Extension Factory Builder
15/04/2012 à 11:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Au centre, Kim Jong-un, le fils de Kim Jong-il et nouveau maître de la Corée du Nord. Au centre, Kim Jong-un, le fils de Kim Jong-il et nouveau maître de la Corée du Nord. © KNS/KCNA/AFP

Le numéro un nord-coréen, Kim Jong-Un, a affirmé dimanche que la Corée du Nord ne serait plus jamais menacée par l'arme atomique, lors de son premier discours public à l'adresse de la Nation, deux jours après le tir manqué d'une fusée soupçonnée par les États-Unis d'être un missile balistique.

Le numéro un nord-coréen, Kim Jong-Un, a affirmé dimanche que la Corée du Nord ne serait plus jamais menacée par l'arme atomique, lors de son premier discours public à l'adresse de la Nation, deux jours après le tir manqué d'une fusée soupçonnée par les États-Unis d'être un missile balistique. Les Occidentaux accusent Pyongyang de détenir plusieurs bombes nucléaires et de procéder à des essais atomiques afin de parvenir à les miniaturiser et les installer sur des missiles.

"La supériorité militaire et technologique n'est plus uniquement aux mains des impérialistes. Le temps où l'ennemi nous menaçait et faisait du chantage avec des bombes atomiques est bel et bien terminé", a proclamé le jeune dirigeant, âgé de moins de 30 ans, sous-entendant que son pays détenait désormais l'arme de dissuasion. "Aucun pays ne peut nous attaquer", a-t-il ajouté, en présence des plus hauts responsables de l'armée et du parti, venus participer aux cérémonies marquant le centième anniversaire de la naissance de son grand-père, le président Kim Il-Sung, mort en 1994.

Il a rappelé que l'Armée Populaire de Corée avait "commencé son histoire avec deux pistolets". "Nous avons acquis beaucoup d'expérience (..) et elle est aujourd'hui capable de battre n'importe quel ennemi", a-t-il dit, acclamé par la foule. L'armée nord-coréenne compte 1,2 million de soldats et est considérée comme la 4e armée du monde en termes d'effectifs, mais son armement en majorité de fabrication russe date un peu.

"Pour notre peuple, la paix est très importante, mais la dignité et la souveraineté sont tout aussi primordiaux. L'armée doit les défendre", a poursuivi Kim Jong-Un. S'exprimant d'une voix posée, mais sans passion, levant rarement les yeux de son texte, le jeune dirigeant, vêtu d'un costume noir au col officier, a ensuite tenu à saluer la mémoire de son grand-père Kim Il-Sung, fondateur de la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC) en 1948 et de son père Jong-Il, qui lui a succédé à sa mort en 1994.

La "dynastie des Kim"

"Je présente mes respects les plus purs (..) aux grands camarades Kim Il-Sung et Kim Jong-Il", a-t-il dit, sous les ovations du public.
Kim Jong-Un a succédé à son père décédé en décembre dernier à l'âge de 69 ans et a accédé cette semaine à la tête du Parti du Travail de Corée et de la puissante Commission Nationale de Défense.

"En route pour notre victoire finale !", a proclamé le troisième héritier de la "dynastie des Kim", en pointant son index en direction des milliers de soldats qui l'ont acclamé aux cris de "Manse! Manse !" (longue vie). Au terme des 20 minutes d'allocution, un commentateur de la télévision officielle a salué le "premier discours historique" du jeune dirigeant. "Nous le suivrons où que nous entendions sa voix amicale", a-t-il dit.

Depuis la tribune d'honneur ornée des portraits géants de ses deux prédécesseurs, Kim Jong-Un a ensuite présidé à un imposant défilé militaire, en présence de milliers de soldats dont certains brandissaient des drapeaux rouges à l'emblême de la Nation, du Parti et de l'armée. Pendant une heure et demie, les pelotons de soldats et soldates des trois armes ont défilé au pas de l'oie cadencé, sous un chaud soleil de printemps, suivis des colonnes d'engins motorisés, de chars et de camions équipés de lance-roquettes multiples (MLRS) et d'orgues de Staline. La parade s'est achevée par la présentation des missiles, la partie la plus acclamée par le public.

Les missiles sol-mer Styx, qui datent des années 50, ont été suivis de fusées sol-air SA2, SA3 et SA5, construits par les Soviétiques dans les années 60, puis par des Scud appelés Hwasong en Corée du Nord. L'armée a enfin présenté ses missiles Nodong, sorte de Scud amélioré, d'une portée de 900 km et ses missiles Musudan, qui peuvent franchir 2.500 km. Christian Lardier, spécialiste de l'espace à la revue française Air et Cosmos, a décelé une nouveauté par rapport au dernier défilé organisé en octobre 2010: un missile de la classe Taepodong d'une longueur d'environ 20 mètres, dont le premier étage d'un diamètre de 2,5 mètres serait identique à celui de la fusée Unha qui s'est désintégrée vendredi matin au-dessus de la Mer Jaune.

La parade s'est terminée par plusieurs passages d'une escadrille de cinq MiG-29 dans le ciel bleu, qui ont lâché des panaches de fumée multicolore. Des milliers de jeunes gens agitaient des fleurs en papier rouge, jaune et blanc formant les noms des Kim ou le drapeau du parti, en scandant "Gloire" ou "Armée invincible".

Avant de partir, Kim Jong-Un, un grand sourire aux lèvres, s'est penché au balcon de la tribune et a salué des deux mains jointes le public, qui a répondu par des applaudissements en scandant pendant plusieurs minutes "Kim Jong-Un, nous te défendrons de notre vie !"

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Ebola : le Royaume-Uni et la Chine craignent la propagation du virus

Ebola : le Royaume-Uni et la Chine craignent la propagation du virus

Tandis que l’épidémie d’Ebola continue de s’étendre en Afrique de l’Ouest, Médecins sans frontières (MSF) a déclaré mercredi le virus “hors de control[...]

Ramadan 2014 : plus de 215 millions de Tweets échangés dans le monde !

D'année en année, le ramadan prend de plus en plus d'ampleur sur les réseaux sociaux : 215 millions de Tweets en 2014 contre 74 millions en 2013. Et aucun pays n'est épargné.[...]

États-Unis : expulsez ces enfants migrants que je ne saurais voir

Fuyant les gangs qui sévissent chez eux, des milliers de mineurs d'Amérique centrale franchissent chaque jour le Rio Grande. L'occasion pour les républicains de fustiger la politique migratoire[...]

Racisme : Richard Trinquier, un maire en guerre contre les femmes voilées

Richard Trinquier, élu UMP de l'Essonne, n'aime pas trop les musulmans. Son dernier fait d'armes : l'interdiction d'une base de loisirs à deux femmes voilées, début juillet. Un geste qui devrait lui[...]

Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"

Les images radar du contrôle aérien burkinabè révèlent que le MD-83 du vol AH 5017 d'Air Algérie a chuté en quelques minutes après avoir tenté d'éviter un orage.[...]

Christopher Fomunyoh : "Les Africains aspirent à une gouvernance moderne"

Directeur Afrique du National Democratic Institute, basé à Washington, le juriste et politologue camerounais décrypte la vision de l'Afrique selon Obama.[...]

Califat : Al-Baghdadi, un tigre de papier

Le très médiatisé État islamique est-il une nouvelle hydre, plus puissante et terrifiante qu'Al-Qaïda ne l'a jamais été ? Voire ![...]

France : le parquet de Paris dément l'ouverture d'une nouvelle enquête contre Sarkozy

Le procureur de la République du tribunal de grande instance de Paris a démenti mardi l'information du Parisien selon laquelle une enquête préliminaire avait été ouverte contre Nicolas[...]

Gaza : les bombardements israéliens redoublent d'intensité

Les bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza se sont renforcés dans la nuit de lundi à mardi. Les désaccords restent profonds sur les termes d'un accord durable entre Israël[...]

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

La fondation de Michael Bloomberg, l'ancien maire de New York, déjà largement engagée sur le continent, coorganise le premier US-Africa Business Forum qui se tient début août à Washington.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers