Extension Factory Builder
24/06/2012 à 10:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président gabonais Ali Bongo lors du New York Forum Africa, le 10 juin 2012 à Libreville. Le président gabonais Ali Bongo lors du New York Forum Africa, le 10 juin 2012 à Libreville. © AFP

L'opposition gabonaise a menacé samedi de boycotter les élections locales de 2013 si elle n'obtenait pas une application plus large de la biométrie, au cours d'une conférence de presse qui a rassemblé toute ses composantes.

L'opposition demande que le projet d'introduction de la biométrie dans le processus électoral ne concerne pas uniquement l'enrôlement lors de la création de la liste électorale, mais aussi un processus d'authentification de chaque électeur lors du vote.

"Nous déclinons notre responsabilité sur les conséquence à venir si le pouvoir persiste dans son refus de prévoir l'authentification des électeurs dans les bureaux de vote", a affirmé Louis Gaston Mayila, président de l'Union pour la nouvelle république (UPNR) et ancien ministre de l'Intérieur.

M. Mayila a souligné que l'opposition ne participerait pas à la commission technique mise en place par le ministère de l'Intérieur tant que cette disposition ne serait pas mise en oeuvre. "On nous demande de nous marier avec une femme qui serait couverte de la tête aux pieds. On nous dit +mariez-vous, vous la verrez une fois rentré à la maison, une fois le mariage terminé+", a-t-il ironisé.

"Nous ne voulons pas être une simple caution", a affirmé de son côté Richard Moulomba, une figure de l'opposition. Il a soulevé d'autres problèmes à régler, comme l'achat de voix ou l'accès par le seul gouvernement au fichier électoral biométrique informatisé. "C'est comme si vous laissiez un mouton dans une cage avec une panthère", a-t-il dit.

"Les dés sont déjà pipés"

Le président de l'Union nationale (UN, dissoute par les autorités en 2011), Zacharie Myboto, a lancé: "Si toutes les conditions ne sont pas réunies, ne nous demandez pas d'aller aux élections alors que les dés sont déjà pipés".

Le ministre de l'Intérieur Jean-François Ndongou avait assuré début juin: "le recours à la biométrie participe à la quête permanente d'élections justes et transparentes (...) et vise à la consolidation de l'Etat de droit".

Depuis 1990, les résultats des élections sont systématiquement contestés par l'opposition. Une partie de l'opposition, qui réclamait la biométrie, a boycotté les législatives de décembre 2011 qui ont vu une écrasante victoire de la majorité présidentielle.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Gabon

La première vraie polémique de la CAN 2015

La première vraie polémique de la CAN 2015

Pour le sélectionneur du Gabon, Jorge Costa, le penalty accordée à la Guinée équatoriale était "imaginaire". "C'est une erreur arbitrale qui nous a coûté le mat[...]

C'est la CAN des surprises, le Congo et la Guinée équatoriale en quarts !

Le Congo, tombeur du Burkina Faso (2-1), et la Guinée équatoriale, vainqueur du Gabon (2-0), sont tous les deux qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2015 dans le groupe A. Les Diables rouges terminent[...]

CAN 2015 : Le Congo, quel exploit !

Le Congo, vainqueur du Gabon (1-0) dans le groupe A, s'est offert son premier succès en phase finale de la CAN depuis 1974 ! Pour en arriver là, les hommes de Claude Leroy, qui s'impose de plus en plus comme un[...]

Gabon : André Mba Obame ne répond plus

Exilé à Niamey, physiquement diminué, le "frère ennemi" d'Ali Bongo Ondimba se mure dans le silence, laissant l'opposition orpheline ou presque. À moins de deux ans de[...]

Pierre-Emerick Aubameyang met le Gabon en orbite

L'attaquant gabonais a brillé samedi en offrant au Gabon sa première victoire lors de cette CAN 2015 face au Burkina Faso (2-0).[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Cinq pays africains diffuseront le "numéro des survivants" de Charlie Hebdo

Le Gabon, la RD Congo et la Côte d'Ivoire, mais aussi le Bénin et le Burkina diffuseront des exemplaires du nouveau numéro de "Charlie Hebdo", dont la une représentant une caricature du[...]

Gabon : le domicile de l'opposant Jean Ping attaqué par 200 jeunes

Le domicile à Libreville de Jean Ping, l'un des principaux opposants gabonais, a été attaqué lundi par une bande de plus de 200 jeunes.[...]

Football : tous les records de l'histoire de la CAN en un coup d'oeil

À l'occasion de la 30e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2015), qui se déroule du 17 janvier au 8 février en Guinée équatoriale, "Jeune Afrique" vous propose de[...]

Gabon Télécom va absorber Moov

 Libreville a donné son accord à la fusion des filiales gabonaises de Maroc Télécom et Etisalat, a appris "Jeune Afrique". Le pays cherche également à mettre en vente une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120624101020 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120624101020 from 172.16.0.100