Extension Factory Builder
30/06/2012 à 16:41
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des membres des forces de l'ordre soudanaises dans Khartoum. Des membres des forces de l'ordre soudanaises dans Khartoum. © AFP

Près d'un millier de personnes ont été arrêtées vendredi en marge des manifestations contre la hausse des prix et le président Omar el-Béchir, soit autant que sur l'ensemble des deux premières semaines du mouvement, a affirmé samedi une organisation de militants.

La répression des manifestations de vendredi ont fait des centaines de blessés, a assuré l'Organisation pour la défense des droits et des libertés. Il s'agit surtout de personnes âgées incommodées par les gaz lacrymogènes, mais aussi de blessures causées par des balles en caoutchouc, des grenades lacrymogènes et des coups.

La police a annoncé dans un communiqué que des petits groupes avaient manifesté vendredi à Khartoum et ailleurs mais que le calme avait été rétabli avec un usage minimum de la force. Certains des émeutiers ont été arrêtés et vont être traduits en justice, a-t-elle ajouté sans préciser leur nombre.

Prisons fantômes

L'augmentation des arrestations signalées par les militants marque une nouvelle étape dans la répression, dans la mesure où l'association avait relevé un millier d'arrestations en 13 jours, entre le début du mouvement, lancé par une manifestation étudiante à Khartoum le 16 juin, et la journée de vendredi. Certains ont été arrêtés puis relâchés, a déclaré sous couvert d'anonymat un responsable de cette organisation militante, tandis que beaucoup ont été conduits dans des prisons fantômes. Ils ne vous disent pas où ils se trouvent. Vous n'avez même pas le droit de le demander, a-t-il expliqué.

Parmi les détenus se trouve Talal Saad, un journaliste soudanais correspondant à temps partiel pour l'AFP, arrêté dans les bureaux de l'agence à Khartoum alors qu'il venait d'y apporter des photos d'une manifestation. Près de 24 heures plus tard, il n'était toujours pas possible de le joindre. Le ministre de l'Information, Ghazi al-Sadiq, a assuré samedi que les Soudanais avaient le droit de s'exprimer pacifiquement mais a appelé la population à ne pas permettre aux émeutiers de menacer la stabilité et la sécurité du Soudan, dans un communiqué publié par l'agence officielle Suna.

Les militants soudanais avaient appelé à une large mobilisation vendredi, à la veille du 23e anniversaire samedi du coup d'Etat qui a porté Omar el-Béchir au pouvoir. Dans l'un des incidents les plus sérieux, la police a violemment dispersé une manifestation anti-Béchir près de la mosquée où est basé le parti d'opposition Umma à Omdurman, la ville jumelle de Khartoum sur l'autre rive du Nil. Les manifestants -- des centaines selon des témoins, des milliers selon la police -- avaient brûlé des pneus et jeté des pierres sur les policiers, selon un scénario qui s'est répété depuis deux semaines dans plusieurs quartiers de la capitale et d'autres villes du pays.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Soudan

Soudan : un ministre évoque une nouvelle offensive contre les rebelles

Soudan : un ministre évoque une nouvelle offensive contre les rebelles

Une nouvelle offensive de l'armée soudanaise permettra de battre les rebelles armés des régions du Darfour, du Nil bleu et du Kordofan-Sud, a prévenu vendredi le ministre soudanais de la Défense,[...]

Soudan : deux figures de l'opposition arrêtées

Les services de sécurité soudanais ont arrêté deux figures de l'opposition après que leurs formations se sont mis d'accord pour unir leurs forces contre le gouvernement, a affirmé[...]

Viol collectif au Darfour : Khartoum empêche la Minuad de poursuivre l'enquête

Enquêtant sur une allégation de viol collectif impliquant l'armée, la Mission de la paix conjointe de l'ONU et de l'UA (Minuad) s'est vue refuser dimanche l'accès à Tabit, un village du Darfour,[...]

Maroc : Fadila El Gadi, broder avec la tradition

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage[...]

Soudan : Omer Asim, architecte minimaliste

Entre les fashion weeks africaines, l'exportation des tissus et les défilés en Occident, le stylisme africain est en plein essor. Portraits de créateurs locaux qui revendiquent leur héritage hors[...]

Soudan : un homme abat deux gardes du palais présidentiel à Khartoum

Deux gardes soudanais ont été tués samedi à Khartoum par un homme qui essayait de pénétrer dans le palais présidentiel et qui a ensuite été abattu, a indiqué[...]

Soudan : Omar el-Béchir candidat à sa réélection en 2015

Le président soudanais Omar el-Béchir est candidat à sa réélection pour la présidentielle prévue pour avril 2015. Il a été réélu mardi chef du Parti du[...]

Cinquante nuances de gouvernance, selon l'indice Mo Ibrahim

La Fondation Mo Ibrahim, qui a passé au crible 52 pays africains, peint un tableau contrasté qui invite à la vigilance. Oui, le continent fait des progrès indéniables. Mais, même[...]

Soudan, Qatar, Turquie... : qui arme les islamistes libyens ?

Le gouvernement libyen soupçonne le Soudan de faciliter le transport des armes fournies par le Qatar aux milices islamistes. La Turquie serait aussi un allié de poids de ces dernières.[...]

Immigration : mort à crédit en Méditerranée

Ils paient des passeurs sans scrupule à prix d'or pour traverser la Méditerranée. Cette année, trois mille migrants ont perdu la vie dans ce voyage. Un commerce lucratif et un drame humain face[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers