Extension Factory Builder
03/06/2012 à 10:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président guinéen Alpha Condé le 27 janvier 2012 au forum de Davos. Le président guinéen Alpha Condé le 27 janvier 2012 au forum de Davos. © Eric Piermont/AFP/Archives

Le président guinéen Alpha Condé a annoncé samedi à Conakry qu'il allait prochainement faire le ménage dans plusieurs services publics, après la révélation récente d'une tentative avortée de malversations financières dans un ministère.

"La semaine prochaine, je vais balayer beaucoup de cadres (des) Finances, du Budget, de la Banque centrale et de la Fonction publique", a déclaré le président Condé lors d'une rencontre avec des partisans au siège du Conseil national de transition (CNT, faisant office de Parlement).

"Tous les cadres coupables de vol seront non seulement radiés, mais poursuivis et sévèrement condamnés", a-t-il dit.
Le 28 mai, le ministre guinéen de l'Economie et des Finances, Kerfala Yansané, a révélé une tentative de détournement de plus de 13,6 milliards de francs guinéens (plus de 1,5 million d'euros) par des fonctionnaires qui ont imité sa signature alors qu'il était en déplacement à l'étranger.

D'après M. Yansané, le projet de fraude a été découvert lorsque l'inspection générale des Finances et la Direction nationale du Trésor ont remarqué l'imitation grossière de sa signature sur des ordres de paiement en date du 18 mai et qui n'étaient pas enregistrés dans les registres publics. Une dizaine de suspects ont été interpellés depuis dans le cadre de l'enquête sur cette affaire, selon lui.

Faux et usage de faux

"Comment peut-on imiter la signature du ministre des Finances pour aller sortir 13 milliards (de francs guinéens) à la banque centrale ?", a lancé Alpha Condé, élu en novembre 2010 et qui a pris ses fonctions un mois plus tard.

"Alors, la mafia organisée à la Banque centrale, aux Finances, au Trésor et à la Fonction publique, on va (lui) couper la tête la semaine prochaine" et aussi "nettoyer profondément la Fonction publique en coupant la tête de tous les fonctionnaires véreux", a-t-il ajouté.

"Nous allons aussi surveiller la gestion de tous les ministres, et tout ministre dont la gestion sera contraire à notre idéal partira du gouvernement", a-t-il assuré.

Avant son élection, la Guinée a été dirigée pendant plus de 50 ans par des régimes dictatoriaux n'étant soumis à aucun contrôle dans la gestion des deniers publics ou des contrats concernant l'exploitation de ses immenses richesses minières. Le pays est régulièrement classé parmi les plus corrompus en Afrique et dans le monde.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Ebola : 20 000 cas en novembre si la situation reste identique

Ebola : 20 000 cas en novembre si la situation reste identique

Dans une étude publiée par le "New England Journal of Medicine", l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti le 23 septembre que plus de 20 000 personnes seront infectées par le virus E[...]

Ebola : le bilan s'alourdit à près de 2 800 morts en Afrique de l'Ouest

Selon un dernier bilan daté du 18 septembre et publié lundi par de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'épidémie d'Ebola a déjà fait 2 793 morts en Afrique de l'Ouest, sur 5[...]

Moussa Dadis Camara sur le grill

L'enquête sur le massacre du 28 septembre 2009 au stade de Conakry reprend. Des magistrats guinéens devraient prochainement interroger à nouveau, à Ouagadougou, l'ancien chef de la junte Moussa Dadis[...]

Guinée : huit membres d'une équipe de sensibilisation à Ebola tués dans le Sud

Les corps de huit personnes ont été retrouvés jeudi dans la région de N'Zérékoré (sud de la Guinée). Ils étaient tous membres d'une mission de sensibilisation au[...]

Ebola : l'OMS dénonce le marché noir du "sang de survivants"

Dans la lutte contre le virus Ebola, qui a déjà fait 2 630 morts, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la recherche d'un sérum a provoqué des effets pervers.[...]

Ebola : le Sierra Leone va confiner sa population pendant trois jours

Le Sierra Leone s'apprête à lancer une opération géante de porte-à-porte à destination de ses six millions d'habitants. La population est invitée, à partir de jeudi soir,[...]

Ebola : la mobilisation internationale suscite l'espoir en Afrique de l'Ouest

Les pays ouest-africains les plus touchés par Ebola espèrent un tournant grâce à l'aide militaire promise mardi par les États-Unis. Autre motif d'espoir : l'examen, ce jeudi, par le Conseil de[...]

Ebola : la Banque mondiale craint "les conséquences économiques catastrophiques de la peur"

Pour la banque mondiale, plus que le coût direct de l'épidémie (mortalité, morbidité, soins de santé, pertes des jours de travail), le véritable danger réside dans la[...]

Ebola : le plan d'Obama en six questions

Barack Obama a annoncé mardi soir le déploiement de 3 000 militaires américains en Afrique de l'Ouest pour lutter contre la propagation d'Ebola. Point par point, voici ce que prévoit Washington pour[...]

Ebola : il faut un milliard de dollars pour lutter contre l'épidémie, selon l'ONU

À l'issue d'une réunion à huis-clos à Genève, mardi, le Dr David Nabarro, coordonnateur de l'ONU contre l'épidémie d'Ebola, a indiqué que les Nations unies avaient besoin[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces