Extension Factory Builder
28/04/2012 à 11:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Moustafa Bouchachi, l'un des candidats du FFS, à Alger le 27 avril 2012. Moustafa Bouchachi, l'un des candidats du FFS, à Alger le 27 avril 2012. © AFP

Le Front des Forces Socialistes (FFS), le plus vieux parti d'oppositon algérien, éloigné des urnes depuis près de 15 ans, est revenu dans l'arène électorale pour les législatives du 10 mai, notamment encouragé par le Printemps arabe, a déclaré à Alger vendredi son secrétaire national, Ali Laskri.

"Il y a nécessité de participer aux élections, a-t-il déclaré lors d'un rassemblement dans une salle de la capitale, alors que son parti, fondé par Hocine Aït Ahmed, aujourd'hui installé à Genève, avait boudé les élections depuis près de 15 ans.

"Aujourd'hui, il y a possibilité de le faire parce que les régimes d'Afrique du Nord sont en difficulté, surtout les dictatures. On a vu ce qui s'est passé en Libye et aussi en Tunisie", a-t-il souligné, en référence au renversement des deux régimes autoritaires de ces pays frontaliers de l'Algérie.

M. Laskri, nommé pour la seconde fois à ces fonctions en novembre dernier lors du congrès du FFS, veut mobiliser autour d'un programme "pacifique pour instaurer les libertés et la démocratie", a-t-il scandé devant quelques centaines de militants.

"Il y a eu tout un débat au sein du parti, avec nos amis aussi qui sont des militants des droits de l'homme, les syndicats et les mouvements associatifs. Et il nous ont demandé de rentrer (dans le combat électoral) pour pouvoir être solidaires face à toutes les difficultés qu'ils rencontrent", a-t-il expliqué.

Mobiliser les Algériens

Reconnaissant que les Algériens ne sont pas vraiment passionnés par les élections - le scrutin est menacé d'un fort taux d'absentéisme - M. Laskri veut "créer une remobilisation".

"Le Parlement, c'est une nécessité aujourd'hui. Tout en restant dans la ligne politique du parti on va construire dans la paix, pacifiquement, l'alternative".

"Si les rapports de confiance s'installent envers les hommes politiques, il y a beaucoup d'Algériens qui iront voter", a-t-il affirmé.

Le FFS est l'un de 44 partis, dont six d'obédience islamiste, aux côtés de listes indépendantes, à briguer les 462 sièges de l'Assemblée nationale. Considéré surtout comme un parti Kabyle (est de l'Algérie), il a néanmoins indiqué avoir des candidats dans 40 des 48 départements du pays.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des 'indigènes'

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les "indigènes&qu[...]

IIe guerre mondiale : les tirailleurs africains, ces héros de l'ombre

De Provence jusqu'en Alsace, des milliers de soldats venus des colonies sont morts pour libérer la France. Soixante-dix ans plus tard, Paris leur rend hommage. Une douzaine de chefs d'État africains devraient[...]

Youb Lalleg, tirailleur algérien : "La France m'a maltraité en retour"

L'Algérien Youb Lalleg, 95 ans, s'était engagé volontairement dans l'armée française en 1941. Malgré les injustices subies et la répression dont il a été[...]

Mali : les négociations de paix d'Alger reportées au 1er septembre

Après une première phase préparatoire en juillet, les pourparlers entre le gouvernement malien et les groupes armés vont reprendre le 1er septembre à Alger et non plus le 17 août comme[...]

Histoire : Alger, capitale de la résistance française

Alors qu'on célèbre, le 15 août, les 70 ans du débarquement de 1944 en Provence, auquel ont participé des milliers de combattants issus de l'empire colonial français, retour sur un[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

L'Algérie et le Maroc intensifient la lutte contre le trafic d'essence transfrontalier

Depuis le début de l'année, quelque 500 000 litres de carburant algérien destinés à l'exportation frauduleuse vers le Maroc ont été saisis par les gendarmes. La lutte s'intensifie[...]

Amor Hakkar, "La preuve" et le choix d'Ali

Accusé d'être le père d'un enfant conçu hors mariage, un Algérien hésite à avouer sa stérilité. Le considérera-t-on toujours comme un homme ?[...]

Le Maghreb des misogynes

Dignes descendantes des moudjahidate algériennes, nobles battantes du Maroc, filles de Bourguiba, vous pouvez être fières de vos élus ! Si, si. Je vais vous donner trois exemples qui vont vous[...]

Ramtane Lamamra : "L'Algérie est là pour régler les différends, pas pour les exacerber"

Catastrophe du vol AH 5017, négociations intermaliennes, relations avec le Maroc et la France, situation à Gaza, participation de l'armée nationale au défilé du 14 Juillet à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers