Extension Factory Builder
03/06/2012 à 10:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président guinéen Alpha Condé le 27 janvier 2012 au forum de Davos. Le président guinéen Alpha Condé le 27 janvier 2012 au forum de Davos. © Eric Piermont/AFP/Archives

Le président guinéen Alpha Condé a annoncé samedi à Conakry qu'il allait prochainement faire le ménage dans plusieurs services publics, après la révélation récente d'une tentative avortée de malversations financières dans un ministère.

"La semaine prochaine, je vais balayer beaucoup de cadres (des) Finances, du Budget, de la Banque centrale et de la Fonction publique", a déclaré le président Condé lors d'une rencontre avec des partisans au siège du Conseil national de transition (CNT, faisant office de Parlement).

"Tous les cadres coupables de vol seront non seulement radiés, mais poursuivis et sévèrement condamnés", a-t-il dit.
Le 28 mai, le ministre guinéen de l'Economie et des Finances, Kerfala Yansané, a révélé une tentative de détournement de plus de 13,6 milliards de francs guinéens (plus de 1,5 million d'euros) par des fonctionnaires qui ont imité sa signature alors qu'il était en déplacement à l'étranger.

D'après M. Yansané, le projet de fraude a été découvert lorsque l'inspection générale des Finances et la Direction nationale du Trésor ont remarqué l'imitation grossière de sa signature sur des ordres de paiement en date du 18 mai et qui n'étaient pas enregistrés dans les registres publics. Une dizaine de suspects ont été interpellés depuis dans le cadre de l'enquête sur cette affaire, selon lui.

Faux et usage de faux

"Comment peut-on imiter la signature du ministre des Finances pour aller sortir 13 milliards (de francs guinéens) à la banque centrale ?", a lancé Alpha Condé, élu en novembre 2010 et qui a pris ses fonctions un mois plus tard.

"Alors, la mafia organisée à la Banque centrale, aux Finances, au Trésor et à la Fonction publique, on va (lui) couper la tête la semaine prochaine" et aussi "nettoyer profondément la Fonction publique en coupant la tête de tous les fonctionnaires véreux", a-t-il ajouté.

"Nous allons aussi surveiller la gestion de tous les ministres, et tout ministre dont la gestion sera contraire à notre idéal partira du gouvernement", a-t-il assuré.

Avant son élection, la Guinée a été dirigée pendant plus de 50 ans par des régimes dictatoriaux n'étant soumis à aucun contrôle dans la gestion des deniers publics ou des contrats concernant l'exploitation de ses immenses richesses minières. Le pays est régulièrement classé parmi les plus corrompus en Afrique et dans le monde.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Sam Pa, très sulfureux intermédiaire

Sam Pa, très sulfureux intermédiaire

Depuis dix ans, le nom de ce businessman - et ancien espion chinois ? - apparaît dans de nombreux contrats miniers passés entre Pékin et l'Afrique. Son parcours sinueux commence en Angola pend[...]

Guinée : BNP seul maître à bord dans sa filiale

La Guinée et le Gabon étaient les derniers pays dans lesquels BNP Paribas ne détenait pas la majorité dans sa filiale locale. Ce ne sera bientôt plus le cas à Conakry.[...]

Ebola : 165 personnels cubains en Sierra Leone, Obama supervise la stratégie américaine

La mobilisation internationale contre Ebola a reçu vendredi un renfort de taille, Cuba annonçant l'envoi de 165 médecins et infirmiers en Sierra Leone, un déploiement encore loin de remédier[...]

Ebola : des mots et des maux

La lutte contre Ebola, c'est aussi un enjeu de communication. Pour les chefs d'État et de gouvernement. Pour les ONG. Et pour les compagnies aériennes.[...]

Ebola a fait 37 morts en RDC

Distincte de celle qui frappe l'Afrique de l'Ouest, l'épidémie d'Ebola progresse dans le nord-ouest de la RDC. Le dernier bilan fait état de 37 décès. En Guinée, les autorités[...]

Taiye Selasi : "Partir, c'est chercher le lieu propice à la réalisation d'un rêve"

Dans un premier roman symphonique, Le Ravissement des innocents, l'écrivaine ghanéo-nigériane, Taiye Selasi, qui partage sa vie entre trois continents, évoque le destin de ces[...]

Ebola : la peur, c'est contagieux

Les mesures de quarantaine, discriminatoires à l'égard des pays touchés, sont-elles excessives ? L'Organisation mondiale de la santé a-t-elle sous-estimé l'ampleur de la menace ? Pendant[...]

Ebola : l'UA appelle à une levée des interdictions de voyager

L’Union africaine, qui s’est réunie lundi à Addis Abeba pour définir une stratégie de lutte contre l’épidémie d’Ebola qui sévit actuellement en Afrique de[...]

Ebola : le cri d'alarme de onze grands patrons africains

Onze dirigeants d'entreprises internationales installées en Afrique de l'Ouest en appellent à la communauté internationale, souhaitant un effort global plus important et mieux coordonné et une[...]

Ebola : l'Union africaine se réunit en urgence à Addis-Abeba

Réuni en urgence lundi à Addis-Abeba, le Conseil exécutif de l'Union africaine (UA) doit notamment aborder l'utilité des mesures de suspensions de vols et de fermetures de frontières à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex