Extension Factory Builder
11/04/2012 à 09:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hatem Ben Arfa lors d'un match de Championnat d'Angleterre face à Bolton le 9 avril 2012. Hatem Ben Arfa lors d'un match de Championnat d'Angleterre face à Bolton le 9 avril 2012. © Graham Stuart/AFP

Hatem Ben Arfa est en train de se frayer un chemin vers l'Euro 2012 à coups de buts splendides et de passes décisives, qui sont pour beaucoup dans la magnifique fin de saison de Newcastle dans le Championnat d'Angleterre.

Hatem Ben Arfa est en train de se frayer un chemin au sprint vers l'Euro-2012 à coups de buts splendides et de passes décisives, qui sont pour beaucoup dans la magnifique fin de saison de Newcastle dans le Championnat d'Angleterre.

Après des années d'atermoiements, l'ex-Lyonnais et Marseillais semble avoir enfin trouvé sur les rives de la Tyne un environnement propice à l'épanouissement de son immense potentiel, à tel point que son entraîneur Alan Pardew n'a pas hésité à le comparer à... Lionel Messi.

De fait, le but que le Français a marqué pour débloquer la situation lundi contre Bolton (2-0) à un quart d'heure de la fin était digne du maître argentin. Après avoir récupéré le ballon dans son propre camp, le milieu de terrain a foncé tout droit sur plus de cinquante mètres vers la cage adverse, éliminant au passage trois adversaires, pour finir par battre en finesse le gardien.

"Je suis un amoureux du football. On ne voit pas beaucoup de buts comme ça. J'ai eu la chance d'en voir deux cette année, et les deux ont été marqués par le même joueur", s'est extasié le manager, faisant allusion à un exploit du même calibre réussi par Ben Arfa en janvier en Coupe d'Angleterre contre Blackburn. L'ex-pensionnaire de Clairefontaine a toujours été capable d'éclairs de génie, au milieu de longues traversées du désert. La nouveauté est qu'il semble en train d'acquérir la régularité. Ainsi lors des six derniers matches, dont cinq gagnés par Newcastle, il a inscrit trois buts et donné trois passes décisives, propulsant son équipe vers la quatrième place de la Premier League.

"Aussi magique par moments que Suarez ou Messi"

"Balle au pied, il est magique. Aussi magique par moments que Suarez ou Messi", avait dit Pardew il y a deux semaines, après la victoire sur Liverpool. Intarissable sur son protégé, l'Anglais a envoyé lundi un nouveau signal à son collège Laurent Blanc. "Je l'ai déjà dit, (Ben Arfa) doit avoir sa chance en équipe de France. Peu de joueurs sont capables de faire ce qu'il fait et l'entraîneur français doit se rendre compte qu'il n'a pas seulement marqué un but aujourd'hui. Il a aussi contribué au second et son travail a été phénoménal", a-t-il dit.

Le formidable renouveau de Ben Arfa doit beaucoup au recrutement de l'attaquant sénégalais Papiss Cissé, auteur de dix buts en neuf matches depuis son arrivée au mercato d'hiver, avec lequel il a noué une entente fructueuse. "Papiss est en très grande forme et s'il continue comme ça, je pourrai bientôt dire que c'est le meilleur attaquant avec lequel j'ai joué", a dit le Français, qui s'appuie aussi sur l'autre Sénégalais Demba Ba, meilleur buteur du club (16 buts).

Repositionné sur l'aile droite, Ben Arfa est désormais une pièce-maîtresse dont la titularisation ne fait même plus débat au sein d'une équipe de Newcastle en course pour un ticket en Ligue des champions, une situation que personne n'aurait imaginé il y a à peine quatre mois à la fois pour le club et pour le joueur.

Après un excellent début de saison, les "Magpies" avaient glissé à la septième place. Quant au Français, il peinait à retrouver la forme après la terrible blessure - une fracture du tibia et du péroné - qui lui avait coûté la quasi-totalité de la saison 2010-2011, juste après son arrivée dans le nord de l'Angleterre. Lors des 21 premières journées, il avait dû se contenter d'un but et d'une passe décisive.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

France - RDC : Raphaël Mobutu reste introuvable, une semaine après sa chute dans la Garonne

France - RDC : Raphaël Mobutu reste introuvable, une semaine après sa chute dans la Garonne

Plus d'une semaine après avoir sauté dans la Garonne, la nuit du 15 au 16 avril, Raphaël Mobutu, un des enfants de l'ancien président de la RDC (ex-Zaïre) est toujours introuvable. À en croire[...]

Brésil : Rousseff dans le piège Petrobras

À six mois de la présidentielle, la sortante est engluée dans une sombre histoire de rachat d'une raffinerie au Texas en 2006. Elle est en baisse dans les sondages mais devrait quand même[...]

Chine : bébés en boîte

En Chine, où n'existent ni protection sociale ni accouchement sous X, des structures d'accueil pour enfants abandonnés - et souvent handicapés - sont mises en place.[...]

Une histoire du génocide rwandais (#4) : les écoutes bidons et le mythe de la guerre éclair du FPR

Dans ce quatrième billet consacré au déclenchement du génocide des Tutsis de 1994, Laurent Touchard* poursuit l'analyse des éléments brandis par les ex-partisans des Forces armées[...]

Mali : le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

Le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a annoncé mardi la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. [...]

Inde : qui brisera la vague safran ?

Personne, sans doute. Face à un parti du Congrès à bout de souffle, les nationalistes hindous du BJP, qui ont choisi cette couleur pour emblème, ont toutes les chances de remporter les[...]

Le propos raciste qui fait du bien

Peut-on utiliser les clichés pour mieux les dynamiter ? Des étudiants français répètent les saillies caractéristiques du racisme ordinaire pour en souligner[...]

Justice : après Simbikangwa, qui ?

Patrick Baudouin est président d'honneur de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).[...]

Birmanie: Win Tin, figure de la lutte pour la démocratie, est décédé

Win Tin, emprisonné pendant 19 ans pour son combat contre l'ancienne junte birmane, est décédé lundi à l'âge de 84 ans, a indiqué la Ligue nationale pour la démocratie[...]

Les quatre journalistes otages en Syrie sont de retour en France

Libérés le 19 avril, les quatre journalistes qui avaient été faits otages en Syrie dix mois auparavant ont regagné la France dimanche. Ils ont décrit des conditions de détention[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces