Extension Factory Builder
03/06/2012 à 10:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président guinéen Alpha Condé le 27 janvier 2012 au forum de Davos. Le président guinéen Alpha Condé le 27 janvier 2012 au forum de Davos. © Eric Piermont/AFP/Archives

Le président guinéen Alpha Condé a annoncé samedi à Conakry qu'il allait prochainement faire le ménage dans plusieurs services publics, après la révélation récente d'une tentative avortée de malversations financières dans un ministère.

"La semaine prochaine, je vais balayer beaucoup de cadres (des) Finances, du Budget, de la Banque centrale et de la Fonction publique", a déclaré le président Condé lors d'une rencontre avec des partisans au siège du Conseil national de transition (CNT, faisant office de Parlement).

"Tous les cadres coupables de vol seront non seulement radiés, mais poursuivis et sévèrement condamnés", a-t-il dit.
Le 28 mai, le ministre guinéen de l'Economie et des Finances, Kerfala Yansané, a révélé une tentative de détournement de plus de 13,6 milliards de francs guinéens (plus de 1,5 million d'euros) par des fonctionnaires qui ont imité sa signature alors qu'il était en déplacement à l'étranger.

D'après M. Yansané, le projet de fraude a été découvert lorsque l'inspection générale des Finances et la Direction nationale du Trésor ont remarqué l'imitation grossière de sa signature sur des ordres de paiement en date du 18 mai et qui n'étaient pas enregistrés dans les registres publics. Une dizaine de suspects ont été interpellés depuis dans le cadre de l'enquête sur cette affaire, selon lui.

Faux et usage de faux

"Comment peut-on imiter la signature du ministre des Finances pour aller sortir 13 milliards (de francs guinéens) à la banque centrale ?", a lancé Alpha Condé, élu en novembre 2010 et qui a pris ses fonctions un mois plus tard.

"Alors, la mafia organisée à la Banque centrale, aux Finances, au Trésor et à la Fonction publique, on va (lui) couper la tête la semaine prochaine" et aussi "nettoyer profondément la Fonction publique en coupant la tête de tous les fonctionnaires véreux", a-t-il ajouté.

"Nous allons aussi surveiller la gestion de tous les ministres, et tout ministre dont la gestion sera contraire à notre idéal partira du gouvernement", a-t-il assuré.

Avant son élection, la Guinée a été dirigée pendant plus de 50 ans par des régimes dictatoriaux n'étant soumis à aucun contrôle dans la gestion des deniers publics ou des contrats concernant l'exploitation de ses immenses richesses minières. Le pays est régulièrement classé parmi les plus corrompus en Afrique et dans le monde.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Ebola : urgence sanitaire en Guinée, confinement en Sierra Leone

Ebola : urgence sanitaire en Guinée, confinement en Sierra Leone

La Guinée a décrété samedi l'urgence sanitaire dans des zones continuant d'enregistrer des cas d'Ebola pour enrayer la progression du virus, tandis que la Sierra Leone voisine espérait faire[...]

Football : Luis Fernandez sur le point de signer avec la sélection guinéenne ?

Le Français Luis Fernandez pourrait signer son contrat de sélectionneur de la Guinée dans le week-end.  [...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

Ebola : première campagne de vaccination à grande échelle en Guinée

Plus d’un an après le début de l’épidémie d’Ebola, une campagne de vaccination massive a été lancée lundi en Guinée. C'est la première[...]

Guinée : contre les appels à manifester de l'opposition, Alpha Condé prône le dialogue

L'opposition guinéenne rejette pour l'heure l'appel au dialogue du président Alpha Condé. Et conteste le nouveau calendrier électoral fixé par la Commission électorale nationale[...]

CAN 2023 : nuages sur la Guinée

La Coupe du monde 2022 au Qatar se déroulera en fin d’année et la CAN 2023 prévue en Guinée en subira automatiquement les conséquences. D'ordinaire, le tournoi panaficain se tient en[...]

Guinée : les leaders de l'opposition appellent à manifester contre le calendrier électoral

Réunis à Paris, les dirigeants des trois principaux partis d'opposition ont appelé mardi à manifester contre le calendrier électoral établi par le président guinéen, Alpha[...]

Guinée : ouverture d'une série de procès criminels à Nzérékoré

Deux procès se sont ouverts lundi 23 mars à Nzérékoré. Celui des drames de Womey, lors duquel des sensibilisateurs à Ebola avaient été massacrés, et celui des tueries[...]

Guinée : entre l'opposition et le pouvoir, le dialogue est-il rompu ?

La décision de l'opposition de suspendre sa participation aux travaux de l'Assemblée nationale fait notamment suite au choix de la Ceni d'organiser la présidentielle le 11 octobre 2015 et les[...]

Ebola, un an après, au-delà du défi humanitaire, le drame des enfants

Adama Coulibaly est directeur régional de Plan international pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Le Liberia a démarré le décompte des 42 jours sans aucun cas depuis le 5 mars. Si aucun[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120603104502 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120603104502 from 172.16.0.100