Extension Factory Builder
18/03/2012 à 17:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Thomas Boni Yayi, actuel président de l'UA, le 18 février 2012 à Cotonou. Thomas Boni Yayi, actuel président de l'UA, le 18 février 2012 à Cotonou. © Wole Emmanuel/AFP

Un groupe de dirigeants africains s'est réuni samedi à Cotonou pour tenter de dégager une solution pour le choix du prochain président de la Commission de l'Union africaine (UA), après l'échec d'un sommet en janvier, a constaté un journaliste de l'AFP.

Un groupe de dirigeants africains s'est réuni samedi à Cotonou pour tenter de dégager une solution pour le choix du prochain président de la Commission de l'Union africaine (UA), après l'échec d'un sommet en janvier, a constaté un journaliste de l'AFP. La réunion d'un jour s'est déroulée à huis clos dans la capitale économique du Bénin, pays d'Afrique de l'Ouest dont le chef de l'Etat Thomas Boni Yayi est l'actuel président de l'UA.

Le président sud-africain Jacob Zuma, le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, le président ivoirien Alassane Ouattara, le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi, le président gabonais Ali Bongo Ondimba et le président tchadien Idriss Deby Itno ont assisté à cette réunion. L'Angola était représenté par son ministre des Affaires étrangères. L'actuel président de la commission de l'UA, le Gabonais Jean Ping, était également présent.

"Nous nous réunissons dans le cadre de notre mission commune qui est de réfléchir pour trouver une solution à l'impasse et à la non élection du président, du vice-président et des autres membres de la commission de l'Union africaine lors du 18e sommet", fin janvier à Addis Abeba, a déclaré M. Yayi à l'ouverture.

L'élection reportée de six mois

Incapable de départager les deux candidats au poste clé de président de la commission, ce sommet avait décidé de reconduire pour six mois l'équipe sortante, et de confier en attendant une mission de bons offices à un comité ad hoc constitué des pays réunis samedi. "Les consultations démarrées ici à Cotonou se poursuivront entre les membres dudit comité, notamment entre le Gabon et l'Afrique du Sud", a déclaré à l'issue de la rencontre le chef de la diplomatie du Bénin, Nassirou Arifari Bako.

"Les résultats de ces consultations seront présentés à la prochaine rencontre du comité ad hoc pour formuler des recommandations qui devront permettre l'élection du président de la commission et des membres lors du prochain sommet", prévu en juillet au Malawi, a-t-il poursuivi.

Au sommet d'Addis Abeba, les dirigeants s'étaient divisés à peu près à égalité entre Jean Ping et la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. M. Ping, 69 ans, en poste depuis 2008, a devancé légèrement sa concurrente sud-africaine, ancienne ministre sud-africaine des Affaires étrangères et ex-épouse du président Zuma, lors de trois premiers tours.

Mme Dlamini-Zuma a été alors contrainte par le règlement de retirer sa candidature, mais M. Ping pourtant seul en lice, n'a pas atteint la majorité des deux-tiers requise. Il n'a pas indiqué s'il entendait présenter à nouveau sa candidature. Jacob Zuma a affirmé le mois dernier qu'il était "déterminé à changer la direction de la Commission de l'UA" et à imposer sa candidate.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Bénin

Bénin : l'opposant Adrien Houngbedji, nouveau président de l'Assemblée nationale

Bénin : l'opposant Adrien Houngbedji, nouveau président de l'Assemblée nationale

Adrien Houngbedji, principal adversaire du chef de l'État Thomas Boni Yayi à la dernière présidentielle, a été élu mercredi président de l'Assemblée nationale du B&e[...]

Corruption au Bénin : quand Rosine Soglo sort l'artillerie lourde

L’investiture des députés de la septième législature s’est déroulée samedi au siège du Parlement béninois, à Porto-Novo, capitale officielle du pays.[...]

Rien n'arrête la locomotive Bolloré

Deux ans après avoir raflé le deuxième terminal à conteneurs du port d'Abidjan, le groupe français double la concurrence et décroche le futur chemin de fer reliant Lomé[...]

Bénin : le parti du président Boni Yayi en tête des législatives, mais pas majoritaire

Avec 33 sièges sur 83, les Forces cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) ont remporté les élections législatives au Bénin, sans atteindre la majorité absolue. Les deux principaux[...]

Bénin : le parti du président Boni Yayi en tête des législatives

Au Bénin, le parti du président Thomas Boni Yayi a remporté les élections législatives, avec 32 sièges sur 83, mais n'a pas obtenu de majorité absolue, selon les premiers[...]

Les bureaux de vote ont ouvert pour les législatives au Bénin

Les bureaux de vote au Bénin ont ouvert dimanche pour les élections législatives considérées comme un "galop d'essai" en vue de la présidentielle de 2016. Près de 4,4[...]

Soglo, Yayi, Kérékou : les "fils de" briguent le suffrage universel au Bénin

Le 26 avril, les électeurs choisiront leurs députés. Parmi les candidats, les fils de trois hommes qui se sont retrouvés à la tête du pays. Une situation inédite qui[...]

Bénin : pourquoi les législatives du 26 avril sont cruciales

La campagne pour les élections législatives au Bénin bat son plein. Dimanche, près de 4,4 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour choisir les 83 députés qui[...]

Dossier Bénin : l'enfant terrible

Politique, société, économie, religion... "Jeune Afrique" dresse un portrait du Bénin d'aujourd'hui.[...]

Bénin : églises charismatiques, la multiplication des petits saints

Berceau du vaudou et fief catholique, le pays est souvent cité en exemple en matière de syncrétisme. Mais les mouvements charismatiques aux pratiques douteuses prolifèrent, au point qu'on ne[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers