

Enquêtant sur une allégation de viol collectif impliquant l'armée, la Mission de la paix conjointe de l'ONU et de l'UA (Minuad) s'est vue refuser dimanche l'accès à Tabit, un village du Darfour,[...]

Maroc : Fadila El Gadi, broder avec la tradition

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage[...]

Soudan : Omer Asim, architecte minimaliste

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage hors[...]

Soudan : un homme abat deux gardes du palais présidentiel à Khartoum

Deux gardes soudanais ont été tués samedi à Khartoum par un homme qui essayait de pénétrer dans le palais présidentiel et qui a ensuite été abattu, a indiqué[...]

Soudan : Omar el-Béchir candidat à sa réélection en 2015

Le président soudanais Omar el-Béchir est candidat à sa réélection pour la présidentielle prévue pour avril 2015. Il a été réélu mardi chef du Parti du[...]

Cinquante nuances de gouvernance, selon l'indice Mo Ibrahim

La Fondation Mo Ibrahim, qui a passé au crible 52 pays africains, peint un tableau contrasté qui invite à la vigilance. Oui, le continent fait des progrès indéniables. Mais, même[...]

Soudan, Qatar, Turquie... : qui arme les islamistes libyens ?

Le gouvernement libyen soupçonne le Soudan de faciliter le transport des armes fournies par le Qatar aux milices islamistes. La Turquie serait aussi un allié de poids de ces dernières.[...]

Immigration : mort à crédit en Méditerranée

Ils paient des passeurs sans scrupule à prix d'or pour traverser la Méditerranée. Cette année, trois mille migrants ont perdu la vie dans ce voyage. Un commerce lucratif et un drame humain face[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers