Extension Factory Builder
01/04/2012 à 17:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le médiateur de l'Union africaine (UA) Thabo Mbeki à Addis Ababa le 13 mars 2012. Le médiateur de l'Union africaine (UA) Thabo Mbeki à Addis Ababa le 13 mars 2012. © AFP

Une délégation soudanaise de haut rang est arrivée samedi à Addis Abeba pour des discussions avec les Sud-Soudanais, après avoir retardé son départ du fait des combats dans le pays.

Le ministre de l'Intérieur Ibrahim Mahmoud Ahmed et des responsables de la Défense et des renseignements ont aussitôt rencontré le médiateur de l'Union africaine (UA) Thabo Mbeki et d'autres responsables de l'organisation qui parraine les discussions, selon un correspondant de l'AFP sur place.

On ignorait dans l'immédiat quand la délégation rencontrerait les Sud-Soudanais.

Plus tôt à Khartoum, le porte-parole du ministère soudanais des Affaires étrangères, Al-Obeid Merouh, avait expliqué que la délégation ministérielle s'était rendue à Addis Abeba après que l'UA a informé le Soudan de l'arrivée de la délégation sud-soudanaise dans la capitale éthiopienne.

Selon lui, les combats autour de la ville stratégique de Talodi, dans l'Etat du Kordofan-Sud, située à 50 km de la frontière avec le Soudan du Sud, et des informations sur un renforcement de troupes au sud de la zone pétrolière de Heglig avaient retardé son départ.

Pourparlers au "niveau technique"

Selon des sources proches du dossier, des pourparlers au "niveau technique" sont en cours depuis mercredi. "Nous sommes prêts à discuter (des problèmes) si nos homologues peuvent simplement venir à Addis", a déclaré à l'AFP le ministre sud-soudanais des Affaires étrangères Nhial Deng Nhial dans la capitale éthiopienne.

"Peu importe ce qui se passe sur le terrain, cela ne devrait pas affecter l'engagement des parties à négocier, parce qu'au final (...) ce n'est qu'à travers le dialogue, les négociations que les problèmes finiront par être résolus", a-t-il ajouté.

Outre M. Nhial, les ministres de la Défense, de la Justice et des Affaires parlementaires ont fait le déplacement côté sud-soudanais, de même que le négociateur en chef Pagan Amum.

Les discussions d'Addis Abeba, organisées sous l'égide de l'UA, surviennent alors que des combats cette semaine dans la région d'Heglig entre armées soudanaise et sud-soudanaise, les plus graves depuis l'indépendance du Soudan du Sud en juillet 2011, ont renforcé les craintes d'un nouveau conflit.

Deux millions de morts

Une guerre civile a opposé le Nord et le Sud pendant 20 ans et fait deux millions de morts. Elle s'est terminée en 2005 par des accords de paix qui ont conduit à la sécession sud-soudanaise.

L'armée soudanaise a accusé en outre les Sud-Soudanais d'avoir soutenu vendredi une attaque de rebelles contre Talodi.

Les rebelles ont également fait état d'affrontements dans cette ville qui se poursuivaient samedi, mais nié un soutien du Sud.

L'armée soudanaise a par ailleurs affirmé que le Soudan du Sud et les rebelles du Mouvement pour la Justice et l'Egalité (JEM) du Darfour massaient des forces au sud de Heglig (à une centaine de km au sud-ouest de Talodi) en vue d'une nouvelle attaque, après les affrontements de cette semaine.




 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

'La trinité bantoue' : Max Lobe chez les Helvètes

"La trinité bantoue" : Max Lobe chez les Helvètes

En suivant les tribulations d'un sympathique antihéros, le jeune auteur camerounais Max Lobe ausculte avec empathie la société suisse... et son propre pays d'origine.[...]

Mali : les rebelles passent de Ouaga à Niamey

En raison de la chute de Blaise Compaoré, les groupes rebelles maliens se sont retrouvés à Niamey avant la reprise des négociations à Alger.[...]

#Tumechoka ou quand les Kényans sont "fatigués" des attaques des Shebab

Des centaines de manifestants kényans ont occupé mardi l'avenue Harambee, à Nairobi, où se trouve le principal complexe gouvernemental. Une mobilisation relayée sur les réseaux sociaux[...]

Nord-Mali : deux soldats tués et cinq autres blessés par une mine

Une voiture de l'escorte du ministre malien du Développement rural a sauté mardi sur une mine dans le nord du pays. Deux militaires ont été tués et cinq autres grièvement blessés,[...]

Centrafrique : pourquoi les experts de l'ONU veulent sanctionner Michel Djotodia

Les experts des Nations unies sur la Centrafrique ont demandé au Conseil de sécurité de sanctionner une dizaine de personnalités dont l'ancien président Michel Djotodia. Tous verraient alors[...]

Nigeria : un double attentat fait plus de 45 morts dans un marché de Maiduguri

Selon des témoins, un double attentat à la bombe a frappé, mardi, un marché populaire de Maiduguri, capitale de l'État de Borno, dans le nord-est du Nigeria. Le premier bilan fait état de[...]

Gouvernement burkinabè : démission d'Adama Sagnon, compromis dans l'affaire Zongo

Sous pression de la société civile depuis hier, Adama Sagnon a démissioné mardi de son poste de ministre de la Culture dans le gouvernement de la transition. Ancien procureur sous la présidence[...]

Armée ivoirienne : la grogne des grognards

D'anciens rebelles intégrés à l'armée, réclamant le paiement d'arriérés de solde, ont lancé un mouvement de protestation. Un message que le gouvernement a reçu[...]

Gabon : Pierre Péan, le scandale de trop

Filiation douteuse, diplômes truqués, malversations, instigation d'assassinats... Dans son dernier livre, Pierre péan fait d'Ali Bongo Ondimba le diable en personne. Mais l'outrance est parfois mauvaise[...]

Burkina Faso : Isaac Zida, toujours en première ligne

Peut-être le puissant général Diendéré tire-t-il des ficelles en coulisses. Mais le 31 octobre, c'est bien le lieutenant-colonel Zida qui a remplacé Compaoré au sommet[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers