Extension Factory Builder
30/06/2012 à 15:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mohamed Morsi a prêté serment samedi 30 juin. Mohamed Morsi a prêté serment samedi 30 juin. © AFP

L'islamiste Mohamed Morsi est devenu samedi le cinquième président de la république d'Egypte et le premier à avoir été librement élu après avoir prêté serment devant la Haute Cour constitutionnelle, succédant ainsi à Hosni Moubarak, renversé par une révolte en 2011.

"Je jure par Dieu tout-puissant de préserver le système républicain, de respecter la Constitution et la loi, de protéger entièrement les intérêts du peuple", a déclaré M. Morsi. "Aujourd'hui, le peuple égyptien a posé les bases d'une vie nouvelle, d'une liberté totale, d'une vraie démocratie", a-t-il ajouté dans un bref discours.

La cérémonie d'investiture, prévue pour 11H00 locales (09H00 GMT) avait commencé avec près de deux heures de retard. La procédure de prestation de serment avait fait l'objet d'un bras de fer entre les militaires au pouvoir et les Frères musulmans, la junte estimant que M. Morsi devait être investi devant la Cour constitutionnelle, les islamistes insistant pour qu'il le soit devant le Parlement, officiellement dissous mais selon eux toujours légitime.

"Aujourd'hui voit la naissance de la deuxième république"

Le président a finalement cédé mais avait défié l'armée vendredi en prêtant symboliquement serment devant des dizaines de milliers de personnes à Tahrir, "la place de la liberté et de la révolution" selon ses propres termes. "Aujourd'hui voit la naissance de la deuxième république", a déclaré le magistrat Maher Serri, membre de la Cour, au début de la cérémonie d'investiture.

Le président de la Cour, Farouq Soltane, a de son côté souhaité du succès au président dans sa "difficile mission". M. Morsi a battu le dernier Premier ministre de Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq, lors de la première présidentielle après la révolte, dont le second tour s'est tenu les 16 et 17 juin. Il a obtenu 51,73% des voix.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : un officier de police tué par une bombe au Caire

Égypte : un officier de police tué par une bombe au Caire

Un officier de police égyptien a été tué vendredi soir par l'explosion d'une bombe au Caire, a-t-on appris de source sécuritaire officielle.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johanesburg en passant par Kumasi au Ghana, "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Deux bombes ont explosé mardi au Caire. Cinq personnes, dont au moins deux policiers, ont été blessées.[...]

La danse orientale, à corps perdus

Tantôt vénérée tantôt méprisée, la danse orientale peine aujourd'hui à se produire sur les scènes du monde arabe. Retour sur un art populaire à la[...]

Égypte : une bombe explose au Caire, trois blessés dont deux policiers

L'explosion d'une bombe posée entre deux voitures, près d'un point sécurité dans le centre du Caire, a blessé deux policiers et un civil, selon des sources au sein des services de secours et[...]

La présidentielle égyptienne sera supervisée par l'Union européenne

L'Union européenne va, pour la première fois, superviser l'élection présidentielle prévue fin mai en Égypte. L'ex-homme fort de l'armée, Abdel Fattah al-Sissi, en est le grand[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

Égypte : dans les mâchoires d'Al-Qaïda

Quasi démilitarisé par l'accord de paix israélo-égyptien de 1979, le Sinaï est devenu le sanctuaire d'une demi-douzaine de groupes jihadistes dont les attentats vont se multipliant.[...]

Égypte : trois figures de la révolte de 2011 condamnées à de la prison ferme

Les peines de trois ans de prison ferme infligées à trois figures de la révolte de 2011 contre Hosni Moubarak ont été confirmées, lundi, par un tribunal égyptien. Ce dernier a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers