Extension Factory Builder
28/04/2012 à 11:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de la RDC, Joseph Kabila, le 20 décembre 2011 à Kinshasa. Le président de la RDC, Joseph Kabila, le 20 décembre 2011 à Kinshasa. © AFP

La Cour suprême en RD Congo a annoncé vendredi soir avoir invalidé 32 députés déclarés élus aux législatives de 2011 par la Commission électorale, laissant inchangé l'équilibre à l'Assemblée où la coalition du chef de l'Etat Joseph Kabila conserve la majorité absolue.

La Cour suprême de Justice (CSJ), chargée de proclamer les résultats définitifs du scrutin organisé le 28 novembre 2011 avec la présidentielle remportée par le sortant Joseph Kabila, a rejeté la quasi totalité des 519 recours en contestation qui avaient été déposés, invalidant l'élection uniquement de 32 députés.

Parmi ces derniers, 17 appartenaient à la Majorité présidentielle (MP) et 6 à l'opposition. Mais 22 nouveaux députés de la MP ont dans le même temps été déclarés élus, contre 3 seulement de l'opposition, selon les résultats de la CSJ.
La MP conserve donc la majorité absolue à l'Assemblée avec plus de 340 députés sur 482 sièges pourvus, sur un total de 500.

La CSJ n'a pas donné les résultats pour 7 circonscriptions -17 sièges-, pour lesquelles la Céni qui avait recommandé début février l'annulation des élections et un nouveau scrutin, notamment en raison de violences lors du vote ou du dépouillement. La cour a également "annulé partiellement" l'élection dans une 8e circonscription.

La CSJ a rejeté de nombreux recours jugés "infondés" ou "irrecevables".

Parmi les élus confirmés figurent Jaynet et Zoé Kabila, soeur jumelle et frère du président réélu de la RDC.

Résultats "non crédibles"

Le 12 avril, le secrétaire général de la MP, Aubin Minaku, 46 ans, cadre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD, 61 députés), le parti de Joseph Kabila, a été élu nouveau président de l'Assemblée nationale. Il a succédé au secrétaire général du PPRD, Evariste Boshab.

Organisées de façon chaotique et marquées par des violences, les élections présidentielle et législatives ont été entâchées de nombreuses irrégularités relevées par des missions d'observation nationales et étrangères, qui ont jugé les résultats "non crédibles".

Arrivé deuxième de la présidentielle derrière le sortant Kabila, le principal opposant Etienne Tshisekedi avait rejeté les résultats des scrutins et s'était autoproclamé "président élu".

Son parti l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) est devenu la principale force d'opposition avec 41 députés, mais 33 d'entre eux ont été exclus de leur parti pour avoir siégé à l'Assemblée.

A la suite des nombreuses critiques, la Céni a dû reporter les élections provinciales et sénatoriales initialement prévues en 2012 et qui devraient se tenir début 2013. Les élections locales et municipales devraient terminer le cycle en juin 2013, selon un calendrier provisoire de la Céni.

Le 18 avril, le président Kabila a nommé Premier ministre Augustin Matata Ponyo, 47 ans, ministre sortant des Finances et membre du PPRD. Ce dernier a indiqué vendredi avoir terminé ses consultations, notamment auprès de leaders de l'opposition, pour former son gouvernement qui devrait être annoncé dans les prochains jours.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, est à Kisangani depuis matin. Objectif : calmer les inquiétudes de la population du chef-lieu de la Province orientale qui devrai[...]

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers