Extension Factory Builder
02/06/2012 à 16:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les candidats PS et UMP des circonscriptions 'africaines'. Les candidats PS et UMP des circonscriptions "africaines". © Montage J.A.

Une semaine avant la métropole et la majorité de l'outre-mer, les Français de l'étranger et les Polynésiens sont invités ce week-end à voter pour le premier tour des législatives, un mois après l'élection à l'Elysée de François Hollande.

Une semaine avant la métropole et la majorité des outre-mer, les Français de l'étranger et les Polynésiens sont invités ce week-end à voter pour le premier tour des législatives, un mois après l'élection à l'Elysée de François Hollande. Premiers à voter des quelque 1,1 million d'électeurs expatriés, ceux de la 1ère circonscription (Etats-Unis, Canada) où 18 candidats, dont l'ancien secrétaire d'Etat UMP, Frédéric Lefebvre, se disputent leurs suffrages.

Pour la première fois, les expatriés vont pouvoir élire leurs députés, qui seront au nombre de onze dans la nouvelle Assemblée nationale. Jusqu'à présent, ils n'avaient que des sénateurs pour les représenter spécifiquement au Parlement. Autre innovation, ces électeurs ont pu voter par internet entre le 23 et le 29 mai. Près de 130.000 d'entre eux se sont laissés convaincre de participer à ce premier scrutin numérique organisé en France pour une consultation nationale.

700.000 électeurs avaient renvoyé aux autorités leur adresse e-mail pour voter numériquement, mais compte tenu du fait qu'environ 10% des adresses n'étaient pas valides, ce sont un peu plus de 600.000 électeurs qui pouvaient finalement participer au scrutin par internet. Les résultats de ce vote numérique ne seront connus qu'une fois que l'ensemble des Français de l'étranger auront voté. C'est à ce moment là qu'on pourra tenter d'apprécier s'il a favorisé la participation, en gommant l'obstacle de la distance, d'une population qui a boudé les urnes près de trois fois plus que les autres Français au second tour de la présidentielle : 57,8% d'abstention contre 19,6%.

Les expatriés peuvent voter par internet depuis 2003 pour désigner l'Assemblée des Français de l'étranger, mais c'est la première fois que cet outil est employé pour une élection nationale. Le scrutin par internet (différent du vote avec des machines à voter électroniques, assez courant en France comme à l'étranger) n'est utilisé en Europe pour l'ensemble du corps électoral que par un seul pays, l'Estonie, où un quart des votants (15% des électeurs inscrits) ont voté de cette façon lors d'élections législatives en mars 2011.

Risques de piratage

Aux Etats-Unis, pratiqué par certains états et réclamé par un nombre croissant d'électeurs, il suscite toujours les doutes de beaucoup experts, qui s'inquiètent des risques de piratage. Reste que la majorité des expatriés qui a boudé le vote numérique pourra se rendre dans les 800 bureaux de vote ouverts samedi et dimanche.

Les résultats ne sont pas attendus avant lundi soir. Au total, 178 candidats se disputent les onze nouveaux sièges de députés des Français de l'étranger. La 11e circoncription est la plus étendue. Elle regroupe 50 pays dont la Russie, la Chine, la Nouvelle Zélande et une partie de l'Asie.

Dans toutes ces circonscriptions, Nicolas Sarkozy est arrivé en tête au second tour de la présidentielle (52,3% à 62,91%, selon les zones). Aux Français de l'étranger s'ajoutent les Polynésiens, appelés aux urnes également une semaine avant la métropole et la majorité des outre-mer. Quelque 174.600 polynésiens doivent élire leurs trois députés.

La dispersion des 227 bureaux votes sur une surface équivalente à celle de l'Europe dans l'océan Pacifique, rend les opérations de vote bien complexes à organiser : dans certaines îles, il a fallu ainsi larguer la propagande électorale par avion.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Racisme : Richard Trinquier, un maire en guerre contre les femmes voilées

Racisme : Richard Trinquier, un maire en guerre contre les femmes voilées

Richard Trinquier, élu UMP de l'Essonne, n'aime pas trop les musulmans. Son dernier fait d'armes : l'interdiction d'une base de loisirs à deux femmes voilées, début juillet. Un geste qui devrait lui [...]

Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"

Les images radar du contrôle aérien burkinabè révèlent que le MD-83 du vol AH 5017 d'Air Algérie a chuté en quelques minutes après avoir tenté d'éviter un orage.[...]

Christopher Fomunyoh : "Les Africains aspirent à une gouvernance moderne"

Directeur Afrique du National Democratic Institute, basé à Washington, le juriste et politologue camerounais décrypte la vision de l'Afrique selon Obama.[...]

Califat : Al-Baghdadi, un tigre de papier

Le très médiatisé État islamique est-il une nouvelle hydre, plus puissante et terrifiante qu'Al-Qaïda ne l'a jamais été ? Voire ![...]

France : le parquet de Paris dément l'ouverture d'une nouvelle enquête contre Sarkozy

Le procureur de la République du tribunal de grande instance de Paris a démenti mardi l'information du Parisien selon laquelle une enquête préliminaire avait été ouverte contre Nicolas[...]

Gaza : les bombardements israéliens redoublent d'intensité

Les bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza se sont renforcés dans la nuit de lundi à mardi. Les désaccords restent profonds sur les termes d'un accord durable entre Israël[...]

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

La fondation de Michael Bloomberg, l'ancien maire de New York, déjà largement engagée sur le continent, coorganise le premier US-Africa Business Forum qui se tient début août à Washington.[...]

Russie : Poutine, paria en Europe... latin lover en Amérique du Sud

Après le crash du vol MH17 en Ukraine, Vladimir Poutine est en passe de devenir un paria en Europe... mais pas en Amérique du Sud. De La Havane à Brasília, le maître du Kremlin fait[...]

Barack Obama : "Nous devons saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui"

Devant 500 étudiants africains qui participent au programme "Washington Fellowship for Young African Leaders" aux États-Unis, Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique[...]

Milliardaires africains : l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres

La récente étude du Wealth Report sur la multiplication des milliardaires africains et le nouveau rapport du PNUD sur les mauvais résultats du continent en terme de développement humain ne sont pas[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers