Extension Factory Builder
24/03/2012 à 10:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les manifestations qui ont suivi le drame avaient déjà fait 16 morts au Caire et à Suez. Les manifestations qui ont suivi le drame avaient déjà fait 16 morts au Caire et à Suez. © AFP

Une personne a été tuée par balles et 18 autres ont été blessées dans la nuit de vendredi à samedi lors d'affrontements entre les forces de l'ordre égyptiennes et les supporters d'Al-Masry. Ces derniers se sont montrés furieux de la suspension de leur club à la suite du drame du 1er février à Port-Saïd.

La Fédération égyptienne de football a annoncé qu'Al-Masry, le club de Port-Saïd, était suspendu deux ans et que son stade serait fermé pendant trois ans. Ces sanctions ont été prises en raison de la mort de 74 personnes le 1er février dans des violences qui ont éclaté dans ce stade après un match contre le club d'Al-Ahli.

D'après des témoins, la police militaire a tiré en l'air pour tenter de disperser les centaines de supporters rassemblés devant le siège de l'autorité du canal de Suez à Port-Saïd. "Des centaines de supporters en colère ont affronté la police militaire après l'annonce de la décision", a dit un témoin.

Laxisme des autorités dénoncé

Al-Masry sera de nouveau autorisé à participer au championnat de première division lors de la saison 2013-2014. Lors de l'envahissement du terrain le 1er février, les portes métalliques du stade avaient été verrouillées. De nombreux supporters tentant de fuir les violences avaient ainsi été bloqués et des dizaines d'entre eux ont péri dans les bousculades.

De nombreux supporters imputent ce drame au laxisme, voire à la complicité des autorités militaires qui dirigent l'Egypte depuis le renversement d'Hosni Moubarak, déchu par un soulèvement populaire en février 2011. Le parquet a décidé de traduire en justice 75 personnes, dont neuf responsables de la sécurité à Port-Saïd, pour ce drame.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Deux bombes ont explosé mardi au Caire. Cinq personnes, dont au moins deux policiers, ont été blessées.[...]

La danse orientale, à corps perdus

Tantôt vénérée tantôt méprisée, la danse orientale peine aujourd'hui à se produire sur les scènes du monde arabe. Retour sur un art populaire à la[...]

Égypte : une bombe explose au Caire, trois blessés dont deux policiers

L'explosion d'une bombe posée entre deux voitures, près d'un point sécurité dans le centre du Caire, a blessé deux policiers et un civil, selon des sources au sein des services de secours et[...]

La présidentielle égyptienne sera supervisée par l'Union européenne

L'Union européenne va, pour la première fois, superviser l'élection présidentielle prévue fin mai en Égypte. L'ex-homme fort de l'armée, Abdel Fattah al-Sissi, en est le grand[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

Égypte : dans les mâchoires d'Al-Qaïda

Quasi démilitarisé par l'accord de paix israélo-égyptien de 1979, le Sinaï est devenu le sanctuaire d'une demi-douzaine de groupes jihadistes dont les attentats vont se multipliant.[...]

Égypte : trois figures de la révolte de 2011 condamnées à de la prison ferme

Les peines de trois ans de prison ferme infligées à trois figures de la révolte de 2011 contre Hosni Moubarak ont été confirmées, lundi, par un tribunal égyptien. Ce dernier a[...]

Égypte : la justice confirme les peines de prison de trois figures de la révolution

Les peines de trois ans de prison ferme infligées à trois figures de la révolte de 2011 ont été confirmées lundi par la justice égyptienne. Ils étaient accusés[...]

Égypte : le procès de Mohamed Morsi pour incitation au meurtre ajourné à dimanche

Le procès du président destitué Mohamed Morsi pour "incitation au meurtre" de manifestants a été ajourné à dimanche pour entendre les témoignages de hauts[...]

Égypte : 23 morts dans le Sud dans des heurts tribaux

Au moins 23 personnes ont été tuées samedi dans des affrontements entre tribus dans le sud de l'Egypte, a indiqué un média officiel, tandis que le ministère de l'Intérieur[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers