Extension Factory Builder
11/04/2012 à 09:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hatem Ben Arfa lors d'un match de Championnat d'Angleterre face à Bolton le 9 avril 2012. Hatem Ben Arfa lors d'un match de Championnat d'Angleterre face à Bolton le 9 avril 2012. © Graham Stuart/AFP

Hatem Ben Arfa est en train de se frayer un chemin vers l'Euro 2012 à coups de buts splendides et de passes décisives, qui sont pour beaucoup dans la magnifique fin de saison de Newcastle dans le Championnat d'Angleterre.

Hatem Ben Arfa est en train de se frayer un chemin au sprint vers l'Euro-2012 à coups de buts splendides et de passes décisives, qui sont pour beaucoup dans la magnifique fin de saison de Newcastle dans le Championnat d'Angleterre.

Après des années d'atermoiements, l'ex-Lyonnais et Marseillais semble avoir enfin trouvé sur les rives de la Tyne un environnement propice à l'épanouissement de son immense potentiel, à tel point que son entraîneur Alan Pardew n'a pas hésité à le comparer à... Lionel Messi.

De fait, le but que le Français a marqué pour débloquer la situation lundi contre Bolton (2-0) à un quart d'heure de la fin était digne du maître argentin. Après avoir récupéré le ballon dans son propre camp, le milieu de terrain a foncé tout droit sur plus de cinquante mètres vers la cage adverse, éliminant au passage trois adversaires, pour finir par battre en finesse le gardien.

"Je suis un amoureux du football. On ne voit pas beaucoup de buts comme ça. J'ai eu la chance d'en voir deux cette année, et les deux ont été marqués par le même joueur", s'est extasié le manager, faisant allusion à un exploit du même calibre réussi par Ben Arfa en janvier en Coupe d'Angleterre contre Blackburn. L'ex-pensionnaire de Clairefontaine a toujours été capable d'éclairs de génie, au milieu de longues traversées du désert. La nouveauté est qu'il semble en train d'acquérir la régularité. Ainsi lors des six derniers matches, dont cinq gagnés par Newcastle, il a inscrit trois buts et donné trois passes décisives, propulsant son équipe vers la quatrième place de la Premier League.

"Aussi magique par moments que Suarez ou Messi"

"Balle au pied, il est magique. Aussi magique par moments que Suarez ou Messi", avait dit Pardew il y a deux semaines, après la victoire sur Liverpool. Intarissable sur son protégé, l'Anglais a envoyé lundi un nouveau signal à son collège Laurent Blanc. "Je l'ai déjà dit, (Ben Arfa) doit avoir sa chance en équipe de France. Peu de joueurs sont capables de faire ce qu'il fait et l'entraîneur français doit se rendre compte qu'il n'a pas seulement marqué un but aujourd'hui. Il a aussi contribué au second et son travail a été phénoménal", a-t-il dit.

Le formidable renouveau de Ben Arfa doit beaucoup au recrutement de l'attaquant sénégalais Papiss Cissé, auteur de dix buts en neuf matches depuis son arrivée au mercato d'hiver, avec lequel il a noué une entente fructueuse. "Papiss est en très grande forme et s'il continue comme ça, je pourrai bientôt dire que c'est le meilleur attaquant avec lequel j'ai joué", a dit le Français, qui s'appuie aussi sur l'autre Sénégalais Demba Ba, meilleur buteur du club (16 buts).

Repositionné sur l'aile droite, Ben Arfa est désormais une pièce-maîtresse dont la titularisation ne fait même plus débat au sein d'une équipe de Newcastle en course pour un ticket en Ligue des champions, une situation que personne n'aurait imaginé il y a à peine quatre mois à la fois pour le club et pour le joueur.

Après un excellent début de saison, les "Magpies" avaient glissé à la septième place. Quant au Français, il peinait à retrouver la forme après la terrible blessure - une fracture du tibia et du péroné - qui lui avait coûté la quasi-totalité de la saison 2010-2011, juste après son arrivée dans le nord de l'Angleterre. Lors des 21 premières journées, il avait dû se contenter d'un but et d'une passe décisive.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Immigration clandestine : Obama et Renzi insistent sur une solution en Libye

Immigration clandestine : Obama et Renzi insistent sur une solution en Libye

La crise tragique de l'immigration clandestine en Méditerranée ne pourra être résolue sans stabilisation de la situation en Libye, ont martelé jeudi Matteo Renzi et Barack Obama, soulignant que[...]

Énergie : à Paris, des maires africains se mobilisent pour l'électrifrication du continent

Une vingtaine de maires francophones de grandes villes africaines se sont réunis vendredi à Paris, à l'initiative de Jean-Louis Borloo et de Anne Hidalgo, maire de la capitale française, pour mettre en[...]

Fifa : Figo, Hayatou et les lusophones

L'Afrique unie derrière Issa Hayatou, l'inamovible patron de la CAF, pour voter comme un seul homme pour Sepp Blatter, l'inamovible patron de la Fifa ? Voire...[...]

Baisers amers d'Istanbul

Istanbul. Printemps 2015. J'ai vu la ville aux mille mosquées penchée sur le Bosphore au milieu de ses splendeurs ottomanes.[...]

Cambodge : 17 avril 1975, le cauchemar commence

Il y a tout juste quarante ans, Phnom Penh tombait entre les mains des soldats de Pol Pot et était aussitôt évacué par la force. Jusqu'en 1979, le régime khmer rouge allait faire[...]

Peinture : l'Ivoirien Ouattara Watts, au-delà de Basquiat

L'artiste ivoirien Ouattara Watts expose jusqu'au 5 mai à Paris. L'occasion de revenir sur l'œuvre de celui qui fréquenta le génie de l'art contemporain Basquiat à la fin de sa vie.[...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Les sons de la semaine #35 : "Shake The Dust", Art Melody, Lino, Neg Marrons

Bienvenue dans notre d'horizon musical hebdomadaire ![...]

Moi, Batista, immigré angolais, la France m'a jeté en prison après des tests osseux

Batista, immigré angolais, dit être né en 1996. Arrivé en France en 2012, il a bénéficié, en tant que mineur et durant deux ans, de l'aide sociale à l'enfance. Avant que[...]

Tunisie : tapis rouge pour la démocratie

La visite de Béji Caïd Essebsi à Paris a été marquée par des honneurs exceptionnels. Les deux pays peuvent maintenant envisager une nouvelle amitié. En attendant que les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120411090521 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120411090521 from 172.16.0.100