Extension Factory Builder
03/06/2012 à 11:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Epave de l'avion qui s'est écrasé aux abords de l'aéroport d'Accra, au Ghana, le 2 juin 2012. Epave de l'avion qui s'est écrasé aux abords de l'aéroport d'Accra, au Ghana, le 2 juin 2012. © Adadevoh David/AFP

Un avion cargo nigérian a manqué la piste à l'atterrissage samedi soir à Accra, au Ghana, percutant un minibus et tuant dix occupants du véhicule, ont déclaré des responsables aéroportuaire et militaire.

Les quatre membres de l'équipage, dont les deux pilotes du Boeing 727 de la compagnie Allied Air en provenance de Lagos, ont survécu et ont été transportés à la clinique de l'aéroport de la capitale ghanéenne, selon le responsable aéroportuaire.

"Le vol DHV 111, un avion cargo, effectuant la liaison de Lagos à Accra, a manqué la piste à l'atterrissage samedi 2 juin à 19H10", précise un communiqué de l'aéroport.

"L'appareil s'est écrasé près du stade Elwak sur un minibus, tuant dix personnes", ajoute le texte. Ce chiffre a été confirmé par un militaire de haut rang.

Un témoin, Kofi Anor, a déclaré: "j'avais fini mon travail et je revenais chez moi sous la pluie lorsque j'ai vu l'avion tomber sur le minibus Benz et écraser mortellement les passagers se trouvant à l'intérieur".

Pas d'habitations touchées

L'épave de l'appareil, dont la queue et les ailes se sont détachées, était visible près de l'aéroport, à côté des restes du minibus, a constaté un correspondant de l'AFP.

Les services de secours, la police et les pompiers arrivés sur les lieux de l'accident en ont aussitôt bouclé les accès. L'appareil s'est écrasé à l'extérieur de l'aéroport à proximité d'une base militaire et du stade mais n'a apparemment pas touché d'habitations.

Les gestionnaires de l'aéroport de la capitale du Ghana ont déclaré que les opérations se poursuivaient normalement en dépit de l'accident.

Aucune catastrophe aérienne n'a été enregistrée ces dernières années au Ghana, un pays d'Afrique de l'Ouest de 24 millions d'habitants.

Le chef de l'agence ghanéenne de la gestion des catastrophes nationales, Kofi Kportufe, a déclaré qu'"il s'agissait d'une journée triste pour le Ghana car des concitoyens sont morts dans l'accident."

Pas de catastrophe depuis des années

"Mais nous sommes reconnaissants à l'armée, aux pompiers pour leur réaction rapide qui a évité une plus ample catastrophe", a-t-il dit. Les corps des victimes ont été transportées à la morgue d'un hopital militaire proche où une foule, dont des personnes en pleurs, s'est rassemblée pour identifier les morts, a constaté un reporter de l'AFP.

Le vice-président du Ghana John Dramani Mahama a promis une enquête approfondie. "Il ne faut pas tirer de conclusions prématurées", a-t-il dit avant de se rendre sur les lieux.

"Nous devons permettre à l'enquête de déterminer la véritable cause de l'accident. Mais je peux assurer les Ghanéens que la situation est sous controle", a-t-il dit.

Un interlocuteur joint sur une liste de numéros d'Allied Air dans la ville pétrolière nigériane de Port Harcourt a déclaré qu'il s'agissait d'une compagnie nigériane mais aucun responsable au bureau de Lagos n'a fait de commentaire sur l'accident et d'autres appels à des numéros de la société n'ont pas reçu de réponse.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Ghana

Quand les marchés des capitales africaines partent en fumée

Quand les marchés des capitales africaines partent en fumée

Le marché du Mont-Bouët, à Libreville, a été détruit par les flammes dans la nuit de lundi à mardi. Ces dernières années, des incendies spectaculaires ont ravagé [...]

Standard & Poor's dégrade la note du Ghana

 L'agence Standard & Poor's vient de dégrader la note du Ghana, la passant de "B" à "B-", avec des perspectives stables. En cause : la détérioration de l'état des[...]

Le groupe Mabrouk s'installe au Ghana

 Le groupe Mabrouk et ses associés ont lancé une plateforme commune afin d'ouvrir plus d'une dizaine de supermarchés au Ghana.[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

Cartier women's initiative awards 2014 : quatre Africaines parmi les finalistes

 Elles se nomment Winnifred Selby, Amy de Castro, Achenyo Idachaba et Mariam Hazem. Originaires du Ghana, de l'Afrique du Sud, du Nigéria et de l'Égypte, se sont les finalistes africaines du prix Cartier Women's[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Ebola : les 10 pays africains les plus exposés à l'arrivée d'un malade sur leur sol

Des chercheurs américains ont tenté de recenser les pays les plus exposés à l’arrivée d’un malade atteint d’Ebola sur leur sol. Sans céder à la panique, certains[...]

L'eldorado européen de la prostitution africaine

Des filières de prostitution structurées se sont mises en place entre l'Afrique et l'Europe. Lorsqu'elles ne tombent pas aux mains des mafieux, ces femmes développent un business florissant.[...]

Frontière maritime : Abidjan demande à son tour un arbitrage international

La côte d'Ivoire a décidé , "à son tour", de porter plainte devant un tribunal international, après "la décision unilatérale" du Ghana, de saisir cette même[...]

Afrique de l'Ouest : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les dirigeants africains ont-ils pris suffisamment tôt la mesure du danger que représentait le virus Ebola ? Pour tenter de répondre à cette question, nous avons répertorié les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers