Extension Factory Builder
10/06/2012 à 16:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des sauveteurs sont sur les lieux de l'accident d'un hélicoptère le 10 juin 2012. Des sauveteurs sont sur les lieux de l'accident d'un hélicoptère le 10 juin 2012. © AFP

Le ministre kényan de la Sécurité intérieure, George Saitoti, candidat à l'élection présidentielle et important responsable dans la lutte contre les islamistes somaliens, a été tué dimanche près de Nairobi dans l'accident, aux causes encore indéterminées, de son hélicoptère avec cinq autres personnes à bord.

"Nous avons malheureusement perdu M. Saitoti et le ministre délégué (à la sécurité intérieure) Orwa Ojode", a déclaré à la presse le vice-président kényan Kalonzo Musyoka, arrivé sur les lieux de l'accident, dans une forêt près de Nairobi. Parmi les victimes se trouvent également les pilote et co-pilote de l'appareil -- dont une femme -- et les deux gardes du corps des responsables gouvernementaux, a ajouté M. Musyoka.

Le vice-président kényan n'a fait aucun commentaire sur la cause possible de l'accident de l'appareil, un hélicoptère de police muni de petites ailes fixes de la société Eurocopter. Cet appareil s'est écrasé à 08h30 locales (05h30 GMT) dans la forêt de Kibiku, dans les collines de Ngong proches de Nairobi, peu après avoir décollé de l'aéroport Wilson à Nairobi à destination de l'ouest du Kenya pour assister à une célébration religieuse.

Le Kenya a subi ces derniers mois une série d'attentats, attribués systématiquement par le gouvernement aux islamistes somaliens shebab, et en tant que ministre de la Sécurité intérieure, M. Saitoti était impliqué dans les mesures de sécurité prises à l'encontre de ces derniers. Mais rien à ce stade ne permet d'accréditer la thèse d'un attentat plutôt que celle d'un accident. L'armée kényane est entrée en octobre dernier en Somalie, où elle mène depuis, conjointement aux forces militaires d'autres puissances régionales, des opérations pour déloger les islamistes shebab de leurs bastions du sud et du centre de ce pays livré à la guerre civile depuis plus de 20 ans;

Brusque chute de l'appareil

"J'ai vu un appareil voler très bas, il est descendu soudainement et nous avons entendu une forte explosion, puis le feu s'est déclaré quand il a touché le sol", a rapporté à l'AFP un témoin, Ole Tolei, un fermier des environs de cette zone rurale. "L'appareil a fait du sur-place, et on a eu l'impression qu'il faisait demi-tour, et alors il est descendu", a témoigné un autre habitant, Henry Lelei. Après l'accident, "nous nous sommes précipité sur place et il y avait une femme qui pleurait. Elle n'était pas brûlée, mais nous ne pouvions pas nous approcher car le feu était trop fort. Quand l'incendie s'est propagé nous avons dû nous enfuir", a-t-il poursuivi.

"Le gouvernement va s'assurer qu'une enquête poussée soit menée. Nous ferons d'autres déclarations ultérieurement", a déclaré le Premier ministre Raila Odinga, qui s'est également rendu sur place. Les corps des occupants de l'appareil ont été brûlés au point d'empêcher toute identification immédiate, ont rapporté des officiers de police sur place. Un journaliste de l'AFP présent sur les lieux a vu les corps calcinés des six personnes sortis des décombres de l'appareil, dont les débris étaient dispersés sur plusieurs dizaines de mètres dans une zone forestière. La police a établi un cordon de sécurité pour tenter d'empêcher une foule de centaines de badauds d'approcher des lieux de l'accident.

Plusieurs fois ministres depuis 1983

George Saitoti était ministre de la Sécurité intérieure depuis la réélection de l'actuel président Mwai Kibaki en 2008. Il avait annoncé son intention de se présenter à la prochaine élection présidentielle, prévue en principe en mars 2013. Il avait été ministre des Finances dès 1983, puis vice-président du Kenya à partir de 1989, avant d'être limogé en 2002 par le président de l'époque Daniel Arap Moi, après s'être opposé au choix de ce dernier de soutenir Uhuru Kenyatta pour lui succéder à la tête de l'Etat.

M. Saitoti avait alors rejoint le camp de l'opposant de l'époque Mwai Kibaki, et avait occupé d'abord le poste de ministre de l'Education après l'élection de ce dernier en 2002.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Kenya

Religion : béatification d'Irene Stefani, 'mère pitié' vénérée au Kenya

Religion : béatification d'Irene Stefani, "mère pitié" vénérée au Kenya

Des dizaines de milliers de catholiques se sont réunis samedi à Nyeri, à 150 kilomètres au nord de la capitale kényane Nairobi, pour la cérémonie de béatification de la relig[...]

Burundi : Nkurunziza fait le ménage, Kenyatta appelle au report des élections

Au lendemain du putsch manqué contre lui, le président burundais a annoncé lundi un remaniement qui a notamment balayé les ministres de la Défense et des Affaires étrangères. De[...]

Perpétuité pour un lieutenant de Ben Laden lié aux attentats de 1998 à Nairobi et Dar es-Salaam

Khalid al-Fawwaz a été condamné à la réclusion à perpétuité, en lien avec les attentats meurtriers contre deux ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie en[...]

États-Unis : Ce qu'il faut savoir de la visite de John Kerry au Kenya

La première visite de John Kerry vise à réchauffer les relations entre le Kenya et les États-Unis avant la visite de Barack Obama en juillet prochain.   [...]

Santé : le savon de virginité, plebiscité mais dangereux

Il ne coûte pas cher et promet de resserrer les muqueuses grâce à ses vertus astringentes. Mais les médecins contestent l'efficacité du "savon de virginité" et[...]

Airtel Trace Music Star : la star Akon adoube Mayunga, un jeune prodige tanzanien

Les chaînes musicales de Trace ont diffusé le 18 avril la finale d'Airtel Trace Music Star. Un concours étalé sur six mois à l'issue duquel le jury présidé par la star[...]

Terrorisme : les tueurs de l'attaque de Garissa étaient-ils tous kényans ?

Et si le commando islamiste qui a attaqué le 2 avril l'université kényane de Garissa, faisant 148 morts dont 142 étudiants, était uniquement composé de Kényans ? C'est en tout cas[...]

Kenya : pendant l'attaque de Garissa, l'avion du commando d'intervention transportait la famille d'un chef de la police

Sept heures. C'est le temps qu'il aura fallu à la police pour arriver sur les lieux de l'attaque de Garissa. La polémique est d'autant plus forte au Kenya que le chef de la brigade aérienne a reconnu mardi[...]

Attaque de Garissa : les Somalis du Kenya dans la crainte de représailles

Montrée du doigt à chaque attentat commis par les Shebab, la communauté somalie du Kenya craint de nouvelles représailles après l'attaque de Garissa. Reportage dans le quartier d'Eastleigh,[...]

Kenya : les violeurs de "Liz" condamnés à 15 ans de prison

L'avocate de "Liz", la jeune adolescente violée, battue et laissée pour morte dans une fosse septique en juin 2013, a annoncé lundi que trois des six bourreaux de la victime ont été[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers