Extension Factory Builder
13/05/2012 à 10:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La Cedeao estime que le président intérimaire malien Dioncounda Traoré doit garder son poste. La Cedeao estime que le président intérimaire malien Dioncounda Traoré doit garder son poste. © AFP

Les deux médiateurs ouest-africains présents à Bamako depuis mardi pour tenter de trouver une issue à la crise malienne, ont quitté samedi la capitale sans accord avec l'ex-junte sur le nom du prochain chef de la transition, a appris l'AFP auprès de l'un d'eux.

Les deux médiateurs ouest-africains présents à Bamako depuis mardi pour tenter de trouver une issue à la crise malienne, ont quitté samedi la capitale sans accord avec l'ex-junte sur le nom du prochain chef de la transition, a appris l'AFP auprès de l'un d'eux.

"Nous n'avons pas pu trouver pour le moment un accord. A notre entendement, selon la Constitution malienne, à partir du moment où après les 40 jours d'intérim on ne pourra pas tenir les élections, c'est (l'actuel président intérimaire) Dioncounda Traoré qui devrait poursuivre la tâche", a déclaré avant de partir le ministre ivoirien de l'Intégration africaine Adama Bictogo, émissaire de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cedeao).

L'ex-junte "n'est pas d'accord. Je tiens à préciser que la Cédéao n'a pas de candidat. Nous nous en tenons à la Constitution malienne", a ajouté M. Bictogo, venu à Bamako avec le ministre burkinabè des Affaires étrangères Djibril Bassolé. Les deux hommes avaient accepté vendredi de poursuivre leur mission à la demande notamment du Premier ministre malien de transition, Cheikh Modibo Diarra, alors qu'ils s'apprêtaient à quitter le pays déjà sur un constat d'échec.

L'ex-junte reste omniprésente

Si la Cedeao estime que le président intérimaire Traoré doit garder son poste, l'ex-junte militaire, qui a rendu le pouvoir aux civils après le coup d'Etat du 22 mars mais reste omniprésente, s'y oppose et souhaite voir son leader, le capitaine Amadou Haya Sanago, diriger la transition.

Lors d'un message à la Nation le 1er mai, Dioncounda Traoré, nommé le 12 avril, avait assuré que "si tel est le souhait partagé, je ne resterai pas une seconde de plus que les 40 jours de l'intérim", qui s'achève le 22 mai.

La tâche principale des organes de transition sera de trouver une solution à la crise dans le nord du pays, tombé à la faveur du putsch aux mains de rebelles touareg et surtout d'islamistes armés, dont Ansar Dine et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui y occupent désormais une position dominante.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre 'plusieurs semaines'

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali "[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête s'annonce délicate

Le travail des enquêteurs, notamment français, attendus samedi sur le site du crash d'un avion ayant fait 118 victimes dans le nord du Mali s'annonce délicat en raison de la désintégration de[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers