Extension Factory Builder
28/04/2012 à 11:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Moustafa Bouchachi, l'un des candidats du FFS, à Alger le 27 avril 2012. Moustafa Bouchachi, l'un des candidats du FFS, à Alger le 27 avril 2012. © AFP

Le Front des Forces Socialistes (FFS), le plus vieux parti d'oppositon algérien, éloigné des urnes depuis près de 15 ans, est revenu dans l'arène électorale pour les législatives du 10 mai, notamment encouragé par le Printemps arabe, a déclaré à Alger vendredi son secrétaire national, Ali Laskri.

"Il y a nécessité de participer aux élections, a-t-il déclaré lors d'un rassemblement dans une salle de la capitale, alors que son parti, fondé par Hocine Aït Ahmed, aujourd'hui installé à Genève, avait boudé les élections depuis près de 15 ans.

"Aujourd'hui, il y a possibilité de le faire parce que les régimes d'Afrique du Nord sont en difficulté, surtout les dictatures. On a vu ce qui s'est passé en Libye et aussi en Tunisie", a-t-il souligné, en référence au renversement des deux régimes autoritaires de ces pays frontaliers de l'Algérie.

M. Laskri, nommé pour la seconde fois à ces fonctions en novembre dernier lors du congrès du FFS, veut mobiliser autour d'un programme "pacifique pour instaurer les libertés et la démocratie", a-t-il scandé devant quelques centaines de militants.

"Il y a eu tout un débat au sein du parti, avec nos amis aussi qui sont des militants des droits de l'homme, les syndicats et les mouvements associatifs. Et il nous ont demandé de rentrer (dans le combat électoral) pour pouvoir être solidaires face à toutes les difficultés qu'ils rencontrent", a-t-il expliqué.

Mobiliser les Algériens

Reconnaissant que les Algériens ne sont pas vraiment passionnés par les élections - le scrutin est menacé d'un fort taux d'absentéisme - M. Laskri veut "créer une remobilisation".

"Le Parlement, c'est une nécessité aujourd'hui. Tout en restant dans la ligne politique du parti on va construire dans la paix, pacifiquement, l'alternative".

"Si les rapports de confiance s'installent envers les hommes politiques, il y a beaucoup d'Algériens qui iront voter", a-t-il affirmé.

Le FFS est l'un de 44 partis, dont six d'obédience islamiste, aux côtés de listes indépendantes, à briguer les 462 sièges de l'Assemblée nationale. Considéré surtout comme un parti Kabyle (est de l'Algérie), il a néanmoins indiqué avoir des candidats dans 40 des 48 départements du pays.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : camouflet pour Amar Saadani, le patron du FLN...

Algérie : camouflet pour Amar Saadani, le patron du FLN...

C'est une sacrée gifle que vient de recevoir Amar Saadani, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), déjà confronté à la contestation de plusieurs [...]

Affaire Sonatrach-Saipem : Bedjaoui face à la justice italienne

Impliqué dans une affaire de corruption internationale touchant les géants pétroliers Sonatrach et Saipem, l'homme d'affaires doit maintenant faire face à la justice italienne.[...]

Algérie : Amine Mazouzi prend ses fonctions à la tête de Sonatrach

Il succède à Saïd Sahnoun, désigné en juillet 2014 à titre intérimaire après le limogeage de son prédécesseur, Abdelhamid Zerguine.[...]

Ramtane Lamamra : il ne reste en Algérie "que des résidus de terrorisme"

Lors d’une déclaration à la presse, jeudi, Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a qualifié de "spectaculaire"[...]

Algérie : 23 jihadistes tués près de Bouira lors d'une opération de l'armée

L’armée populaire nationale algérienne a lancé mardi une importante opération contre des jihadistes dans les alentours de la capitale. Au moins 23 terroristes ont été[...]

Algérie : Tayeb Belaïz, c'est son coeur qui l'a lâché

Les problèmes de santé de Tayeb Belaïz, 67 ans, l'ont finalement contraint à quitter son poste de ministre de l'Intérieur le 14 mai. En guise de lot de consolation, il hérite du poste[...]

Le jihadiste algérien Belmokhtar dément l'allégeance de son groupe à l'EI

Le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar a réaffirmé la loyauté de son groupe, Al-Mourabitoune, à Al-Qaïda et démenti l'allégeance à l'État islamique (EI) proclamée[...]

Algérie : 21 terroristes recherchés après l'assassinat de quatre agents de sûreté

Quatre retraités algériens ont été tués puis brûlés par des terroristes dans la région de Batna, (est) le 12 mai. Les unités algériennes de lutte contre le[...]

Farid Benstiti, l'homme qui a mené le PSG en finale de la Ligue des Champions

Jeudi soir, les joueuses du Paris SG se sont inclinées sans rougir à la dernière minute en finale de la Ligue des Champions, à Berlin, face au FFC Francfort (1-2). Farid Benstiti,[...]

Remaniement en Algérie : Intérieur, Énergie et Finances changent de mains

À la faveur du remaniement ministériel annoncé jeudi par le président Bouteflika jeudi, trois portefeuilles majeurs changent de mains : ceux de l’Intérieur, de l’Énergie et des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers