Extension Factory Builder
01/07/2012 à 16:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Lors du cinquantenaire de l'indépendance, Kagamé appelle au respect de la dignité africaine. Lors du cinquantenaire de l'indépendance, Kagamé appelle au respect de la dignité africaine. © AFP

Le président rwandais Paul Kagamé a appelé les anciennes puissances coloniales à respecter "la dignité" des pays africains, dans un discours prononcé à Kigali à l'occasion du cinquantenaire de l'indépendance de son pays recouvrée le 2 juillet 1962

Le Rwanda, ancienne colonie belge, célébrait également le 18ème anniversaire de sa "libération", 18 ans de pouvoir du Front patriotique rwandais (FPR) qui a arrêté le génocide des Tutsi de 1994. "C'est un moment d'examen de soi et de réflexion", a déclaré le président rwandais, déplorant "la dignité et l'identité que nous avons perdues, d'abord sous le colonialisme et puis, ironiquement, après les indépendances". "Certains de nos dirigeants ont accepté et se sont même accommodés de ces pratiques", a regretté le chef de l'Etat, debout dans un stade national bondé, en présence de plusieurs personnalités africaines, dont le président tanzanien Jakaya Kikwete et le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping. Il n'y avait cependant aucun représentant de la Belgique, l'ancienne puissance coloniale, qui n'était pas invitée.

Le régime du président Kagame, qui accuse Bruxelles d'avoir introduit et cristallisé la division entre Hutu et Tutsi, n'épargne pas non plus les dirigeants de l'après-indépendance. Ces dirigeants ont poursuivi, selon lui, la politique "divisionniste" jusqu'au génocide de 1994. M. Kagame a appelé les Africains, et les Rwandais en particulier, à être "braves et honnêtes (. . . ), à s'attaquer directement aux problèmes" et cesser de "jouer les victimes et blâmer les autres". "Lorsque nous envisageons l'avenir, nous devons reconnaître que l'indépendance et la libération sont un processus. Au Rwanda, nous commençons maintenant l'étape suivante de notre parcours (. . . ) dans l'unité, le respect mutuel et la responsabilité partagée", a-t-il déclaré.

"Pour moi, l'indépendance ne fait que commencer"

Le double anniversaire a été marqué par un défilé des forces armées au cours duquel le public a longuement applaudi des hélicoptères de combat qui survolaient le stade. Sous le titre "Rwanda: A journey of resilience", un documentaire a par ailleurs été présenté, dans lequel une femme dit sa fierté d'être rwandaise aujourd'hui. "Pour moi, l'indépendance ne fait que commencer. Dire à la France, si vous n'êtes pas d'accord, nous non plus, nous ne sommes pas d'accord! Cela n'était pas pensable avant", s'est réjouie la dame.

Kigali avait rompu fin 2006 ses relations diplomatiques avec Paris après qu'un juge d'instruction français eut émis des mandats contre neuf personnalités de l'entourage du président Kagame, les soupçonnant d'implication dans l'attentat, le 6 avril 1994, du président Juvénal Habyarimana. Paul Kagame avait alors dénoncé "l'arrogance" des pays occidentaux, qui "s'arrogent le droit de juger les autres". Les relations ont repris en novembre 2009, après l'arrivée de Nicolas Sarkozy à l'Elysée.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Rwanda : le Parlement se penchera bientôt sur la question du troisième mandat de Kagamé

Rwanda : le Parlement se penchera bientôt sur la question du troisième mandat de Kagamé

Le Parlement dit avoir reçu plus de deux millions de demandes de la population pour réviser la Constitution de 2003. Objectif : permettre à Paul Kabila de se représenter en 2017.[...]

Génocide des Tutsis au Rwanda : déjà condamné en Allemagne, Rwabukombe sera rejugé

L'ancien maire rwandais Onesphore Rwabukombe, condamné l'an passé pour "complicité" dans le génocide des Tutsis en 1994, encourt désormais la perpétuité. Il est[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Kagamé le tchatcheur, Buhari l'influent... la vie des leaders africains sur Twitter

Des leaders et institutions du continent se déploient de plus en plus sur Twitter. Certains, comme le Rwandais Paul Kagamé, sont déjà des modèles d'interactivité pour le monde entier. Mais[...]

Borloo court après Kaberuka

L'ancien ministre français Jean-Louis Borloo est la recherche d'une personnalité africaine de premier plan pour diriger l'agence chargée de piloter son projet d'électrification du continent. En[...]

France - Rwanda : beaucoup de bruit pour rien ?

Trois semaines après la décision symbolique de la présidence de la République française de déclassifier une partie de ses archives sur le Rwanda entre 1990 et 1995,[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

Rwanda : fin de l'interminable ultime audience du TPIR

Créé en 1994, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a clôturé mercredi à Arusha l'audience de son ultime procès en appel. Le verdict est attendu au mois[...]

Le modèle burundais à l'épreuve

Trop souvent, l'histoire du génocide des Tutsis au Rwanda, telle que racontée par les grands médias occidentaux, se focalise exagérément sur son "élément[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers