Extension Factory Builder
18/03/2012 à 17:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Thomas Boni Yayi, actuel président de l'UA, le 18 février 2012 à Cotonou. Thomas Boni Yayi, actuel président de l'UA, le 18 février 2012 à Cotonou. © Wole Emmanuel/AFP

Un groupe de dirigeants africains s'est réuni samedi à Cotonou pour tenter de dégager une solution pour le choix du prochain président de la Commission de l'Union africaine (UA), après l'échec d'un sommet en janvier, a constaté un journaliste de l'AFP.

Un groupe de dirigeants africains s'est réuni samedi à Cotonou pour tenter de dégager une solution pour le choix du prochain président de la Commission de l'Union africaine (UA), après l'échec d'un sommet en janvier, a constaté un journaliste de l'AFP. La réunion d'un jour s'est déroulée à huis clos dans la capitale économique du Bénin, pays d'Afrique de l'Ouest dont le chef de l'Etat Thomas Boni Yayi est l'actuel président de l'UA.

Le président sud-africain Jacob Zuma, le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, le président ivoirien Alassane Ouattara, le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi, le président gabonais Ali Bongo Ondimba et le président tchadien Idriss Deby Itno ont assisté à cette réunion. L'Angola était représenté par son ministre des Affaires étrangères. L'actuel président de la commission de l'UA, le Gabonais Jean Ping, était également présent.

"Nous nous réunissons dans le cadre de notre mission commune qui est de réfléchir pour trouver une solution à l'impasse et à la non élection du président, du vice-président et des autres membres de la commission de l'Union africaine lors du 18e sommet", fin janvier à Addis Abeba, a déclaré M. Yayi à l'ouverture.

L'élection reportée de six mois

Incapable de départager les deux candidats au poste clé de président de la commission, ce sommet avait décidé de reconduire pour six mois l'équipe sortante, et de confier en attendant une mission de bons offices à un comité ad hoc constitué des pays réunis samedi. "Les consultations démarrées ici à Cotonou se poursuivront entre les membres dudit comité, notamment entre le Gabon et l'Afrique du Sud", a déclaré à l'issue de la rencontre le chef de la diplomatie du Bénin, Nassirou Arifari Bako.

"Les résultats de ces consultations seront présentés à la prochaine rencontre du comité ad hoc pour formuler des recommandations qui devront permettre l'élection du président de la commission et des membres lors du prochain sommet", prévu en juillet au Malawi, a-t-il poursuivi.

Au sommet d'Addis Abeba, les dirigeants s'étaient divisés à peu près à égalité entre Jean Ping et la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. M. Ping, 69 ans, en poste depuis 2008, a devancé légèrement sa concurrente sud-africaine, ancienne ministre sud-africaine des Affaires étrangères et ex-épouse du président Zuma, lors de trois premiers tours.

Mme Dlamini-Zuma a été alors contrainte par le règlement de retirer sa candidature, mais M. Ping pourtant seul en lice, n'a pas atteint la majorité des deux-tiers requise. Il n'a pas indiqué s'il entendait présenter à nouveau sa candidature. Jacob Zuma a affirmé le mois dernier qu'il était "déterminé à changer la direction de la Commission de l'UA" et à imposer sa candidate.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Bénin

Boko Haram : pourquoi la coopération régionale patine

Boko Haram : pourquoi la coopération régionale patine

L'Assemblée nationale tchadienne a autorisé vendredi à l'unanimité l'envoi de soldats tchadiens au Cameroun et au Nigeria pour lutter contre le groupe islamiste Boko Haram. De quoi redynamiser la coop[...]

Marche "Je suis Charlie" : les couacs des présidents africains

Absents ou présents, les dirigeants africains ont, à leur manière, fait l’actualité de la manifestation parisienne en mémoire des victimes de "Charlie Hebdo"…[...]

Bénin : Reckya Madougou, pasionaria de l'économie sociale

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

France : la "marche républicaine" des dirigeants africains à Paris

Plusieurs présidents et ministres du continent ont défilé dimanche à Paris aux côtés de dirigeants du monde entier pour la "marche républicaine" contre le terrorisme. De la[...]

Bénin : Angélique Kidjo, diva engagée

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Élections au Bénin : très chère Lepi

À quatre mois des législatives et à quinze mois de la présidentielle - sans parler des élections locales censées se tenir depuis près de deux ans mais qui ne sont[...]

Bénin : Patrice Talon contre Boni Yayi, c'est reparti !

On croyait le contentieux apuré entre l'homme d'affaires Patrice Talon et le président béninois Thomas Boni Yayi depuis que le second avait accordé son pardon au premier, en mai 2014. Il[...]

Bénin : le procès du trafic de bébés s'ouvrira le 2 janvier à Niamey

Le procès de l'ex-président du Parlement du Niger et opposant, Hama Amadou, et d'une vingtaine de personnes dont son épouse, impliquées dans un présumé trafic international de[...]

Bénin : un réfugié burkinabè nommé François Compaoré

Disparu de la circulation depuis la démission de son frère Blaise, le 31 octobre dernier, François Compaoré a refait surface. "Jeune Afrique" a retrouvé sa trace... près de[...]

Abdoulaye Bio-Tchané : "Le chômage des jeunes est un enjeu de sécurité nationale"

L’économiste béninois, président du Fonds africain de garantie, pose un regard lucide sur les défis économiques et sociaux que son pays doit relever.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120318165832 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20120318165832 from 172.16.0.100