Extension Factory Builder
20/05/2012 à 17:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le site Twitter, bloqué au Pakistan. Le site Twitter, bloqué au Pakistan. © AFP

Le Pakistan a bloqué dimanche le réseau social Twitter sur son territoire en raison d'un "concours de caricatures de Mahomet", un contenu jugé "blasphématoire, selon le ministère de la Technologie de l'information. L'islam interdit toute représentation d'un prophète, quel qu'il soit.

La publication de caricatures de Mahomet en 2005 au Danemark et dans d'autres pays européens avait provoqué des manifestations de musulmans en colère à travers le monde. En 2008, un attentat suicide revendiqué par Al-Qaïda pour protester contre ces caricatures, avait fait huit morts devant l'ambassade du Danemark à Islamabad. Le Pakistan avait bloqué Facebook et YouTube à la mi-2010 en raison d'un contenu "blasphématoire" du même genre.

Accord avec Facebook

Alors que Facebook a accepté de prendre en compte les préoccupations pakistanaises concernant ce concours, Twitter a refusé jusqu'à présent de se plier à ses demandes, selon le quotidien "Dawn". "Les responsables du ministère s'efforcent toujours de les amener à accepter, et dès qu'ils auront retiré ce matériel, le site sera débloqué", a déclaré l'Autorité des télécommunications du Pakistan.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Tunisie : révolution dans la révolution

Quatre ans après la chute de Ben Ali, le pays a réussi sa transition démocratique. Mais sur le plan économique et social, le peuple s'impatiente. Heureusement, les signaux positifs et, surtout, [...]

Burundi : au 3e jour de manifestations, le pouvoir de Nkurunziza parle d'"insurrection"

Au troisième jour des manifestations anti-3e mandat de Nkurunziza à Bujumbura, la situation demeure tendue ce mercredi dans la capitale burundaise où des heurts ont été signalés entre des [...]

Daesh égorge cinq journalistes en Libye

Les corps de cinq journalistes libyens et égyptien ont été retrouvés égorgés à l'est de Benghazi, a annoncé lundi un responsable militaire du pays.[...]

Veolia prend en main Électricité de Guinée

Le contrat de gestion de la société publique Électricité de Guinée (EDG) doit être signé dans les prochaines semaines par Veolia.[...]

Libye : trois migrants "livrés" à Daesh

Trois clandestins, contraints de partir d'Israël l'an passé pour éviter la prison, font partie du groupe de vingt-huit chrétiens d'Éthiopie assassinés par Daesh - notamment par d&eac[...]

Rapprochement en cours entre la Côte d'Ivoire et l'Égypte

Snobée par certains poids lourds du continent, tels que l'Afrique du Sud et l'Angola, la Côte d'Ivoire a désormais les yeux tournés vers la République arabe d'Égypte, dont elle esp&[...]

France - Rwanda : beaucoup de bruit pour rien ?

Trois semaines après la décision symbolique de la présidence de la République française de déclassifier une partie de ses archives sur le Rwanda entre 1990 et 1995, l'exa[...]

Immigration : l'auteure franco-sénégalaise Fatou Diome dénonce "l'hypocrisie" de l'Union européenne

Invitée vendredi sur le plateau de la chaîne de télévision publique France2, Fatou Diome, femme de lettres franco-sénégalaise, a livré un puissant réquisitoire contre les poli[...]

Lettre à mon frère sud-africain

Akere Muna est avocat camerounais, militant de la lutte pour les droits de l'homme.[...]

États-Unis : état d'urgence et couvre-feu déclarés à Baltimore

Quelques heures après l'instauration de l'état d'urgence à Baltimore par le gouverneur du Maryland, Lary Hogan, la maire a décrété lundi soir un "couvre-feu général"[...]

Mali : le Gatia prend le contrôle de Ménaka

Le Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia) - proche du pouvoir malien - a pris lundi le contrôle de Ménaka, dans le nord du Mali, selon l'AFP. Une localité jusqu'ici partiellement entr[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120520171311 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120520171311 from 172.16.0.100